Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAN 2012 : La Zambie pour l’Histoire

par Martin Bourdin 13 Février 2012, 19:29 FOOTBALL

La Zambie a inscrit son nom pour la première fois au palmarès de la Coupe d’Afrique des Nations, grâce à sa victoire sur la Côte d’Ivoire en finale. Une victoire en forme de clin d’œil en destin.

 http://www.francefootball.fr/Medias/Photos/201202/644x416/la-zambie-sacree-championne-d-afrique.jpg


Il y a un peu moins de 19 ans, le 27 avril 1993, un avion militaire zambien s’écrase près des côtes gabonaises. Cette date, les Chipolopolos l’avaient dans la tête au moment d’entrée sur la pelouse du stade d’Agondjé de Libreville, puisque l’ensemble de la sélection zambienne avait péri dans cet accident. Et quel plus bel hommage pouvaient-ils rendre à ces victimes que remporter cette 28e CAN, sur les terres où leurs aînés ont disparu ? C’est peut-être à cela que pensait Sunzu au moment de s’élancer pour le tir au but qui a offert le sacre à son pays, au terme d’une séance sous haute tension (8-7).

Cette victoire, les Chipolopolos sont allés la chercher au plus profond d’eux-mêmes. Certes, le match ne restera pas dans les mémoires, tant il manquait de maîtrise technique. Mais encore une fois, le système mis en place par Hervé Renard pour piéger les Ivoiriens a parfaitement fonctionné. Comme face au Ghana en demi-finale, la Zambie s’est appuyée sur une défense solide pour empêcher la meilleure attaque de la compétition d’inscrire le moindre but.

Les coéquipiers de Christopher Katonga, élu meilleur joueur du tournoi, ont aussi eu de la réussite, puisque Didier Drogba a manqué le penalty de la gagne à la 70e minute, en envoyant le ballon dans les nuages. La suite, on la connaît : des prolongations serrées au cours de laquelle chaque équipe aurait pu faire la différence, puis une interminable séance de tirs aux buts. Finalement, après l’échec de Kolo Touré face à Mweene, Sunzu ne tremblait pas et donnait la victoire aux siens.

Pour la Côte d’Ivoire, c’est un rêve qui s’envole. Avec cette deuxième défaite en finale de la CAN, après celle concédée en 2006 face à l’Egypte, c’est toute une génération dorée qui s’apprête à faire une croix sur une couronne continentale. Symbole de cette équipe, Didier Drogba sera passé totalement à côté de sa finale, malgré une envie indéniable de bien faire. Une défaite d’autant plus amère que les Eléphants terminent la compétition sans avoir encaissé le moindre but. Mais voilà, cette année, les statuts tombaient dès lors que la Zambie se trouvait sur le terrain. Comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Ghana peuvent en témoigner.



Article réalisé par Martin Bourdin

Photo : Reuters

commentaires

Haut de page