Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bundesliga (J14) : Les Borussia prennent le pouvoir

par Paul Arrivé 29 Novembre 2011, 12:00 Petit tour d'Europe

Au programme de cette quatorzième journée de la Bundesliga : un derby de la Ruhr à sens unique, les deux Borussia qui dépassent le Bayern Munich battu à Mayence, le FC Cologne et Lukas Podolski qui sombrent à domicile, le triplé d'Eren Derdiyok et l'oeil d'Hambourg.


http://www.sports.fr/images/201147/hanke.jpg


Evenement du week-end : Borussia Dortmund vs Schalke 04

Il n'y avait pas seulement le fameux OM-PSG comme grand classique d'un championnat ce week-end... En Allemagne c'est le derby de la Ruhr, opposant le Borussia Dortmund à Schalke 04, qui se tenait pour la deuxième fois de la saison (après la victoire de Schalke 04 en supercoupe en juillet dernier). Un derby régional vieux de quatre-vingts ans entre deux villes séparées d'une trentaine de kilomètres, et principal rendez-vous pour les supporters et joueurs des deux clubs. Et cette année, l'enjeu est lui aussi bien présent : avant ce match le Borussia Dortmund, vainqueur du Bayern Munich la semaine dernière, est deuxième. Schalke 04 est quatrième, invaincu depuis le quinze octobre dernier, et à un petit point de son rival au classement.

Au niveau du terrain, Neven Subotic est absent côté Borussia, tout comme Sven Bender après sa fracture de la mâchoire lors de la défaite face à Arsenal en ligue des champions la semaine passé (1-2). Sorti lui aussi sur blessure contre les Anglais, Mario Götze est bien présent. Jürgen Klopp a par ailleurs décidé d'associer Lucas Barios en pointe et Robert Lewandowski en soutien dans son 4-2-3-1 habituel. Du côté de Schalke 04, Benedikt Höwedes et Jefferson Farfan sont absents, mais Klaas-Jan Huntelaar (auteur de douze réalisations depuis le début de la saison) et Raul sont fidèles au poste, à la pointe de l'attaque.

Mais les deux compères vont se montrer totalement inefficaces dans ce match dominé de bout en bout par les locaux : la première frappe des hommes de Huub Stevens n'intervient en effet qu'à la 53e minute, quand Lewis Holtby prend sa chance dans un angle compliqué. Dans le petit filet. Et les supporters de Schalke 04 devront patienter encore longtemps avant de voir une frappe cadrée de la part de leur équipe... Un exploit qui surviendra à la 88e minute, avec une frappe de Kyriakos Papadopoulos repoussée des deux points par Roman Weidenfeller.

En somme les borussen n'ont pas eu le temps de trembler dans ce derby à sens unique : Robert Lewandowski avait ouvert la marque dès la 16e minute en smashant de la tête aux six mètres un coup-franc parfaitement tiré par Marcel Schmelzer, avant que Felipe Santana ne fasse le break en deuxième période, reprenant victorieusement un ballon repoussé après une première parade du portier Lars Unnerstall sur un tir à bout portant de Lucas Barrios (61e). Score final 2-0, les joueurs du Borussia peuvent aller fêter ça dignement avec leurs supporters dans le fameux « mur jaune » du Signal Iduna Park.

Schalke 04 n'aura jamais réussi à mettre en place son jeu offensif et trouver ses deux pointures de l'attaque, bien maitrisé par un milieu de terrain du Borussia Dortmund très performant dans la récupération et une défense définitivement retrouvée. Offensivement, les joueurs de Jürgen Klopp aurait pu corser un peu plus l'addition si Lars Unnerstall, bien trop souvent abandonné par sa défense, n'avait pas sorti quelques parades décisives devant Mario Götze ou Lucas Barrios.

Avec cette défaite, Schalke 04 perd une place et se retrouve cinquième, à trois points du podium. Cette victoire (la première à domicile dans un derby de la Ruhr depuis 2007) combinée aux autres résultats de la journée permet au Borussia Dortmund de prend la tête de la Bundesliga à égalité de point avec le Borussia M'Gladbach. Le champion en titre reste sur une série impressionnante de vingt-deux points pris sur vingt-quatre possibles. Et le prochain rendez-vous promet : un déplacement chez le co-leader, qui risque cependant de devoir se passer de Marco Reus, blessé à un orteil lors de la victoire à Cologne.

 

Joueur du week-end : Eren Derdiyok

Si le Bayer Leverkusen n'est pas reparti bredouille de son déplacement à Berlin face au Herta (3-3), il le doit en grande partie à un excellent Eren Derdiyok. Auteur de deux buts en dix matchs avant ce week-end, l'attaquant suisse à fait plus que doubler son capital en inscrivant les trois buts de son équipe : un duel remporté face à Thomas Kraft sur une ouverture de Lars Bender (24e), une reprise opportuniste à bout portant de l'extérieur du gauche (64e) et un plat du pied glissé sous les jambes du portier du Herta Berlin, après un gros travail de Sidney Sam (79e). Les vainqueurs de Chelsea (2-1) en Ligue des Champions la semaine dernière s'en sortent bien au vu des occasions adverses et sont désormais sixième, à six points du podium. Grâce à Eren Derdiyok.

