Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Denis Flahaut : "Je n’ai pas le droit de me louper sur les sprints"

par Jérémy Bazin 12 Janvier 2012, 14:15 CYCLISME

Denis Flahaut va entamer dans quelques jours sa deuxième saison à Roubaix-Lille Métropole, sa deuxième en France aussi. Pour Culture Sport, il compare rapidement ses années passées à l'étranger et celle depuis son retour au bercail. Il évoque aussi sa préparation, ses objectifs et son rôle dans l'équipe.

http://www.denisflahaut.com/bo/galerie/photo_1037_zoom.jpg
La trêve et les stages : "J’ai coupé quelques semaines à la fin de saison. J’ai repris par de la course à pied, de la musculation, de la natation. Un peu de cyclo-cross aussi cet hiver pour ne pas prendre trop de poids. Le cyclo-cross m’aide un peu pour la route. Quand ça frotte, on est plus agile et on peut se débrouiller dans le peloton. J’ai fait quelques épreuves de mon comité. C’est rare que je m’entraîne avec Matthieu Boulo, on l’a fait l’an dernier mais pas cette année. Il suit un entraînement spécifique lui. Au niveau des stages, on en a eu un premier de trois jours pour recevoir les vélos, équipements, remplir des papiers. Connaître les nouveaux coureurs aussi mais il y en a pas beaucoup. Boris Zimine a couru avec nous la saison dernière et Mathieu Drouilly, j’étais avec lui chez Jartazi. On a un deuxième stage à partir du 7 janvier à Fréjus, cette fois on va vraiment rouler."

La reprise : "Entre les équipes étrangères et Roubaix-Lille Métropole, je vois surtout une grosse différence au niveau des courses. J’étais souvent en Belgique, maintenant je suis plus en France. Pour 2012, l’équipe va essayer de me mettre plus souvent sur des épreuves à l’étranger. Mais je commence en France, à la Marseillaise puis à Bessèges. J’ai demandé à reprendre tôt parce que je me sens en bonne condition avec le cyclo-cross, du travail à un haut niveau cardiaque."

Les objectifs : "Les championnats de France sont un gros objectif. C’est un circuit qui me convient, et ça fait bien longtemps que le parcours n’était pas taillé pour les sprinteurs. En plus c’est à côté de la maison. Il y a aussi la Coupe de France, par exemple à Denain, Isbergues et Châteauroux qui me vont bien. C’est déjà un bon programme. Au niveau de l’équipe, la coupe de France, les Quatre jours de Dunkerque notamment sont importants. En coupe de France, on s’est raté en 2011. La forme physique était le problème. On avait un petit groupe et on devait répéter les courses. En 2012, il devrait y avoir plus de coureurs dans l’effectif."

Son rôle : "De la pression en tant que sprinteur ? Ca dépend des courses. Quand l’équipe fait le nécessaire pour bien me préparer le sprint, je n’ai pas le droit de me louper. Le train s’organise lors des stages, on fait des exercices pour savoir qui peut m’amener au mieux."


Article réalisé par Jérémy Bazin
Propos receuillis par Jérémy Bazin
Crédit Image : Site de Denis Flahaut

commentaires

Haut de page