Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bundesliga (J23) : Schalke 04, l'adieu au titre ?

par Paul Arrivé 28 Février 2012, 13:00 Petit tour d'Europe

Au programme de cette vingt-troisième journée de Bundesliga : avant Allemagne-France, Schalke 04 a tracé le premier trait d'une croix qui se dessine sur le titre, Lewandowski est un futur grand, Nuremberg crée la surprise à Brême, Otto Rehhagel rate son entrée et l'oeil d'Hambourg.

 
0d76f.jpg

Les enseignements du week-end

Le principal enseignement de ce week-end en Bundesliga, c'est l'adieu probable au titre de Schalke 04 suite à la défaite à Munich (voir « événement du week-end »). De son côté M'Gladbach a perdu deux précieux points face à Hambourg, mais reste à une longueur seulement du Bayern et cinq de Dortmund qui l'ont donc emporté. Derrière, Leverkusen prend la cinquième place à Brême (sixième) et trois points d'avance sur Hanovre (septième). Les trois places devraient être qualificatives pour l'Europa League, sauf si Dortmund s'incline face à Fürth en demi-finale de coupe d'Allemagne. Stuttgart est à cinq points d'Hanovre après sa victoire face à Fribourg, qui retrouve la place de lanterne rouge. Ils sont rejoints dans la zone de relégation par Kaiserslautern, qui perd une place suite à la victoire d'Augsbourg (quinzième). C'est le Herta Berlin qui hérite de la place de barragiste pour la première de Rehhagel (voir « flop du week-end »). Toujours sans Podolski, Cologne se rapproche dangereusement de cette zone rouge (quatorzième) mais profite de l'incapacité qu'ont Berlin, Kaiserslautern et Fribourg à gagner pour rester à une distance respectable (quatre points d'avance sur le Herta). Enfin, de la huitième place (Stuttgart) à la treizième (Wolfsburg), six équipes se tiennent en deux points. Elles ont peu d'espoirs d'accrocher une place européenne ou de craintes de se faire rejoindre par les quatre derniers. Le championnat du ventre mou en quelque sorte.

 

L'évènement du week-end : Schalke 04 défait et distancé

L'évènement du week-end en Bundesliga, c'est la défaite de Schalke 04 à Munich, qui entraine la quasi-élimination des coéquipiers de Raúl de la course au titre.

Avant ce match entre le troisième et le quatrième de Bundesliga, M'Gladbach avait perdu deux précieux points dans la course au titre face à Hambourg vendredi. Dortmund n'ayant pas encore joué, il fallait absolument que le Bayern l'emporte pour mettre la pression sur le leader et récupérer la deuxième place. Le problème était relativement similaire pour Schalke 04, qui devait l'emporter afin de continuer de croire au titre. Quoi qu'il en soit, ni la défaite, ni le match nul étaient une option pour les deux équipes, sous peine de voir Dortmund s'envoler.

Et malheureusement pour les joueurs de Schalke 04, ils ont subi la loi de Franck Ribery. Pas celui que l'on connait trop bien chez les Bleus, non, celui qui virevolte avec le Bayern à chacune de ses sorties, ou presque. Vexé d'avoir été sorti face à Bâle en Ligue des Champions, « Kaiser Franck » a prouvé à Jupp Heyneckes qu'il avait eu tort en plantant un joli doublé. Un départ dans le dos de la défense avant la mi-temps pour crucifier Hildebrand, et un slalom au retour des vestiaires, conclu d'une belle frappe ne laissant aucune chance au portier de Schalke, ont permis à son équipe de s'imposer.

Avec cette défaite, combinée à la victoire par la suite de leur ennemi juré Dortmund, Schalke 04 peut quasiment dire adieu au titre. Les huit points de retard semblent en effet impossible à rattraper quand on sait que le champion en titre reste sur sept victoires de rang, et que Schalke est également devancé par le Bayern et M'Gladbach. Mais au rythme où va la Bundesliga, Huntelaar, Papadopoulos et les autres auront certainement leur mot à dire. En tant que trublion, ou plus...

 
a5268c1068801833ac7bbfc36f6cd16b281-lewandowski-triift-gege.jpg

Le joueur du week-end : Robert Lewandowski

Le joueur du week-end en Bundesliga, c'est Robert Lewandowski, attaquant du Borussia Dortmund. Cela faisait quelques temps que j'attendais l'opportunité de citer Robert Lewandowski comme homme du week-end. Et après son doublé face à Hanovre, il est donc logique qu'il soit mis à l'honneur.

