Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Back To 2011 #3 : Serena Williams, multiples galères et retour gagnant

par Erwan Quinat 22 Décembre 2011, 10:05 TENNIS

Quelle saison étrange pour Serena Williams ! La légendaire joueuse a pour le moins vécu une année 2011 riche en émotion. Absente des courts durant plus de la moitié de la saison, Serena a notamment évité la mort de justesse lorsqu'elle est victime d'une embolie pulmonaire en Mars dernier avant de signer un retour explosif en Août en atteignant la finale de l'US Open. Rebondir ainsi après une telle épreuve est digne d'un mental unique. Le mental, la principale force de Williams qui lui a permis cette année de faire un retour au premier plan. Mais la saison 2011 restera une année terne pour la joueuse, qui a enchaîné de multiple galères.

 

http://photo.parismatch.com/media/photos2/actu/sports/serena-williams-toronto-2011/3826667-1-fre-FR/Serena-Williams-Toronto-2011_galleryphoto_paysage_std.jpg

 

Janvier-Juin : La Période Noire
N.4 mondiale à l'aube de la saison, Serena doit annoncer son forfait pour l'Open d'Australie en Janvier, à cause de blessures récurrentes. Ce forfait lui vaudra cher, très cher puisque la joueuse quittera le Top 10 car, étant tenante du titre à Melbourne, elle ne peut défendre ses points et chute à la 12ème place mondiale. Une entame de saison pour le moins pas très encourageante pour Serena, mais cet épisode Australien n'est que le début d'une série noire et de coups durs pour l'Américaine.
Le 2 Mars, la soeur de Vénus a évité le pire, la mort. Une subite embolie pulmonaire qui aurait pu lui être fatale. Sauvée de justesse aux urgences, la joueuse doit dire adieu aux courts de tennis et au circuit WTA pour une bonne période, une période noire, décidément. Elle admettra plus tard avoir cru vivre ses derniers instants. Heureusement, cette fois si, c'est plus de peur que de mal pour l'ex-N.1 mondiale.
Pendant plus de trois mois, la cadette des soeurs Williams se repose et récupère après son embolie. Son retour ne se fera qu'en Juin, en même temps que Vénus.

Juin-Septembre : La Renaissance
C'est juste après Roland Garros que les deux "sisters" annonçaient leur retour au premier plan, soit à l'entame de la saison sur gazon. Le gazon qui a fait les beaux jours de la championne qui a triomphé à 4 reprises à Wimbledon. Serena a donc de bons repères, ce qui peut la remettre sur le droit chemin. 
C'est à Eastbourne qu'elle officialise son retour. Malgré une défaite au deuxième tour en trois sets face à la N.3 WTA Zvoraneva, elle retrouve des sensations, elle est sur la bonne voie. Elle est fin prête pour défendre son titre à Wimbledon.

Mais à Londres, c'est la déception qui prime du côté de la femme aux treize Grands Chelem. En effet, elle chute dès les 8ème devant Bartoli et perd beaucoup de points à la WTA. Une contre-performance qui lui vaudra de descendre au-delà de la 150 place mondiale. Il y a encore du travail à effectuer.
Mais la volonté de Williams va finir par payer. L'ex-patronne du circuit va signer une saison estivale haute en couleurs. A Stanford, d'abord, où elle remporte son premier titre de la saison. Un titre acquis après des victoires prometteuses sur Maria Sharapova et Marion Bartoli. Serena est bien de retour ! A Toronto, sur sa lancée, elle s'adjuge son premier "gros" titre de l'année, la confiance revient peu à peu et Serena redevient progressivement la joueuse tant redoutée qu'elle était auparavant. Elle revient de loin et elle le sait. Ultra-motivée à l'approche de l'US Open, elle est prête a en découdre et semble en pleine possession de ses moyens.
Cette impression allait se confirmer quelques semaines plus tard. L'ouragan Serena déferle à Flushing Meadows, elle est intouchable. Après s'être hissée en finale avec une facilité déconcertante, elle attend l'Australienne Samantha Stosur de pied ferme. En cas de victoire, elle pourrait signer un retour historique. Mais la tension allait la rattraper...
En finale, elle perd son sang-froid et assène plusieurs fois l'arbitre. Ne parvenant pas à maîtriser l'adversaire, elle rate le coche mais a malgré tout définitivement retrouvé son jeu dévastateur.
Son parcours New Yorkais lui ouvre les portes du Top 20. Sans énormes coups d'éclats ni grandes désillusions, elle parvient à grappiller quelques places pour terminer la saison à la 12ème place mondiale. Elle sera à surveiller de très prêt en 2012.

http://cdn.bleacherreport.net/images_root/images/photos/001/314/365/120973193_crop_650x440.jpg?1313283708

En 2011, Serena Williams c'est :

  • ·         25 matchs disputés : 22 victoires, 3 défaites soit 88% de victoires
  • ·         Deux titres : Stanford et Toronto
  • ·         Une finale : US Open
  • ·         12e joueuse mondiale avec 3180 points.
Article réalisé par Erwan Quinat | Images :  AFP

 

commentaires

Haut de page