Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allemagne-France : L'Allemagne favorite

par Paul Arrivé et Martin Bourdin 28 Février 2012, 08:30 FOOTBALL

A la veille du premier vrai test de l’équipe de France dans la perspective de l’Euro face à l’Allemagne, nos deux spécialistes du football allemand analysent la liste de Joachim Löw pour vous. Tous les deux voient une Nationalmannschaft largement favorite.

http://www.11freunde.de/img/artikel/140291_huge.jpg

 

L'avis de Paul

 Même avec l'absence de Podolski, Schweinsteiger, Götze et, dans une moindre mesure étant donné qu'il a perdu sa place de titulaire, Mertesacker, la Nationalmannschaft reste très impressionnante. Et majoritairement composée de joueurs évoluant au sein de la Bundesliga, donc méconnus du public français.

Pour ce test face à l'équipe de France (même si le test est plutôt pour les Bleus), Joachim Löw devrait titulariser une équipe proche de celle qui disputera le premier match de l'Euro 2012.

Dans les buts on retrouvera Manuel Neuer, le portier du Bayern Munich. Devant lui, sur les côtés, je suis d'avis que Joachim Löw fera confiance à Lahm à droite et Schmelzer ou Aogo à gauche. A moins que Boateng ne soit titularisé en tant que latéral. Dans l'axe, Hümmels, semble avoir retrouvé tout son talent de l'année passée après un début de saison compliqué avec Dortmund. Il devrait être aligné aux côtés de Badstuber ou Boateng.

Au milieu c'est beaucoup plus ouvert. Khedira, Kroos et Özil partent avec une longueur d'avance pour moi, mais si Joachim Löw décide de jouer avec un vrai milieu défensif, on pourrait retrouver Sven Bender (et pas Lars, son frère jumeau, également convoqué par le sélectionneur allemand) à la place de Kroos voire Khedira.

Devant, Müller semble intouchable à droite, malgré sa petite forme actuelle. En pointe, Mario Gomez, avec ses dix-huit buts en vingt-et-un matchs de Bundesliga cette saison, devrait être aligné. A moins que Joachim Löw ne privilégie l'expérience de Miroslav Klose, rarement décevant en équipe nationale. A gauche, en l'absence de Podolski, la question se pose quant à celui qui sera titulaire. André Schürrle peut prétendre au poste, mais le choix devrait se porter sur Marco Reus, étincelant avec le Borussia M'Gladbach. Il est d'ailleurs le seul de son club à avoir été convoqué. Étrange quand on sait que Cacau est transparent avec Stuttgart alors que Mike Hanke ou Patrick Hermann brillent aux côtés de Reus.

C'est donc une équipe très solide qui devrait s'opposer aux Bleus de Laurent Blanc, et surtout sans véritable point faible. Si ce n'est peut-être un petit manque d'expérience de certains à ce niveau, comme Hümmels, Schmelzer, Aogo ou Reus. Mais en face Giroud ou Amalfitano ne sont pas plus avancés, au contraire. Et les Allemands nous ont montré face aux Pays-Bas (3-0) il y a quelques mois qu'un manque de matchs internationaux ne les perturbait pas vraiment.

De l'autre côté, le véritable point fort de cette équipe d'Allemagne est sa propension à aller de l'avant en bloc. Le milieu de terrain est l'un des plus impressionnant au Monde, même avec l'absence de Schweinsteiger. Özil enchaine les performances de haut niveau avec le Real, Khedira en est une valeur sûre malgré ses absences récentes pour cause de blessure, et Kroos est sans doute le joueur le plus régulier du Bayern. Devant, Gomez est un véritable tueur auquel il ne faudra laisser aucun espace. Surtout s’il est servi par des joueurs du calibre de Müller, Reus ou les arrières latéraux Lahm et Schmelzer qui viennent très souvent apporter le surnombre en attaque.

 Vous l'aurez compris, il faudra une grande équipe de France pour empêcher les Allemands de continuer leur marche en avant qui pourrait les mener, à l'Euro 2012, jusqu'au titre.

http://www.francefootball.fr/Medias/Photos/201106/644x416/l-allemagne-se-qualifie-sans-trembler.jpg

L’avis de Martin

Les absences n’y font rien, l’équipe d’Allemagne reste très largement supérieure à celle de Laurent Blanc. Le point faible de cette Mannschaft pourrait résider dans le secteur défensif. Bien sûr, Manuel Neuer est l’un des tout meilleur gardiens du monde, mais devant lui, la charnière centrale ne donne pas toutes les garanties. Que ce soit Badstuber, Höwedes, Hümmels, ou même Jérome Boateng qui peut également jouer dans l’axe, tous ces joueurs sont loin d’être les plus rapides. Solides certes, mais lourds, très lourds. Face à eux, la vitesse de Gameiro pour prendre les espaces pourraient s’avérer très utile. Surtout s’il joue aux côtés de Morgan Amalfitano, son ancien compère de Lorient, avec qui l’entente faisait des miracles. Aux côtés de l’attaquant parisien, l’impact physique d’un Giroud ou d’un Saha pourrait également servir dans les duels aériens.

Mais hormis la défense centrale, l’Allemagne reste une équipe impressionnante. Tout le monde participe au jeu, et notamment les latéraux, généralement très portés vers l’avant, notamment Lahm et Aogo. Les Français devront donc faire attention aux dédoublements dans les couloirs, mais pourront peut-être exploiter les situations de contre-attaque si la défense tient le choc. Au milieu de terrain, la maîtrise technique est le maître-mot. On ne peut pas dire que les joueurs retenus par Löw au milieu soient embêtés lorsqu’ils ont le ballon dans les pieds. Özil démontre avec le Real qu’il est l’un des joueurs majeurs de ce début de siècle, et son rendement avec la Mannschaft est presqu’aussi bon que sous le maillot Merengue. Derrière lui, Khedira et Rolfes partent avec une longueur d’avance selon moi, en raison du forfait de Schweinsteiger.

Kroos, Reus, Müller et Schürrle devraient se battre les places sur les ailes. En l’absence de Podolski, titulaire indiscutable depuis l’arrivée de Löw sur le banc allemand, et de Götze, Reus pourrait avoir une bonne opportunité d’être titularisé à gauche, tandis que Müller paraît indiscutable à droite. En tout cas, les deux titulaires auront pour mission d’alimenter l’avant-centre, qui devrait être Mario Gomez, auteur de 17 buts avec le Bayern en Bundesliga cette saison.

Autant dire que les problèmes seront nombreux pour les Français mercredi soir. Il ne faudra pas perdre trop vite le ballon, au risque de ne plus le revoir, tant la maîtrise technique du milieu de terrain allemand  semble supérieure à celle des Bleus. De même, la défense française devra impérativement être aussi solide que depuis le début de l’ère Laurent Blanc si les Bleus veulent avoir une chance de remporter le match. Pour l’Allemagne, ce sera l’occasion d’affirmer un peu plus son statut de favori de l’Euro 2012.

 


Article réalisé par Paul Arrivé et Martin Bourdin
Crédit photo : 11Freunde et Reuters
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page