Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cyclo-cross - Coupe du Monde : La rétro 2011-2012

par Julien Detroz 26 Janvier 2012, 08:00 Cyclo-cross

Culture Sport vous propose de revenir sur la coupe du monde 2011/2012. L’épreuve qui s’est conclue dimanche a réservé son suspense jusqu’à la dernière journée. Retour sur les huit courses de cette cuvée.

http://www.bikecompany.com.br/wp-content/uploads/2012/01/img_5350_result-640x426.jpg

Plzen : Nys au pays de Stybar
Pour cette première manche de la coupe du monde, les favoris sont multiples. On retrouve le vainqueur en titre de la compétition Niels Albert. Le champion du monde Zdenek Stybar et l’inépuisable Sven Nys. Ce dernier prendra les choses en main très rapidement. Ensuite, il sera relayé par le local Stybar. Leur tempo est élevé, et un seul homme peut suivre la cadence : Kevin Pauwels. Les trois hommes se disputent le sprint final et c’est le plus vieux d’entre eux qui s’impose. Nys renoue avec le succès en coupe du monde après Kalmthout 2009 !

Tabor : Pauwels confirme, Albert déprime
Pour cette seconde manche tchèque, le champion local Stybar décide une fois de plus d’étirer le peloton d’entrée de jeu. Un seul coureur est capable de l’aider dans cet effort : Kevin Pauwels. Le coureur de Sunweb confirme son état de forme tonitruant. D’habitude outsider, le timide flandrien semble avoir franchi un cap. Il fini par s’isoler en tête de course. Ses poursuivants ne le reverront plus. Il s’impose en solitaire. A l’arrière, Stybar console son public en terminant deuxième, tandis que Niels Albert passe complètement au travers de sa course.

Koksijde : Le sprint qui fait jaser…
La manche de Koksijde est particulière. Le circuit belge sera celui des championnats du monde fin janvier 2012. Pour les coureurs, ce rendez-vous est considéré comme une répétition en vue de la course à l’arc-en-ciel. Et dès le départ, c’est encore les deux Stybar et Pauwels qui dictent leur rythme. Mais le parcours ensablé convient à Sven Nys. Le technicien en profite pour s’isoler en tête. Son attaque fait réagir Aernouts, Stybar, et Pauwels. Ce dernier sera le seul à pouvoir accompagner le Landbouwkrediet. Les deux sont inséparables. Le sprint est alors inévitable. Nys l’aborde en premier et tasse son adversaire vers les barrières. Pauwels proteste, mais c’est bel et bien le vainqueur de Plzen qui est désigné vainqueur… Nys se replace du coup au classement général,

Igorre : La vangeance de Pauwels
Pour le rendez-vous basque, c’est encore Sven Nys et Kevin Pauwels qui sont au dessus du lot. A la mi-course, les deux adversaires sont isolés en tête. Mais le coureur de Sunweb est déchaîné. Sans doute poussé par un sentiment de revanche sur la manche précédente, Pauwels lâche Nys et s’impose en solitaire. Cette victoire prouve l’évolution du timide coureur. En deux mois, il double son contingent de succès en coupe du monde dans son palmarès.

Namur : Nys remet les choses au point
La manche namuroise aura marqué les esprits. Les crossmen français s’y sont particulièrement bien débrouillé comme l’illustrent les présences de Mourey, Duval et Gadret au sein du top 10. Mais c’est surtout la réaction de Sven Nys qui a marqué le public. Le Landbouwkrediet s’impose en puissance, reléguant Kevin Pauwels à la quatrième place. Lequel réalise une contre-performance qui se paye cash : il doit abandonner son maillot blanc représentant son leadership au profit de Sven Nys. Notons les retours remarqués de Lars Boom, et surtout Niels Albert, deuxième en capitale wallonne.

http://mtbs.cz/media/thumb/159/mthu7a3b869530b99211d27eb65c58add3d6.jpg

Zolder : Pauwels reprend les commandes
Un peu éclipsé les semaines précédentes, Zdenek Stybar est capable de suivre le duo Nys-Pauwels lors de cette manche. Arbitre du match entre les deux Belges, le Tchèque tente d’en profiter pour leur fausser compagnie. Ce qui n’est pas du goût des deux poursuivants. Lesquels ne laissent aucun bon de sortie au Quick Step. Et à l’approche du sprint final, trois hommes vont se jouer la victoire. Trois ? Non ! Nys chute dans l’ultime virage, laissant Pauwels s’impose de peu face à Stybar. Le Sunweb reprend du coup son maillot blanc délaissé une semaine auparavant…

L
iévin : Stybar renoue avec la victoire
Zdenek Stybar retrouve sa forme d’antan. Déjà aux avant-postes à Zolder, le Tchèque renoue avec le succès en coupe du monde grâce à une chute de Pauwels dans le dernier tour. Si la victoire finale en coupe du monde est désormais hors de portée, le Quick Step se rassure tout de même à l’approche des mondiaux à Koksijde. Tout le contraire de Sven Nys, passé au travers de sa course, incapable de suivre Pauwels. L’écart au général s’agrandit, ses chances s’amaigrissent…

Hoogerheide : Qui d’autre que Pauwels ?
L’écart au général était encore raisonnable entre Nys et Pauwels. Mais ce dernier n’a donné aucune chance à son adversaire. Indiscutablement le plus fort sur le parcours néerlandais, le Sunweb s’impose et fait coup double en s’adjugeant le classement final de la coupe du monde. Il n’y aura eu aucun suspense au cours de l’ultime manche du calendrier. De plus, Nys a encore passé une après-midi maussade, comme à Liévin.

C’est la première coupe du monde pour Kevin Pauwels. Ce coureur timide doit ce succès à sa régularité. Mais pas seulement. Le Belge est arrivé a maturité et est devenu un ténor des labourés, remportant quatre bouquets dans l’épreuve de référence.


Article réalisé par Julien Detroz
Crédits Photos : Germano, photonews

commentaires

Haut de page