Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coupe du Monde Rugby 2011 – Afrique du Sud / Samoa, en avant les Boks

par Emilie Drouet 30 Septembre 2011, 07:00 Coupe du Monde 2011

L’Afrique du Sud, championne du monde en titre n’en finit pas de séduire les spécialistes. Elle est la candidate parfaite à sa succession. Avant ça, les Springboks doivent encore affronter les samoans avant de jouer les quarts de finales. Pour la Manu Samoa, la mission du jour est immense. Renverser les Boks, mission impossible ?

 

Se surpasser, ne plus reproduire les erreurs passées

 

A l’image du match France / Canada dont nous vous parlions il y a plus d’une semaine, nous allons examiner la rencontre du jour Afrique du Sud / Samoa, une histoire de favoris et d’outsiders à nouveau.

 http://fr.rugbyworldcup.com/mm/photo/tournament/home/02/05/35/37/2053537%5flrg-169.jpg


Invaincus lors de leurs trois premiers matchs de poules, les Springboks de Peter de Villiers montent en puissance. Après une victoire sur le fil face au Pays de Galles, les sud-africains ont pris chaque match comme le moyen de montrer que les champions du monde en titre qu’ils incarnent ne sont pas si vieillissants que ça. Face aux Flying Fijians, ils l’ont emporté quarante-neuf à trois montrant de solides qualités offensives (153 points marqués tous matchs confondus) et défensives avec leurs dix neufs points encaissés, ce qui en fait la meilleure défense après les trois premières journées. Malgré tout, le score aurait pu être plus large si les Boks n’avaient pas raté quelques buts. Ils ne s’arrêtent plus même face à la Namibie, dernière de la classe. Quatre-vingt-sept points à zéro, le plus grand écart jamais réalisé par l’Afrique du Sud en Coupe du Monde. La Namibie, déjà éprouvée par ses deux premiers matchs n’a rien pu faire face à la domination des Boks. Ces derniers ont cette fois-ci réussi tous leurs buts mais ont pêché sur leurs transmissions et à cause de leurs dix fautes de mains. Le clou du match aura été le record d’Habana qui est devenu le meilleur marqueur d’essais de l’histoire des Springboks, juste après Bryan Habana a déclaré que c’était « un grand honneur et un privilège de passer devant un joueur comme Joost van der Westhuizen, qui a tant donné pour le rugby sud-africain ». Ces champions en titre séduisent les spécialistes et ont hâte de voir si l’Afrique du Sud va continuer sur sa lancée.

 

Face aux Namibiens, les Samoans ont très bien entamé leur coupe du Monde avec un score de quarante-neuf à douze. L’équipe de Samoa, voisine de la Nouvelle-Zélande est comme à la maison. Ils font de cette coupe du Monde presque à «domicile » un grand enjeu. Certainement admiratifs des All Blacks, les Samoans veulent marquer les esprits, être digne de leur titre de champions du Pacifique. Vaincus par les Gallois de seulement sept points, le score aurait pu être encore plus réduit si les samoans n’avaient pas été malheureux sur leurs essais. Un loupé, un refusé. Résistants pendant une grande partie du match, les hommes du Pacifique vont céder dans les dernières minutes mais rien de bien méchant, ces hommes sont forts mentalement. Lors du derby du Pacifique face aux Fidjiens, l’équipe de Titimaea Tafua a fait parler ses qualités physiques et a profité des erreurs dans le camp des Flying Fijians, résistant même à un sursaut d’orgueil de leurs adversaires. Jusqu'alors, ce derby tournait plus souvent à l’avantage des Fidjiens mais le jeu plus moderne des Samoans, certainement inspiré de celui des All Blacks, aura eu raison des hommes de Samu Domoni. Certes défaits face aux Gallois, la Manu Samoa affiche jusque-là de belles intentions, peut-être que l’installation d’un centre d’entrainement chez eux, juste avant le mondial a permis à ces gaillards d’arriver à point physiquement.

