Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Europa League : la renaissance du football belge ?

par Pol Loncin et Adrien Renkin 1 Octobre 2011, 13:17 CS BELGIQUE

Après des débuts prometteurs, le trio de clubs belges engagés en Europa League a fait mieux que de se défendre hier soir, lors du deuxième match de poule. Le Standard, Anderlecht et le Club Bruges se sont tout les trois imposés et trônent désormais en tête de leur groupe.

 

Bruges dompte Braga

 

Pour le Club Brugeois, la soirée portugaise ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices vu que leur déplacement les menait jusqu'à Braga, le finaliste malheureux de la dernière Europa League. Les Blauw en Zwart ont, malgré tout, signé l'exploit de la soirée en dominant les Portugais sur un score de 1-2, un résultat que les Gazelles ont forgé dans les dernières minutes de la rencontre. A l'instar de Mbokani pour Anderlecht, Ryan Donk s'est élevé plus haut que tout le monde pour inscrire, de la tête, le but libérateur. La rencontre avait pourtant moins bien commencé pour les Belges. Leur première mi-temps a été laborieuse. Ils n'ont pratiquement fait que défendre. A la reprise, même s'ils étaient revenus avec plus de conviction, les Brugeois ont encaissé le premier but du match. L'avance portugaise n'a duré que vingt minutes puisqu'à la septantième (soixante-dixième), Joseph Akpala a remis les équipes à égalité. La suite, on la connaît : la tête victorieuse de Donk et les trois points engrangés par l'équipe flamande.

Les leaders du championnat de Belgique sont évidemment très content de ce résultat inattendu. Le Club peut dire merci à son entraîneur qui a bien su remotivé ses troupes à la pause. Adrie Koster avait, comme tout le monde, remarqué qu'il manquait de l'envie à Bruges pour espérer quelque chose de ce déplacement périlleux.

Les Blauw en Zwart prennent donc la tête de leur groupe avec six points sur six. Les prochains adversaires de Bruges seront les Anglais de Birmingham. (Pol Loncin)

 

Anderlecht sur de bons rails


La joie de Suarez, auteur d'un but somptueux

 

Engagé ce jeudi soir, contre le Lokomotiv Moscou, les Anderlechtois ont eu de la chance face aux cheminots russes. Les Belges ont été dominés presque tout au long de la partie, pourtant, ce sont eux qui ont directement pris l'avantage au score grâce à l'inévitable Matias Suarez. L'Argentin, meilleur buteur de la compétition, semblait mettre ses équipiers sur la bonne voie. Malgré cette avance, la machine anderlechtoise ne sait pas mise en route et à continuer à subir le match. Sans les arrêts de l'excellent Silvio Proto et une petite aide de l’arbitre, le match aurait tourné au vinaigre pour le Sporting. A dix minutes du coup de sifflet final, Dieumerci Mbokani qui a pris le train en marche est venu asseoir la victoire belge d'un puisant coup de tête.

 

Les Anderlechtois peuvent être content de ce résultat vu la faiblesse affichée en défense. Un manque d'organisation et de reconversion ont permis aux attaquants russes de se créer de nombreuses occasions. Du côté offensif, les choses vont plutôt bien vu le réalisme et la qualités des avants mauves et blancs.

Cette victoire a finalement permis au Sporting d'Anderlecht de laisser son hôte d'un soir à quai pour prendre, seul, les commandes du groupe L. Le prochain match européen d'Anderlecht devrait logiquement être plus facile mais, gare aux Autrichiens du Sturm Graz. (Pol Loncin)

 

Belle victoire des Rouches

 

Après le point glané à Hanovre, le Standard de Liège pouvait aborder le match face à Copenhague, les champions du Danemark, de manière décontractée, sans pression. Le club danois n'étant pas un foudre de guerre, les hommes de José Riga pouvaient se permettre d'imposer leur jeu et de faire circuler le ballon. Pourtant, en première mi-temps c'est tout le contraire qui se produit : le club scandinave a dominé, pire il a privé ses adversaires de ballons. Malgré la possession de balle, le club ne parvenait pas à se montrer dangereux en zone de finition. Même si la seule frappe de Claudemir a suffi pour tromper Bolat, le goal a été annulé sur une position de hors jeu qui gênait le gardien. A l'inverse, le Standard s'est créé de belles occasions, mais en vain. Le score reste donc vierge à la mi-temps.

En seconde période, le stade de Sclessin assiste au réveil du club liégeois. Tchité a remplacé Buzaglo, auteur d'une partie mièvre. Les automatismes entre les joueurs ont complètement dépassé l'équipe danoise qui, il est vrai était fort limité techniquement. A la cinquante-sixième, Seijas a placé une volée dans le coin gauche du but. A partir de ce moment, l'équipe s'est décontractée, puis a fait exploser la défense adverse. Felipe puis Kanu ont marqué et achevé les dernières bribes de résistance de Copenhague. 3-0 score sévère mais somme toute assez logique au vu de la domination des Rouches en seconde période.

 

Le Standard devra continué de cette manière pour se qualifier mais cela devrait être possible vu que comme Bruges et Anderlecht, il est en tête de son groupe à égalité de points avec Hanovre. Leur prochain match sera face au Vorskla Poltava. (Adrien Renkin)

 

Trois victoires belges sur une seule soirée européenne relève presque de l'impensable en ce temps de reconstruction pour football noire-jaune-rouge. Pourrait-on déjà parler de renaissance ? Certainement que non, il est encore trop tôt, mais nous n'en somme pas loin. Avec une équipe national invaincue depuis plus d'un an et des clubs qui reviennent à un haut niveau sur la scène international, l'avenir s’annonce donc favorable !

 

Article réalisé par Pol Loncin et Adrien Renkin l Images : Photonews/Belga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page