Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dakar 2012 : AA+ pour Stéphane Peterhansel et Cyril Desprès

par Emilie Drouet 15 Janvier 2012, 19:10 Automobile

Il parait que la France va mal. Le sport français, lui, tient la route. Le Dakar 2012 s’achève déjà et voit la victoire de deux français, un en Moto et l’autre en Auto. Les classements sont faits, de beaux doublés se sont dégagés et les dunes sont passées. La page Dakar 2012  se tourne.

 http://www.ara.cat/esports/motor/Despres-Peterhansel-ENRIQUE-CASTRO-REUTERS_ARAIMA20120115_0087_20.jpg


A ses victoires de 1991, 1992, 1993, 1995, 1997 et  1998 en motos, et celles de 2004, 2005 et 2007 en autos, il faut désormais ajouter le sacre de 2012, le dixième. Le haut-saôsnois Stéphane Peterhansel fort d’une longue expérience n’a pas crané au fil des jours. La pression sera toujours présente, cette pression qui lui a permis de ne pas se relâcher tout au long de cette quinzaine. Maintenant, c’est sûr, il est le premier à obtenir dix victoires dans le Dakar. Un record qui n’est pas prêt d’être égalé, ni même dépassé. Peterhansel sur sa Mini a su rester calme tout comme son coéquipier Nani Roma qui se classe deuxième et qui n’a pas démérité, ramenant dans ses sacoches quelques victoires. Doublé de la marque allemande. Robby Gordon et son Hummer ont connu des petits soucis sur la dernière vraie spéciale mais auront tenu toute la durée de ce séjour épique en Amérique du sud. Al-Attiyah lui aussi sur Hummer n’aura pas eu le temps de franchir la ligne d’arrivée à Lima mais pense déjà à la suite de sa saison et à la prochaine édition.

 

Un Français en cache souvent un autre. Peterhansel a vu son principal adversaire Gordon être ralenti par un tonneau. Pour Desprès, même schéma, son équipier et néanmoins adversaire Marc Coma a voulu lutter avec la classe qui il est la sienne depuis le début mais sa boite de vitesse en a décidé autrement. Entre ce beau duel, l’écart s’est donc creusé sur l’ultime étape. Un duel acharné qui a demandé beaucoup d’engagement physique et mental pour les protagonistes. Cyril Desprès le dit lui-même : « Psychologiquement, c’est le Dakar le plus difficile que j’ai connu ». Une lutte épuisante pour au final, une victoire de prestige. Une année Coma, une année Desprès, l’alternance des victoires se confirment cette année encore. 2011 pour Coma, 2012 pour Desprès. Même si la déception pour l’espagnol est présente, la pilule sera peut-être plus facile à passer sachant que c’est son ami de galère qui reprend le flambeau. Le Français qui a retenu sa joie l’a laissé exploser aujourd’hui, à Lima, où les Péruviens ont accueilli merveilleusement la course.

 

Les doublés sont légion. En Quad, les Patronelli sur Yamaha s’offrent les deux premières marches du podium. Alejandro n’a pas laissé de chance à ses adversaires, si ce n’est quelques victoires d’étapes, la dernière étant revenue à Maffei. Yamaha et l’Argentine en force sur le Dakar, la logique est respectée. Et quand c’est la famille qui triomphe, le bonheur est encore plus grand, les frère Patronelli en tête de leur catégorie, cela reflète bien les autres classements. Des doublés en veux-tu, en voilà. Même en Camion, les Iveco trônent en tête. De Rooy, le Hollandais a été intouchable depuis le début de la compétition, la victoire lui revient haut la main devant son compatriote Hans Stacey. A la dernière marche, on retrouve Artur Ardavichus avec son camion flanqué des couleurs d’Astana, la capitale Kazakh. Le Dakar se termine et a offert à nouveau une sacrée paire de manivelles à ses participants qui n’en sont pas tous sortis indemnes et d’autres pour qui l’aventure continue. C’est le sport, c’est le Dakar ! Chapeau à tous ses héros des temps modernes qui nous donnent déjà rendez-vous pour l’année prochaine.

_____________________________________________________________________

Article réalisé par Emilie Drouet

Crédit Photo : Reuters

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page