Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Back To 2011 #2 : Petra Kvitova, Etoile Montante

par Baptiste Duprat 20 Décembre 2011, 08:30 TENNIS

Petra Kvitova a débarqué tel un ovni sur la planète tennis lors de l’année 2011. Une ascension fulgurante en quelques mois qui l’a menée  vers des sommets à seulement 21 ans. La relève du tennis féminin est déjà là, il ne reste plus qu'à confirmer pour Kvitova et compagnie. Retour sur la saison haute en couleurs de la tchèque.

 

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Petra+Kvitova+2011+Australian+Open+Day+6+dzoXPLOW1Cdl.jpg

 

Des débuts surprenants

Dès le tournoi de Brisbane, où elle atteint la finale et la remporte, la tchèque montre sa supériorité. Elle dispose facilement de la jeune Petkovic en finale après avoir dominé Pavlyuchenkova en demi-finale. Des débuts prometteurs donc, que Kvitova n’hésite pas à confirmer en Fed Cup avec sa sélection puis lors du premier grand chelem de la saison en Australie. Elle y atteint les quarts de finale pour la première fois de sa carrière mais Vera Zvonareva, alors numéro deux mondiale à l’époque, met un terme à son beau parcours. La 34e joueuse mondial s’affirme petit à petit sans réaliser de grand miracle mais en restant efficace. Véritable attaquante grâce à un excellent service et un coup droit puissant, Kvitova continue de surprendre à l’Open GDF Suez notamment ou elle s’offre Kim Clijsters en finale, numéro un à cette période. Elle remporte un second tournoi en 2011, performance inédite dans sa carrière puisqu’elle n’avait glané qu’un seul titre dans sa carrière, en 2009.


Pépins physiques, Blessures : Petra Kvitova s’éclipse...

Du haut de ses 21 ans, la tchèque a encore du mal à gérer son physique. Suite à son début de saison exceptionnelle, elle traverse une période compliquée avec une élimination au premier tour du tournoi de Dubaï puis se sacrifie en Fed Cup ou elle remporte ses deux rencontres mais son physique lui fait défaut. Deux longs mois que Kvitova  a disparu du circuit, deux longs mois ou elle se réfugie dans des tournois mineurs pour retrouver la confiance et se ménager physiquement. Le mois de Mai voit le retour en forme de la joueuse.

 

http://www.sport365.fr/medias/113429_.jpg


Kvitova, le retour et la consécration

A Madrid, elle élimine tour à tour Azarenka, Na Li et Zvonareva. Trois performances de grande classe pour la joueuse de 21 ans qui continue sa progression sur toutes les surfaces de jeu. Un nouveau titre en Espagne donc qui porte désormais son total à 3 trophées cette saison et ce n’est que le début !

Mais Kvitova arrive diminuer pour Roland-Garros à cause d’une blessure au genou. Malgré tout elle atteint le 4e tour des Internationaux de France et s’incline face à Na Li, vainqueur du tournoi la même année. La terre battue passée avec plus ou moins de réussite, Kvitova s’attaque désormais au gazon. Et elle débute par un beau parcours à Eastbourne malgré une défaite en finale face à Marion Bartoli. Mais la française était à cette période intouchable ou presque. La suite, c’est Wimbledon. Et la tchèque va une nouvelle fois faire parler d’elle. Elle fait tomber les concurrentes une par une. Aucune joueuse ne lui résiste. Wickmayer, Pironkova et même Azarenka n’arrivent pas à tenir le coup face à l’efficacité et la puissance du jeu de Kvitova qui ne fait qu’une bouchée de ses adversaires. Elle s’attaque au dernier rempart, Maria Sharapova. La rencontre est forte en intensité mais Kvitova ne fait pas de détails et contrôle bien la partie. Elle remporte le match en deux sets  et s’adjuge son premier grand chelem à 21 ans seulement. Elle devient la 7e meilleure joueuse du monde.

 http://img.src.ca/2011/10/30/635x357/AFP_111030_pv6s0_kvitova-petra_sn635.jpg

Une fin de saison galère

L’après Wimbledon est difficile à négocier pour Kvitova qui enchaine les blessures. Sa tournée américaine est un vrai fiasco tout comme sa tournée asiatique. Elle perd au premier tour de l’US Open face à la modeste roumaine Dulgheru mais également à Toronto et Cincinnati face à Petkovic. Après l’euphorie de la victoire dans le tournoi londonien, la jeune tchèque est donc en proie au doute. Mais une nouvelle fois, elle fait preuve d’une grande maturité et se relance lors d’un tournoi mineur en Autriche qu’elle remporte sans difficulté. Un nouveau titre qui porte son total à cinq juste avant le début des Masters. La confiance règne donc avec cette nouvelle victoire et Kvitova aborde de la meilleure des manières ces Masters à Istanbul. Seule joueuse invaincue des deux groupes, elle domine  Wozniacki, Zvonareva et Radwanska avec une facilité déconcertante. En demi-finales, la rencontre avec Stosur est accrochée, indécise mais elle arrive à s’en sortir encore une fois alors qu’elle avait perdu le premier set. En finale, le combat qui s’engage avec Azarenka est de très haut niveau, les deux joueuses jouent tous les coups comme une balle de match et ne se font pas de cadeaux. C’est finalement la tchèque, intouchable sur ces Masters qui l’emporte en trois sets. Elle récupère par conséquent la place de numéro deux mondiale occupée jusque-là par Azarenka. Cette victoire donne à la fin de saison de Petra Kvitova un côté positif malgré deux tournées mondiales complètement ratées. Cette saison l’espoir tchéque aura raflé de nombreux titres et pas des moindres avec Wimbledon et le Masters. Il faut également signaler qu’elle a remporté la Fed Cup avec la République Tchèque en sortant victorieuse de ses deux simples en finale.

Le prochain combat de Kvitova : Conquérir le rang de numéro un mondiale occupé actuellement par Caroline Wozniacki.


En 2011, Kvitova c’est :

 ·         73 matchs disputés : 60 victoires, 13 défaites soit 82% de victoires.

 ·         Six titres : Brisbane, Open GDF-Suez, Madrid, Wimbledon, Masters.

 ·         Une finale : Eastbourne

 ·       Numéro deux mondiale (depuis les Masters) avec 850 points d’avance sur Victoria Azarenka (3e)

 ·         Trois récompenses : Joueuse de l’année 2011, Révélation de l’année 2011 et Meilleur progression de l’année 2011.

 

Article réalisé par Baptiste Duprat | Images : AFP

commentaires

Haut de page