Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dakar 2012 : L’Argentine perd la tête et Jorge Boero

par Emilie Drouet 5 Janvier 2012, 15:00 Automobile

Chaque année, pour les concurrents du Dakar, ça démarre en fanfare.  Après les traditionnelles démarches techniques et les sollicitations d’avant-course, il faut entrer dans la lumière. Certains l’ont très bien fait, d’autres moins … Le pilote argentin Jorge Boero quitte tragiquement la lumière du Dakar après seulement quelques heures… Retour sur ces premiers jours de course mouvementés.

 http://imagenes.lapatilla.s3.amazonaws.com/site/wp-content/uploads/2012/01/PeterhanselDakar2012.jpg

 

Le yo-yo des favoris

Au bilan des victoires Autos, beaucoup de passes d’armes. Quatre étapes, quatre noms différents. Parmi les heureux, Novitskiy, Al-Attiyah, Roma et Peterhansel. Novitskiy, premier Ukrainien à gagner une étape sur le Dakar a connu la tête du classement général l’espace d’une journée avant de la laisser au Français Peterhansel. Des changements qui ne sont pas sans démontrer que la course a été irrégulière pour certains. Alors que les pilotes Mini ont démarré en fanfare, Al-Attiyah et son Hummer ont connu des ennuis mécaniques avant de se rattraper temporairement. Le gros 4x4 américain connait trop de jours sans pour le moment, l’écart déjà important risque de se creuser si cela continue. Peterhansel a lui aussi connu des déboires mais au départ de la cinquième étape, il est premier au classement général.


En Motos,  Marc Coma collectionne déjà deux victoires, Desprès et Lopez en ont une chacun dans leur escarcelle. C’est pourtant le Français Cyril Desprès qui est en tête. Marc Coma, régulièrement dans les trois premiers a néanmoins connu la crevaison et une erreur de navigation, il ne sera d’ailleurs pas le seul à se tromper. Il n’y a guère que Cyril Desprès à ne pas s’être fait piéger et qui s’est rattrapé lors de la troisième étape où il gagne largement devant Verhoeven. Marc Coma connait donc un retard sur Desprès qu’il va essayer d’effacer jour après jour.


Les Hollandais dominent la catégorie Camion, De Rooy et ses deux victoires d’étapes sont logiquement en tête. Son compatriote Van Vliet a connu une victoire, la troisième étape revenant à Biasion, l’italien. Stacey, un autre Hollandais trône à la deuxième place du classement général. L’armada Russe se fait un peu trop discrète pour le moment et attend peut-être le Chili et des portions de route plus à leur portée pour donner l’assaut.


Chez les quadistes, pas de surprises. Les Argentins se sont installés au sommet du Top 3 avec Maffei et les deux Patronelli. L’Urugayen La Fuente leur a par ailleurs volé les deux premières étapes avant de laisser les suivantes à Copetti et Maffei. Derrière ces favoris, l’écart se creuse et pour le français Christophe Declerck, c’est la désillusion. Victime d’une surchauffe de son moteur mardi, il a perdu beaucoup de temps et surtout ses espoirs pour le podium. L’essentiel maintenant pour certains est donc de finir le Dakar et se faire plaisir, voire aller jouer la victoire d’étape.

 

 

Les dégats argentins

http://www.leprogres.fr/fr/images/427064F6-026D-4BCE-A001-BB38CC4876E0/LPR_03/jorge-martinez-boero-photo-afp.jpg

 

L’Argentine pleure Jorge Martinez Boero

En 2011, il avait abandonné lors de la sixième étape. Il été tombé dans un précipice et avait dû attendre longtemps avant d’être secouru. Rien de grave au final. Lors de la chute de ce dimanche 1er janvier 2012, les conséquences ont été toutes autres. L’argentin a été victime d’une crise cardiaque suite à sa chute. Il laisse derrière lui une femme et une petite fille de deux ans. Décidément, le continent américain porte malheur à certains participants qui y laissent la vie. Des incidents malheureux qui laissent planer le doute sur ce grand événement sportif qui fait toujours autant de victimes.


Le soleil de Cody

L’américain Quinn Alex Cody et son dossard numéro 9 ont fait un joli soleil. Trop pressé, il a foncé imprudemment vers la difficulté. Un petit obstacle et c’est l’accident. Clavicule cassée, cela aurait pu être plus grave. En retombant sur la tête, il s’est occasionné un traumatisme crânien. L’aventure Dakar 2012 s’est arrêtée rapidement pour l’américain qui est reparti le visage ensanglanté avec l’hélicoptère médical.

 


 

La vache fatale

D’autres hommes ont souffert,  surtout le français Bruno Da Costa qui a heurté une vache sauvage. La moto a pris feu et son pilote a été marqué par l’incident. Longtemps à terre, il a été soigné à Santa Rosa de la Pampa. Fracture de la jambe droite, impossible de repartir. Le pilote s’en sort bien finalement mais il devra d’abord prendre le temps de s’en remettre.

 

Ça chauffe !

Dans un premier temps, Emmanuel Sulem a bien cru devoir stopper l’aventure. Sa moto a finalement redémarré avec de l’aide mais plus tard, elle a calé à nouveau. C’était bel et bien fini pour lui. Les mécaniques semblent avoir bien du mal avec les températures caniculaires sud-américaines. Les machines mais surtout les pilotes. Le Français Sébastien Coué a été retrouvé dans le coma, il a souffert d’hyperthermie dû à cette chaleur si gênante. Les nouvelles sont rassurantes et le pilote Yamaha est dans un état stationnaire. Parmi les malheureux de ce début de Dakar, il y a bel et bien Alfie Cox. Il n’aura pas été longtemps au volant de sa Pewano, le véhicule s’est embrassé et laisse sur le côté de la route le Britannique et son copilote.

 

Déjà plus de cinquante abandons en seulement quatre jours de course. Maintenant se profile le Chili et les hauteurs de la Cordillère des Andes mais avant, Fiambalà va parachever l’enfer argentin que connaissent les pilotes depuis ce début de Dakar. Bonjour les dunes…



Article réalisé par Emilie Drouet

Contact : emilie.drouet@culturesport.info

Crédit photo : AFP

commentaires

Haut de page