Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coupe de France : Les seizièmes les attendent (1/2)

par Aurélien Maubert 10 Janvier 2012, 08:00 FOOTBALL

Culture Sport vous offre un retour sur les 32e de finale de la compétition légendaire qu'est la Coupe de France. Où la logique a-t-elle été respectée ? Qui passe à la trappe ? Quelles sont les surprises ? Culture Sport vous dit tout, vous n'avez plus qu'à lire...

http://www.corsematin.com/media_corsematin/imagecache/diaporama_auto_affichage/1-120107nim6898.jpg
Du ménage en Ligue 1
Sur les vingt équipes rentrant en lice, ils ne pouvaient en rester que dix-huit. En effet il y avait deux confrontations directes : Rennes/Nancy et Saint-Etienne/Bordeaux. Il a fallu une mi-temps à Rennes pour battre Nancy grâce à des réalisations de Kembo, Féret et Boukari. 3-0 score final, un régal pour les supporters. Ce fut plus compliqué pour Bordeaux qui dut attendre les tirs aux buts pour venir à bout de Saint-Etienne. Il n'y aura cependant pas dix-huit clubs de l'élite au tour suivant. En effet cinq d'entre eux se sont fait avoir par plus petits qu'eux.

Déjà des éliminés
Lorient, Sochaux et Caen se sont tous les trois inclinés contre des formations de Ligue 2. Les Merlus restent en rade au Havre, ils s'inclinent 4-3 dans un match rocambolesque. Les Lionceaux ont subi de plein fouet la tempête corse. Les déferlantes de l'attaque bastiaise n'ont pas cessé et le jeune Pierrick Cros a passé une bien mauvaise soirée. Résultat final : 4-1 pour Bastia. Pas sûr que le remplaçant de Teddy Richert vienne passer ses vacances sur l'île de beauté. Quant aux Caennais ils ont subi l'affront de perdre devant leur public. Ils pensaient avoir fait le plus dur en revenant au score après avoir été mené 2-0 mais les espoirs normands se sont envolés lors de la prolongation. Troyes a en effet réaccéléré et s'impose finalement 4-2.

Niort, leader du National, a battu Brest 2-0. L'entraineur brestois Alex Dupont a salué la prestation niortaise du soir et a par la même occasion féliciter le club pour leur probable remontée en Ligue 2 à l'issue de la saison. Il n'a certainement pas dû tenir le même discours à ses joueurs... Le GFCO Ajaccio, lui aussi pensionnaire de National a éliminé Toulouse 1-0. C'est l'expérimenté attaquant Colloredo qui a offert la qualification aux Corses à la 48e. Après un début de saison compliqué, le club vient d'enchainer douze victoires de rang toutes compétitions confondues ! Le TFC n'a lui plus gagné depuis trois matches et n'a plus désormais que le championnat à jouer.

http://s.olweb.fr/ol/image/article/illustration/hd/292/58205.jpg
Ils ont fait le métier
Au Stade de France devant près de 51000 spectateurs, l'OM a battu le Red Star 93 5-0. Les banlieusards auraient pu sauver l'honneur sans un très bon Mandanda mais la fête fut belle quand même. Les frères Ayew ont offert trois buts avant de s'envoler disputer la CAN, ils espérent comme tous les Marseillais retrouver Saint-Denis le samedi 28 avril pour y disputer la finale. Lille a facilement disposé de Chantilly, tout comme Dijon de Versailles et Montpellier de Prix-lés-Mézières (voir seconde partie). Valenciennes s'est imposé 2-0 au Mans, mal en point en ligue 2. Ajaccio a vaincu Fréjus Saint-Raphaël 3-0. La lanterne rouge continue ainsi son redressement même si l'adversaire n'évoluait qu'en National. Lyon a remporté 3-1 à Gerland le derby très local les opposant à Lyon-la-duchère. Lisandro a répondu à Joe Cole en inscrivant lui aussi un triplé. Nice a gagné péniblement 2-0 à Marck (CFA 2). Auxerre a dû attendre les prolongations pour se défaire des amateurs de Chambly (CFA 2). Une victoire 1-0 grâce à un pénalty transformé par Dudka à la 117e, les Bourguignons n'ont pas de quoi fanfaronner. Difficile également pour Evian de se qualifier à Metz : alors que les Lorrains menaient 2-0 jusqu'à la 108e, les Savoyards sont revenus à la marque pour ensuite arracher leur qualification en l'emportant 5-3 aux tirs aus buts. Paris est quant à lui difficilement venu à bout de Locminé, modeste formation de CFA 2. C'est Lugano qui a offert en fin de match sa première victoire à Ancelotti. Pastore avait ouvert le score avant que Maïga égalise sur pénalty pour les Bretons. Victoire 2-1 dans la douleur pour les protégés de Leonardo.


Article réalisé par Aurélien Maubert
Crédits Photos : Corse Matin, Le Progrès

commentaires

Haut de page