Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Biathlon : Qu'espérer pour les Françaises ?

par Jérémy Bazin 29 Novembre 2011, 08:30 Ski nordique

Si l’Equipe de France masculine peut viser très haut, la formation féminine est un gros point d’interrogation. Capables du meilleur comme du pire, il est très compliqué de se faire une idée sur le potentiel de cette équipe, qui compte tout de même deux médaillées olympiques.

http://dshn.ujf-grenoble.fr/images/shn/Marie_Dorin.jpg
Marie Dorin, leader sans victoire 
Parce qu’il faut bien dégager un leader de ce groupe, on dira sans grandes convictions qu’il s’agit de Marie Dorin. Septième de la dernière coupe du monde, elle n’a toutefois jamais gagné. Souvent placé, à trois reprises sur le podium, c’est sa régularité dans les tops 10 qui lui aura permis de finir la saison à une honorable place. Aujourd’hui, on attend plus de la Lyonnaise. Pour elle qui joue surtout ses courses sur le tir, elle reste encore trop inconstante. Mais le jour où elle a sorti un tir parfait, elle est revenue avec une médaille de bronze des JO. Une très grosse surprise, de la part d’une biathlète qui était alors encore une inconnue pour le grand public. Ce jour-là a changé sa carrière, il serait temps de connaître de nouveaux jours heureux…

Marie-Laure Brunet peut mieux faire
En échouant aux portes du top 10 mondial l’hiver dernier, on avait la fâcheuse impression que Marie-Laure Brunet (photo ci-dessous) aurait pu, aurait dû se classer plus haut. Surtout qu’elle peut le faire ! A l’instar de Marie Dorin, elle a tiré profit des Jeux Olympiques de Vancouver pour se dévoiler. Après une encourageante sixième place lors du sprint, elle remporte la médaille de bronze dans l'épreuve de poursuite puis la médaille d'argent en relais le 23 février. En accrochant de nouveaux podiums en Coupe du Monde, Brunet a un peu confirmé cette médaille olympique, mais elle non plus n’a jamais connu la victoire. Et comme les victoires appellent les victoires, un premier succès pourrait être de très bon augure pour la suite.

http://www2.pictures.zimbio.com/gi/Marie+Laure+Brunet+IBU+Biathlon+World+Cup+cod2LBVwvH9l.jpg
La jeunesse a du bon
Derrière Marie Dorin et Marie-Laure Brunet, la formation tricolore est composée de jeunes biathlètes. A priori très douées, et qui doivent maintenant franchir le cap pour s’imposer dans le gratin mondial. Anaïs Bescond, 24 ans, a dominé sa discipline chez les juniors. Sa première saison, 2010-2011, au plus haut niveau aura été assez encourageante. Son premier résultat marquant reste une cinquième place lors du Sprint de Pokljuka. Elle obtient aussi son premier podium en coupe du monde lors du relai d’Oberhof. En finissant l’exercice à une prometteuse 25e place au général de la Coupe du Monde, Bescond peut espérer de belles choses pour l’avenir. Il y a aussi Sophie Boilley. Championne du monde junior en janvier  dernier, elle a découvert sans complexe la Coupe du monde. Boilley, un nom à retenir. On n’oubliera pas non plus Pauline Macabies ou Claire Breton, qui continuent de travailler, de progresser dans l’ombre des meilleures. En espérant un jour rentrer dans l’histoire du biathlon.

Article réalisé par Jérémy Bazin l Images : AFP,Zimbio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page