Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Championnats d’Europe de patinage : Les Russes toujours aux commandes

par Laura Gilboux 27 Janvier 2012, 12:00 SPORTS D'HIVER

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce programme court nous aura réservé bien des surprises. Tandis qu’un bon nombre de favoris au podium ont déçus,  la Russie a quant à elle une nouvelle fois dominé les débats. Le Tsar Evgeni Plushenko a encore éclaboussé la compétition de son incroyable talent, bien que devancé pour quelques centièmes par son jeune compatriote, Artur Gachinski. C’est Tomas Verner qui complète provisoirement le podium.

 
patinage-3.jpg

C’est en tout début de programmation que le maître Plushenko a fait son entrée dans la compétition. N’ayant effectué aucune compétition cette saison, le Russe était en effet relégué dans le premier groupe de patineurs. Autant dire que le ton a tout de suite été donné et que la barre a immédiatement été placée très haute. Nous avons également été rapidement fixé sur le rôle que le Russe à l’incroyable palmarès allait tenir dans ces championnats. Car il est vrai que jusqu’ici les interrogations fusaient. Pour la première fois de sa carrière, il avait ouvertement déclaré qu’il ne venait pas pour gagner, son objectif étant les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi. Mais que le Russe soit venu à Sheffield pour faire de la figuration, nous était totalement impensable et nous avons vite compris qu’il serait, quoiqu’il arrive, un concurrent redoutable pour la médaille d’or. Ce n’était certes pas sa meilleure performance mais il a assuré et ça lui a finalement très bien réussi. Pas de tentative de quadruple au programme, mais une combinaison triple Lutz-triple Boucle Piqué accompagnés d’un triple Axel. Le maître mot était donc la sécurité puisque ce sont des éléments que le triple champion du Monde et sextuple champion d’Europe effectue les doigts dans le nez. Il récolte pour cela une très belle note de 84,71 qui le place à seulement neuf centièmes de son compagnon d’entrainement, de onze ans son cadet.

 

Artur Gachinski, dix-huit ans à peine, est en effet sorti vainqueur de ce programme court. Auteur d’une performance parfaite, le jeune Russe a pris la tête du classement pour un cheveu, et sera probablement le seul à pouvoir rivaliser avec Plushenko. Médaillé de bronze l’an dernier aux championnats du Monde, il peut décrocher samedi son premier titre sur le circuit professionnel.

Leurs poursuivants, en revanche, ont tous été plus ou moins décevants sur la glace de Sheffield. Tomas Verner est celui qui aura le mieux limité la casse puisqu’il obtient une note de 81,14 malgré un quadruple raté qui sera certes rattrapé par une combinaison triple-triple réussie et un triple Axel parfaitement réalisé. Le Tchèque, vainqueur en 2008, ne semble toutefois pas en mesure de rivaliser pour le titre  cette année. A seulement une unité du podium, se situe Javier Fernandez que tout le monde voyait déjà à la lutte pour la médaille d’or et qui finalement n’a pas livré une très grande performance. Malgré un quadruple saut de toute beauté, l’Espagnol est quelque peu passé à coté avec notamment une combinaison moyenne et une mauvaise réception du triple Axel.  Le Top 5 est complété par le Français Florent Amodio, qui n’a certes pas connu le même naufrage que certains de ses concurrents, mais qui aurait tout de même pu faire mieux. Un beau triple Axel et une belle suite de pas n’ayant pas suffit à rattraper la tentative ratée du quadruple.

 
patinage-4.jpg

Les deux perdants de la journée sont Michal Brezina et Brian Joubert qui ont, quant à eux, complètement raté leur entrée en matière, terminant sixième et dixième. Le Tchèque, dont on attendait beaucoup, a certes réussi sa combinaison triple-triple ainsi que son triple Axel, mais a chuté sur le quadruple qu’il a étonnement tenté en troisième position. Stratégie surprenante qui n’aura pas porté ses fruits puisqu’il se retrouve d’ores et déjà exclu de la lutte pour le podium, avec un faible score de 76,13. Pour le Français, la désillusion fut encore plus grande puisqu’avec une chute sur sa tentative de « quad » et avec un retournement sur le triple Axel, il ne récolte que 67,12 points, ce qui est extrêmement faible pour un patineur de son calibre. Tout espoir semble désormais évanoui, mais Joubert a déjà réalisé d’extraordinaires remontées par le passé qui peuvent nous laisser penser que rien n’est encore joué pour lui, même si le podium sera tout de même extrêmement difficile à accrocher.

 

Pour conclure, notons les très beaux résultats des deux belges engagés, l’éternel Kévin Van Der Perren et le jeune Jorik Hendrickx, qui terminent respectivement à la septième et huitième place. Une bien belle performance qui aurait même pu être encore plus grande sans l’étonnante faute du plus âgé des deux sur le triple Lutz, saut qui ne lui pose habituellement aucun problème. Son magnifique triple Axel et sa belle combinaison triple-triple lui aura tout de même permis de bien figurer dans le top dix provisoire de ces championnats d’Europe, qui seront d’ailleurs plus que probablement ses derniers.

 


Article rédigé par Laura Gilboux

Crédit photos : AFP

commentaires

Haut de page