 http://fr.rugbyworldcup.com/mm/photo/tournament/home/02/05/44/59/2054459%5flrg-169.jpg


Ils pensent déjà à l’avenir

 

La deuxième et la dixième équipe du classement IRB vont s’affronter. Les Sud-Africains n’ont jamais perdu face aux Samoa, les Boks sont d’ores et déjà qualifiés pour les quarts de finales en étant actuellement en tête de la poule D. La Manu Samoa, doit, elle, par ailleurs s’employer dans ce dernier match. Etant à la même hauteur que les Gallois avec dix points, leur seule chance d’aller en quart est d’assommer les Springboks. Défi osé mais qui va pousser les outsiders de la rencontre à se surpasser face à l’ogre sud-africain. Leur défaite face aux Gallois après plusieurs semaines de Mondial devra être digérée pour aller titiller les hommes de De Villiers. S’ils ne sont pas dotés de leur pleine condition mentale, les quatre-vingt minutes de jeu risquent d’être très longues. Cependant la Manu Samoa reste plus motivée que jamais et dans quelques instants, le match risque d’être intense. Pour les Springboks, l’enjeu est de se perfectionner avant les quarts de finale face à l’Australie ou à l’Italie afin d’aller encore plus loin dans la compétition. S’offrir un deuxième titre consécutif, ils y pensent, ils veulent entrer dans la légende, réussir ce qui n’a jamais été atteint pour l’instant.

 

Beaucoup de stars chez les Boks, Victor Matfield fait son retour sur les terrains après sa blessure aux ischio jambiers, il a même l’honneur d’être capitaine de son équipe. Son entraineur Peter De Villiers souhaitent qu’il retrouve le rythme avant les quarts de finale. Bryan Habana auréolé de ses récentes performances va essayer de conduire son équipe à la victoire aisément tout en restant concentré sur l’objectif premier, décrocher la coupe Webb Ellis. Morné Steyn, auteurs de nombreux essais, devrait être un homme précieux aujourd’hui.

La Manu Samoa va présenter dans ce match une équipe d’anciens, d’expérimentés. Les changements chez les hommes de Tafua ont été peu nombreux jusqu’ici. Certains risquent d’être un peu cuits sur cette ultime rencontre mais le capitaine Manhori Schwalger croit en la victoire, il est motivé pour mener faire gagner sa nation. George Stowers, homme du match Samoa/Namibie sera lui aussi là, Tuilagi et Williams iront percer la défense sud-africaine. Ces samoans ne sont en rien des débutants mais de vrais bons rugbymen qui veulent créer la surprise. Il faudra se méfier, les Springboks en sont conscients.

 

Composition de l'équipe d'Afrique du Sud : Mtawarira, B. du Plessis, J. du Plessis, Rossouw, Matfield (cap) Brüssow, Burger, Spies, du Preez, M. Steyn, Habana, F. Steyn, Fourie, Pietersen, Lambie

Remplaçants: Smit, Steenkamp, van der Linde, Alberts, Louw, Hougaard, de Villiers

 

Composition de l'équipe des Samoa : Williams, Lemi, Mapusua, Fuimaono, Tuilagi, Pisi, Fotuali'i, Faasavalu, Stowers, Tuifua, Thompson, Leo, Johnston, Schwalger (cap.), Taulafo.

Remplaçants: Avei, Perenise, Mulipola, Treviranus, Tekori, Poluleuligaga, Pisi.

 

Qui du favori ou de l’outsider va l’emporter ? On ne voit pas les Springboks être stoppés dans leur élan pourtant, le score ne devrait pas être aussi large que face au petit poucet namibien, c’est certain. Un point suffira à l’Afrique du Sud mais le plus important est ailleurs… Direction la finale ?

 

Article réalisé par Emilie Drouet l Images : INPHO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page