Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coupe Davis : L'Argentine toujours en vie mais...

par Erwan Quinat 4 Décembre 2011, 09:00 TENNIS

En s'adjugeant le point du double aujourd'hui à Seville, la sélection Sud-Américaine n'a pas dit son dernier mot. En effet, la paire Nalbandian-Schwank n'a eu aucun souci à se débarrasser du double Espagnol Verdasco-Lopez, le véritable point faible des Ibères. Sur le score de 6/4 6/2 6/3, les Argentins empêchent les hommes d'Albert Costa de soulever leur 5ème saladier d'argent dés le deuxième jour de la finale.

 
http://www.google.com/hostednews/afp/media/ALeqM5jO3S6755e8Kq5UUsrDZSS35e9FvQ?docId=photo_1322933317831-1-0&size=l

... Mais il faut dire qu'après la balade de Rafael Nadal et le marathon victorieux de David Ferrer vendredi, il serait vraiment improbable de voir David Nalbandian et compagnie triompher demain. A moins d'un miracle.

 

Quoiqu'il en soit, mathématiquement, l'Argentine peut toujours y croire bien qu'il n'est eu dans l'histoire de la Coupe Davis qu'une seule équipe qui est parvenue à remporter la compétition en ayant remonté un handicap de deux défaites. C'était en 1939... 

 

Même si l'Espagne devrait donc à nouveau se placer sur le toit du monde demain, elle a de sérieuses questions à se poser sur l'avenir de son double qui a offert une prestation parfois chaotique à l'image d'un Fernando Verdasco complètement déboussolé, sa raquette a d'ailleurs fait les frais de son manque de sang froid. En face, l'expérimenté David Nalbandian et Eduardo Schwank semblait être l'association parfaite pour relancer leur sélection dans la course au sacre. Alors qu'ils n'avaient quasiment jamais fait équipe ensemble, les deux hommes ont fait preuve d'une belle communication. Nalbandian était dans un grand jour et son engagement sur le court témoignait de son très bon état d'esprit et de son ambition de ne rien lâcher. Grâce à leur victoire, l'Argentine peut s'autoriser à espérer l'impossible le temps d'une nuit avant de faire face à leur destin.

 

Rafael Nadal aura l'honorable tâche de sceller demain la victoire définitive de l'Espagne sur ses terres. Tito Vasquez, le coach Argentin devra compter sur Juan Martin Del Potro, qui a un match en 5 sets dans les pattes pour créer l'exploit ou sur David Nalbandian. Mais comme nous le soulignons hier, le N.2 mondial est reboosté après un petit passage à vide ces derniers mois. Sur terre battue, l'ogre de l'ocre reste le joueur le plus difficile à battre et vu de l'enjeu, il est inutile de dire qu'il ne fera aucun compromis. Alors demain, 5ème sacre "logique" pour l'Espagne ou come-back "historique" pour l'Argentine ?

 

Article réalisé par Erwan Quinat l Image : AFP

commentaires

Haut de page