Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bundesliga (J22) : Munich craque, Dortmund s'envole

par Paul Arrivé 21 Février 2012, 12:00 Petit tour d'Europe

Les enseignements du week-end

Dans le haut du tableau, le principal enseignement du week-end est le large prit par Dortmund après sa victoire à Berlin et grâce au faux-pas du Bayern à Fribourg (voir « événement du week-end »). M'Gladbach récupère la deuxième place grâce à sa victoire à Kaiserslautern. Schalke 04 reste troisième mais se rapproche du Bayern. Concernant les places qualificatives à l'Europa League, elles sont toujours occupées par le Werder Brême (5e) et le Bayer Leverkusen (6e, voir « top du week-end ») devant Hanovre (7e).

Dans le bas du tableau, le bon nul de Fribourg (18e) face au Bayern Munich leur permet de recoller aux basques d'Augsbourg (17e) et Kaiserslautern (16e) avec dix-huit points chacun. Le Herta reste quinzième avec vingt points, mais pourra compter sur Otto Rehhagel (vainqueur de l'Euro 2004 avec la Grèce) en tant qu'entraineur pour la suite du championnat. Le technicien allemand est d'ailleurs attendu comme le sauveur à Berlin, qui compte quatre points de retard sur Cologne, quatorzième.

 
61b4f_120218060825-dortmund-hertha-grosskreutz-story-top.jpg

L'évènement du week-end : Dortmund prend le large

L'évènement de ce week-end, c'est bien sûr Dortmund qui prend trois points d'avance sur son premier poursuivant. Un rival qui a changé de tête puisque c'est désormais M'Gladbach qui occupe le siège de dauphin du champion en titre, devant le Bayern et Schalke 04.

Mais que ce fût dur pour Dortmund ce week-end... Pour la deuxième fois en deux matchs le BVB s'est imposé sur la plus petite des marques (1-0) et sans rassurer dans le jeu. Mais privé de Kagawa ou Götze et face à un Herta Berlin en galère totale depuis plusieurs mois, l'essentiel est assuré.

Cette fois, c'est l'enfant du pays, Kevin Grosskreutz, qui a permis à son équipe de l'emporter à la soixante-sixième minute, d'une reprise acrobatique peu académique. Pourtant, c'est bien le Herta qui avait failli ouvrir le score à plusieurs reprises. La faute, en partie, à un Hümmels pas franchement rassurant pour la première fois depuis bien longtemps dans l'axe de la défense du BVB.

Cette victoire, combinée au nul du Bayern à Fribourg, permet à Dortmund de prendre désormais quatre points d'avance sur son principal rival pour le titre. Mais est-ce bien celui que l'on croit ? Pas si sûr. Car après la nouvelle victoire de M'Gladbach ce week-end, le club s'empare de la deuxième place de Munich, à trois points de Dortmund. De plus, dans le jeu, les hommes de Lucien Favre font bien meilleur impression que leurs adversaires bavarois. Reste Schalke 04, qui reste au contact après une belle victoire face à Wolfsburg, mais semble un cran en dessous de l'actuel trio de tête. Quoi qu'il en soit, la prochaine journée pourrait apporter son lot de certitudes : alors que les Borussia recevront deux équipes dans une forme ascendante mais largement à leur portée (Hanovre pour Dortmund et Hambourg pour M'Gladbach), le Bayern recevra Schalke 04. L'occasion de voir un premier distancé dans la course au titre ? Peut-être bien...

 
168392hp2.jpg

Le top du week-end : le Bayer Leverkusen

Après avoir marqué seulement six points en autant de matchs lors des dernières journées de Bundesliga, le Bayer Leverkusen restait pourtant accroché à sa place qualificative à l'Europa League (6e) avant de recevoir Augsbourg. Mais pour y rester un peu plus longtemps, la victoire semblait indispensable.

