Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Del Potro en patron

par Jérôme Collin 28 Février 2012, 11:31 TENNIS

Comme à chaque édition de l’Open 13 de Marseille, le contingent français était bien représenté, avec pas moins de dix français au premier tour. Mais malgré leur importance numérique, ce n'est pas un Français qui a soulevé le titre à l'Open 13 de Marseille, mais bien l'Argentin Juan Martin Del Potro.

 1-copie-5

 

 

Open 13 de Marseille

Créé en 1993-Champions les plus titrés : Marc Rosset et Thomas Enqvist (3 titres)

ATP 250-Prime au champion : 250 points

Dur

Tenant du titre/Finaliste : Robin Soderling/ Marin Cilic

Têtes de série : Tsonga, Fish, Tipsarevic, Del Potro, Gasquet, Dolgopolov, Ljubicic, Seppi

 

Les plus

 

-         À chaque tournoi sa révélation, et Albano Olivetti en est une belle ! Le Français, âgé de 20 ans à peine, a tout cassé pour son premier tournoi sur le circuit ATP. Le natif d'Haguenau, issu des qualifications, a d'abord sorti Bachinger facilement, mais il s'est surtout payé le luxe de sortir au second tour            Mardy Fish, numéro 8 mondial. Doté d'un service surpuissant (il a servi à 254 km/h sur le circuit Challenger!) mais aussi d'une technique encourageante pour son âge, Olivetti est     rentré de plein fouet dans sa nouvelle carrière au plus haut niveau. S'il n'a pas pu par la suite franchir l'obstacle Llodra, lui aussi serveur surpuissant, Albano Olivetti peut être satisfait de cette première réussie. Satisfaction également pour Edouard Roger-Vasselin qui bute en quart de finale contre Tsonga, après avoir battu Jarko Nieminen et infligé une rouste à Cipolla.

-         Del Potro n'a pas eu le temps de ruminer sa défaite à Rotterdam face à Roger Federer en finale qu'il avait déjà remporté le tournoi de Marseille. L'Argentin se console donc en remportant le dixième titre de sa carrière. Malgré tout, la tâche ne fut guère aisée pour celui que l'on surnomme la «Tour de Tandil», puisque Davydenko, mais surtout Gasquet et Tsonga lui ont causé quelques frayeurs. Mais à chaque fois, l'Argentin a fait preuve d'une grande sagesse et patience, pour profiter de la moindre baisse de régime de ses adversaires, notamment face à Gasquet qui s'était pourtant procuré deux balles de set dans la première manche, et une dans la seconde. Ce titre confirme le retour en grande forme de Del Potro.

-         Michaël Llodra n'a certes pas gagné, mais ce tournoi reste une belle réussite. Marseille lui sourit vraiment, puisque sur les quatre dernières éditions, on a retrouvé le Français par trois fois, pour une victoire finale. Cette année, Llodra a franchi les étapes non sans mal, en disputant cinq jeux décisifs. Mais à chaque fois, il les a remporté, preuve d'une force mentale impressionnante. Son coup d'éclat restera cette victoire face à Tipsarevic, au terme d'un second set intense, fini à 12-10 pour le Français au tie-break. En finale, il n'aura jamais eu sa chance, incapable de se procurer la moindre balle de break.

 

Les moins

-         Jo-Wilfried Tsonga n'a pas satisfait à Marseille, tant dans le résultat que dans la manière. Sérieux et appliqué, il n'a cependant pas convaincu ni impressionné, face à des adversaires pourtant largement à sa portée lors des premiers tours. En demi-finale, il n'a pas résisté contre Juan Martin Del Potro, défait en trois sets. Lors de ce match, le Français a gâché beaucoup d'occasions de s'emparer du service de son adversaire, et il n'a conclu la seconde manche que sur sa cinquième balle de set. Trop peu d'efficacité qui s'est payé cash à ce niveau. Le Français est désormais attendu à Dubaï, où la concurrence sera dantesque. Déception également pour Richard Gasquet, qui comme son compatriote Tsonga, n'a pas su concrétiser sa domination dans le jeu sur Del Potro en avantage au score.

-         Décidément, Mardy Fish n'est pas en forme cette saison. Éliminé précocement (deuxième tour) de l'Open d'Australie, l'Américain a encore déçu à l'Open 13 de Marseille, en étant éliminé assez piteusement par un inconnu du grand public jusqu'alors, Albano Olivetti. 380 rangs les séparent, pourtant Fish, numéro 8 mondial, a été sorti sans gloire en trois sets par l'un des nombreux Français présents, et ce dès son entrée dans le tournoi. Un petit tour et puis s'en va donc pour Fish, qui doit se remettre en selle au plus vite.

 

Zoom sur la colère de Mahut

Nicolas Mahut est un homme charmant et discret. Mais sa lourde défaite face à Tsonga au second tour avait une saveur amère pour le 84ème mondial. La faute à un public tout acquis à la cause de son adversaire du jour, et qui n'a pas daigné vraiment supporter Mahut pendant ce match. Ce dernier a eu des mots durs à la fin du match, soulignant s'être senti comme «une baltringue» pendant le match. Si Mahut déclare ne pas viser le public, il en veut à l'arbitre, coupable à ses yeux de ne pas avoir calmé le public pendant les points.

Le Français aura pu se consoler en remportant la finale du double avec Roger-Vasselin face à Brown et...Tsonga.

 

 

Quarts de finale

Tsonga (n°1) bat Roger-Vasselin : 6-4, 7-5

Del Potro (n°4) bat Gasquet (n°5) : 7-5, 7-6(5)

Tipsarevic (n°3) bat Ljubicic (n°7) : 6-4, 6-4

Llodra bat Olivetti : 7-6(5), 7-5

 

Demi-finales

Del Potro (n°4) bat Tsonga (n°1) : 6-3, 6-7(9), 6-3

Llodra bat Tipsarevic (n°3) : 6-4, 7-6(10)

 

Finale

Del Potro (n°4) bat Llodra : 6-4, 6-4

 

 


 

Article réalisé par Jérôme Collin

Crédit photos : AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page