Robert Lewandowski, pour commencer, c'est celui qui n'a laissé aucune chance à Barrios de retrouver sa place, après la blessure du Paraguayen à la Copa America cet été. En tant que grand artisan du titre du BVB la saison passée avec seize buts inscrits, pourquoi ne pas lui avoir donné la possibilité seulement de retrouver une place de titulaire ? Entre autre à cause des sept buts en dix journées de Lewandowski, et le grand talent démontré par le Polonais en début de saison. Aussi bon dribbleur que finisseur, l'ancien joueur de Lech Poznan était pourtant rarement titulaire la saison passée, et se retrouvait cantonné à un rôle de « neuf et demi ». Cette saison, il a été aligné d'entrée en pointe lors des vingt-trois matchs du Borussia en Bundesliga, et a déjà égalé le total de buts de Barrios en 2010/2011. Un résultat acquis ce week-end grâce à son quatrième doublé de la saison, et à ses compères polonais Piszczek et Blaszczykowski (« Kuba » si après trois tentatives la prononciation ne passe toujours pas), chacun auteur d'une passe décisive.

Du fait de son jeune âge (vingt-trois ans) et de ses grosses qualités, il se pourrait bien que Lewandowski devienne un attaquant majeur de ces prochaines années. Et pourquoi pas dès cet été à l'Euro, chez lui, en Pologne ? Servi par des joueurs du calibre de Kuba ou Obraniak, on pourrait le voir enchainer dans la lignée de sa saison d'ores et déjà réussie avec Dortmund.

 

Le top du week-end : le FC Nuremberg

Le top du week-end en Bundesliga, c'est Nuremberg, vainqueur surprise à Brême (1-0).

La performance est en effet remarquable : avant la rencontre, le FC Nuremberg occupait la treizième place du classement avec vingt-cinq points. Pas franchement une position idéale ou qui permet de voir venir, même si ses poursuivants font du surplace depuis quelques journées maintenant.

Le Werder, cinquième, partait donc logiquement favori dans un match où l'objectif du club était de consolider sa place qualificative en Europa League. Raté, puisque grâce à Esswein, peu après l'heure de jeu, c'est bien Nuremberg qui réalise un très joli coup. Le club bavarois prend ses distances avec la zone de relégation, et se rapproche même de la première moitié du tableau (dixième). De son côté, le Werder perd une place (sixième), au profit de Leverkusen.

 

Le flop du week-end : Otto Rehhagel

Le flop du week-end en Bundesliga, c'est Otto Rehhagel, nouvel entraineur du Herta Berlin.

Comme annoncé la semaine dernière, l'Allemagne entière et en particulier Berlin attendait les débuts de Rehhagel à la tête du Herta. Vainqueur de l'Euro 2004 avec la Grèce, il est plus ou moins espéré comme le sauveur d'une équipe en péril.

Et face à Augsbourg, avant-dernier du championnat, il n'avait déjà pas le droit à l'erreur. Malheureusement pour lui, à l'heure de jeu, Oehrl a profité des largesses dans sa défense pour inscrire un doublé en l'espace de deux minutes et doucher les espoirs berlinois. Ndjeng corsait quant à lui l'addition dans le temps additionnel, pour infliger un cinglant 3-0 à Rehhagel. Un cadeau de bienvenue.

Même si il ne faut pas tirer de conclusions hâtives, le moins que l'on puisse dire c'est que les débuts du « sauveur » sont plutôt ratés... Suite à cette défaite face à un concurrent direct au maintien, le Herta occupe désormais la seizième place, synonyme de barrage à la fin de la saison. Berlin recevra le Werder la semaine prochaine, avec l'espoir que Rehhagel saura trouver la solution pour stopper une série en cours de douze matchs sans victoires. Et mener le Herta vers le salut.

 

L'oeil d'Hambourg (par C.Bente, à Hambourg)

Lors des trois derniers matchs de Mayence, Mohamed Zidan a marqué et le match s'est à chaque fois terminé sur un nul (1-1). Samedi, il a de nouveau inscrit le premier but du match mais a cette fois inspiré ses coéquipiers à en marquer trois de plus face à une très mauvaise équipe de Kaiserslautern (4-0). Le recrutement hivernal le plus réussi de Bundesliga ! Quatre buts en quatre matchs avec son nouveau club, joli record. Même si il fait la différence pour Mayence entre une équipe brave mais plutôt malchanceuse (Kaiserslautern) et le club surprise de la première moitié de saison dernière.

En Bundesliga, Zidan a joué pour Brême, Mayence (en prêt), Brême de nouveau, Mayence, Hambourg, Dortmund. C'est donc la troisième saison avec Mayence pour ce joueur au joli palmarès (CAN en 2008 et 2010 avec l'Egypte, Bundesliga en 2011 avec Dortmund, meilleur joueur et buteur du championnat danois en 2004). Cependant les passages de Zidan en Bundesliga ne peuvent pas être considérés comme extrêmement réussis. Sauf avec Mayence.

 


Article réalisé par Paul Arrivé
Crédit photos : Sid-images, Reuters

commentaires

Haut de page