Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fallait-il flinguer Aravane Rezaï ?

par Fabrice Glorieux (Kateia Sport) 4 Février 2012, 23:59 Sport féminin

Comme tous les samedis, place au sport féminin avec notre partenaire Kateia Sport.

 

A la suite d'une altercation avec le capitaine Nicolas Escudé, Aravane Rezaï est exclue de l'équipe de France de Fed-Cup de tennis à la veille d'une rencontre décisive en Slovaquie.

 
aravane-rezai.jpg

Reléguée en seconde division, l'équipe de France féminine de Fed-Cup connaît une nouvelle secousse dont elle n'a pas besoin. Aravane Rezaï est sommée de regagner la France à la veille d'un match très difficile face à la Slovaquie, suite à une engueulade avec Escudé. Elle perd sa wild card  pour le tournoi WTA de tennis de GDF-Suez à Coubertin. De quoi l'enfoncer encore plus !

 

Les faits : un micmac énorme !

Le tennis féminin français est de nouveau dans la tourmente. A la veille de Slovaquie-France, l'équipe de France de Fed-Cup se plombe avec une affaire Rezaï. Voici la chronologie des faits. Selon RMC, tout commence ce jeudi à Bratislava (Slovaquie). Nicolas Escudé place Aravane Rezaï remplaçante. Cette dernière ne le supporte pas et réagit. Devant la colère du staff et des autres joueuses, l'ex 15ème mondiale du tennis féminin s'excuse. Le DTN Patrice Hagelauer n'en a que faire et lui demande de rentrer illico.

 

15h37 : L'Equipe annonce sur son site web qu'Aravane Rezaï quitte les Bleus. Non sélectionnée parmi les quatre titulaires contre la Slovaquie (Alizé Cornet, Pauline Parmentier, Virginie Razzano, Kristina Mladenovic), Aravane Rezaï le prend très mal. Elle souhaite rentrer à Paris et ne pas rester avec ses copines comme le veut la tradition. Le capitaine Nicolas Escudé ne veut pas retenir quelqu'un qui ne veut pas rester. « Je ne suis pas là pour séquestrer les gens. »

 

Devant une telle nouvelle, l'incompréhension domine, Aravane ne tarde pas à réagir.

 

17h17 : « Je ne cautionne pas les propos de Nicolas Escudé », se défend la Française. Elle reconnait des torts de chaque côté. Sa wild card pour l'Open GDF Suez de tennis féminin à Coubertin lui est retirée. Elle va disputer les qualifs à Paris.

 

20h02 : Aravane Rezai admet avoir envisagé de quitter le groupe. Dès le lendemain, elle aurait reconnu son erreur et souhaite rester pour encourager l'équipe. « Le capitaine a jugé que je devais partir et  m'en a informée. Il m'a retiré ma wild-card, m'obligeant à quitter le groupe pour disputer les qualifications dès demain. Pour montrer ma bonne foi aux autres joueuses du groupe et mon attachement à l'équipe de France, j'accepte de manquer l'open pour rester sur place et encourager les filles. Exclue du groupe, je serai avec le public », expose la joueuse franco-iranienne dans un communiqué.

 

20h24 : Dans une nouvelle réplique, Nicolas Escudé dénonce des propos « incohérents par rapport à la réalité. »

 

Les caméras prendront un malin plaisir à vouloir repérer Aravane Rezaï dans les tribunes, si elle y est !

 

Pour voir et lire l’article en intégralité, cliquez ici.

 


Article réalisé par Fabrice Glorieux (Kateia Sport)
Crédit photo : AFP

commentaires

Haut de page