Les coéquipiers de Ballack, une nouvelle fois écarté, avaient cependant moyennement préparé leur réception du week-end face à Barcelone cette semaine. Mais non sans démériter. Et cette nuance est peut-être pour beaucoup dans leur excellente prestation livrée face à Augsbourg ce week-end. Grâce à Kissling par deux fois, Castro (d'ailleurs auteur d'un bon match face au FC Barcelone) et Schürrle, Leverkusen s'impose (4-1) et garde sa sixième place devant Hanovre. La suite du programme s'annonce délicate cependant pour le Bayer : un déplacement à Cologne, la réception du Bayern puis le match retour à Barcelone. Deuxième la saison passée, les joueurs de Robin Dutt devront se surpasser pour goûter à nouveau à l'Europe l'année prochaine.

 

Le flop du week-end : le Bayern Munich

Si le flop de ce week-end est le Bayern Munich, c'est à cause de son très mauvais match chez la lanterne rouge de Bundesliga, Fribourg. Un match nul (0-0) qui coûte la deuxième place aux coéquipiers de Ribéry, qui se retrouvent désormais à quatre points du leader Dortmund. Si le résultat est des plus décevants pour l'équipe de Jupp Heynckes, la manière doit l'être encore plus pour le technicien allemand. En effet, le Bayern s'est montré incapable de mettre à défaut la pire défense du championnat (quarante-sept buts encaissés). Pire encore, il a fallu un Neuer impeccable à quelques minutes du terme de la rencontre pour préserver le point du match nul...

Après cette véritable contre-performance les Bavarois n'auront d'autre choix que de l'emporter la semaine prochaine face à un concurrent direct : Schalke 04. D'ici là ils auront renoué avec la Ligue des Champions à Bâle. Une première étape pour retrouver la confiance ?

 

Le joueur du week-end : Shinji Okazaki

C'est assez rare, mais c'est bel et bien un joueur qui a perdu avec son équipe de Stuttgart à Hanovre (4-2) ce week-end qui est nommé cette semaine. Mais si Shinji Okazaki est le joueur du week-end en lieu et place de Grosskreutz buteur décisif avec Dortmund ou Huntelaar, auteur d'un doublé face à Wolfburg, c'est pour son magnifique but. Et si il est anecdotique au niveau du score puisque son équipe était alors menée 4-1, il l'est moins au niveau du geste. A dix minutes du terme, le Japonais a en effet tenté, et réussi, un splendide retourné acrobatique depuis l'entrée de la surface. Zieler, portier d'Hanovre, impuissant, ne pouvait que suivre du regard le ballon finir sa course dans sa lucarne. Un « must see » donc, si ce n'est pas déjà fait.

 
L'oeil d'Hambourg (par C.Bente, à Hambourg)
Le week-end dernier, les sept premiers du classement l'ont emporté. Hormis Munich, qui a concédé le nul à Fribourg. De l'autre côté, des onze autres équipes, seul Nuremberg l'a emporté (contre Cologne sans Podolski). Un gouffre se situe entre les quatre premiers (Dortmund, M'Gladbach, Munich, Schalke) et un groupe composés d'équipes trop loin de la tête mais aussi de la deuxième partie de tableau (Brême, Leverkusen et Hannovre, qui seront, sauf surprise, qualifiées en Europa League. Sauf si Fürth bat Dortmund en demi-finale de coupe). Enfin, onze équipes se battent pour éviter la relégation, même si certaines ne s'en rendent pas vraiment compte comme Wolfsburg, Stuttgart, Hoffenheim et Hambourg, qui ne savent pas de quel côté regarder. Elles sont suivies par Nuremberg, Mayence et Cologne, qui maintiennent une certaine distance pour le moment avec Berlin, Kaiserslautern et Fribourg. Ces derniers se battent bravement semaine après semaine pour chaque point. Honnêtement je n'ai absolument aucune idée sur ce qui va se passer dans ce bas de tableau. Et dans cette situation, tout le monde est curieux de voir Rehhagel revenir avec le Herta à Augsbourg ce week-end.

 


Article réalisé par Paul Arrivé
Crédit photos : Getty Images

commentaires

Haut de page