 

Top du week-end : FSV Mayence 05

Cinquième du dernier exercice, l'équipe de Thomas Tuchel a plus de mal cette année et flirte avec la zone de relégation depuis la cinquième journée... Pillé à l'inter-saison de ses meilleurs éléments (Lewis Holtby, retourné à Schalke 04, et André Schürrle parti au Bayer Leverkusen) le club promu en 2009 a même enchaîné une série de neuf matchs sans victoires en championnat avant de se reprendre début novembre face au VfB Stuttgart.

Mais ce week-end face à un Bayern Munich moribond, Andreas Ivanschitz, auteur d'un but et d'une passe décisive, et ses coéquipiers ont sorti la performance qu'il fallait pour se relancer. Dominateurs, ils ont retrouvé le jeu plaisant qui les avait emmené au top de la Bundesliga l'an passée, et se sont payé le luxe d'inscrire pour la première fois trois buts à Manuel Neuer sous les couleurs du Bayern (3-2). Le FSV Mayence 05 est désormais treizième (un match en moins), et se déplacera à Wolfsburg la semaine prochaine, qui les devance au classement.

Les Bavarois marquent quant à eux définitivement le pas, et n'ont guère que le doublé inscrit par Daniel Van Buyten pour se consoler.

 

Flop du week-end : FC Cologne

Ce week-end, les coéquipiers de Lukas Podolski ont sombré à domicile (3-0) face à l'étonnant Borussia M'Gladbach. Au delà du résultat pas franchement glorieux, la formation de Stale Solbakken a montré un visage inquiétant et surtout dans la lignée de ses récentes prestations (trois points pris sur quinze possibles). Fébriles défensivement, incapables de contrer le phénomène Marco Reus ou Mike Hanke auteur d'un doublé, et inoffensifs devant, ils devront impérativement se reprendre sous peine de voir fondre les quatre points les séparant de la zone de relégation. Et Lukas Podolski (neuf buts depuis le début de la saison) ne pourra pas toujours sauver son équipe à lui tout seul. Les rouges et blancs sont désormais onzième au classement mais des déplacements périlleux les attendent dans les prochaines semaines, à Stuttgart, Munich ou Wolfsburg.

Le Borussia M'Gladbach pointe donc désormais de son côté à la deuxième place du classement, à égalité de points avec Dortmund.


http://www.sports.fr/images/201147/760-dortmund.jpg


Enseignements du week-end

Outre la prise du pouvoir par les deux Borussia et la chute du Bayern Munich de la première à la troisième place, Augsbourg a enfin remporté sa première victoire (2-0) de la saison à domicile face au VfL Wolfsburg. Ils restent lanterne rouge mais reviennent à deux points du premier non relégable, le FC Kaiserslautern, défait à Nuremberg (1-0). Dans le bas du tableau toujours, le Hambourg SV continue sa lente remontée : invaincus depuis le deux octobre, les joueurs de Thorsten Fink ont obtenu le point du match nul à Hanovre qui doit ce résultat en grande partie à Jan Schlaudraff et sa splendide reprise de volée pleine lucarne, à la 79e minute de la rencontre.

Dans le haut de tableau le Werder Brême a battu le VfB Stuttgart (2-0), et accroche la quatrième place. Stuttgart est désormais septième.

Enfin Hoffenheim et le SC Fribourg se sont quitté sur un score de parité (1-1). Hoffenheim reste englué dans le milieu du tableau, Fribourg est toujours bloqué dans la zone de relégation.

 

L’œil d’Hambourg (par C.Bente, à Hambourg)

Pour ce week-end, je note que le SC Fribourg a de nouveau marqué dans les dernières minutes, et cela pour la troisième fois consécutive. Les matchs à Nuremberg, contre Berlin et à Hoffenheim furent tous des combats assez mouvementés avec des décisions arbitrales un peu confuses et défavorables à Fribourg, qui auraient pu conduire les joueurs a désespérer : pénaltys oubliés, buts refusés, cartons rouges... D'autant plus que le club était bon dernier avant ces trois matchs !

Néanmoins les joueurs n'ont jamais abandonné et ont été récompensés de leurs efforts avec parfois, enfin, un brin de réussite : la semaine dernière et contre Hoffenheim, un remplaçant est rentré et a marqué, sauvant de précieux points dans la course au maintien.

 

Article réalisé par Paul Arrivé l Images : Reuters

commentaires

Haut de page