Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Federer première, Almagro et Raonic seconde

par Gwendal Le Priellec 20 Février 2012, 09:00 TENNIS

Rotterdam, Sao Paulo et San Jose étaient au programme de la semaine. Le tournoi Néerlandais, mieux classé que ses compères américains, attirait ainsi quelques cadors du circuit, à l’image de Federer, Berdych ou Del Potro. Retour sur une semaine riche en enseignements.

 

 1-copie-40.jpg

 

Rotterdam - Federer fait le show

On avait laissé le Suisse, chose inédite, sur deux défaites en Coupe Davis il y a de cela une semaine. On l’a retrouvé fringuant, très en forme physiquement, à Rotterdam, un ATP 500. Sur une route semée d’embûches, le duo Russe Youzhny-Davydenko aura été écarté, avant de s’offrir le titre, le premier cette saison, le 71e en carrière, face à son bourreau de la finale de l’US Open 2009, à savoir Del Potro.

L’Argentin, malheureux finaliste, fut cependant impressionnant tout au long de la semaine. Hésitant lors du premier tour, il fut ensuite beaucoup plus convaincant, terrassant tour à tour Troicki (6-0, 6-1) et Berdych (6-3, 6-1) en quarts et demi-finales. Mais il ne put rien face à un Federer très inspiré, face à ce même Suisse qui l’avait sèchement battu en quarts de l’Open d’Australie il ya un mois.

Du côté tricolore, Paul-Henry Matthieu confirme son retour aux affaires, faisant tomber Lopez (n°4 et 15e mondial) d’entrée. Il échouera cependant en trois sets face à l’ancien vainqueur du Masters Davydenko. Ce même Davydenko mettra fin au bon parcours de Gasquet en quarts, avant de lui-même céder en demi.

 

Quarts de finale

Federer (n°1) bat Nieminen : 7-5, 6-2

Davydenko bat Gasquet (n°5) : 7-5, 6-3

Del Potro (n°3) bat Troicki (n°7) : 6-0, 6-1

Berdych (n°2) bat Seppi : 6-3, 6-4

 

Demi-finales

Federer (n°1) bat Davydenko : 4-6, 6-3, 6-4

Del Potro (n°3) bat Berdych (n°2) : 6-3, 6-1

 

Finale

Federer (n°1) bat Del Potro (n°3)

 2-copie-26.jpg

 Federer garde la main

 

 

Sao Paulo - Almagro confirme

Déjà vainqueur du tournoi en 2011, Almagro confirme son bon début de saison sur ses terres brésiliennes en s’imposant à nouveau à Sao Paulo. Gilles Simon aurait du être sa principale menace, en tant que tête de série numéro deux, mais il fut éliminé d’entrée par Nalbandian en deux sets secs (6-3, 6-2). Mais Nalbandian tombera ensuite face à la révélation de la semaine, l’italien Volandri qui, après avoir sorti Montanes (n°7) d’entrée et donc Nalbandian, se hissera jusqu’en finale, aux dépends du Brésilien Bellucci (n°4). Mais malgré une belle combattivité, il ne pourra que céder face au numéro onze mondial en finale, qui remporte là son onzième titre personnel. Hanescu, Berlocq (n°5) et Ramos (n°8) auront été les adversaires d’un Almagro de retour aux affaires, aussi bien sur un plan personnel que désormais au sein de l’équipe espagnole de Coupe Davis.

Du côté ibérique, Verdasco aura à nouveau déçu, sauvant quatre balles de balles pour son premier match face à Marti, un invité, avant de s’incliner face à son compatriote Ramos, 64e mondial, lors de son second match.

Fernando Gonzalez, pour une de ses dernières apparitions en tournoi avant de prendre sa retraite, pour cause de blessures à répétition, s’est incliné face à Andreev dès le premier tour (6-2, 6-3).

 

Quarts de finale

Almagro (n°1) bat Berlocq (n°5) : 6-3, 6-2

Ramos (n°8) bat Verdasco (n°3) : 7-6(5), 6-3

Bellucci (n°4) bat Mayer : 3-6, 6-2, 7-5

Volandri bat Nalbandian : 3-6, 6-3, 7-5

 

Demi-finales

Almagro (n°1) bat Ramos (n°8) : 6-4, 7-6(4)

Volandri bat Bellucci (n°4) : 5-7, 6-0, 6-2

 

Finale

Almagro (n°1) bat Volandri : 6-3, 4-6, 6-4

 3-copie-19.jpg

  

 Almagro de retour au premier plan

 

 

San Jose - Raonic sur la lancée de 2011

Amputé de Monfils (n°1), le tournoi gardait cependant un tableau très relevé, Roddick, à domicile, et Raonic devenant les principales attractions californiennes. Roddick, héros local mais de retour de blessure (contractée à l’Open d’Australie), n’aura pas brillé cette semaine. Il tomba en effet dès son deuxième match face à Istomin, n’ayant pas convaincu non plus lors de son entrée en lice face au modeste qualifié Kudla.  

Face aux défaillances des principaux cadors (Stepanek (n°4), Young (n°7), Rochus (n°8) ne rejoignant pas non plus les quarts),  Raonic prend le large. Tombeur de Kamke, Anderson (n°5), Harrison puis Istomin en finale, le jeune Canadien décroche son troisième titre en carrière, le deuxième cette année après Chennai. Le fer de lance de la nation canadienne s’est donc idéalement remis de la défaite des siens en Coupe Davis le week-end dernier, face à la France, au cours duquel il avait été contraint à l’abandon.

Présents en nombre (treize au départ), les Américains auront vite déchanté. Seul Harrison parviendra à se hisser dans le dernier carré, laissant Roddick en quarts, Young, Sweeting, Ginepri et compagnie dans les profondeurs.

La satisfaction de la semaine est française avec le bon parcours de Benneteau, demi-finaliste. Sweeting, Muller et Darcis auront été les victimes de la tête de série numéro six, qui cèdera finalement face à Istomin, l’Ouzbek l’empêchant de disputer sa septième finale en simple.

 

Quarts de finale

Harrison bat Kutrovsky (Q) : 6-1, 6-4

Raonic (n°3) bat Anderson (n°5) : 7-5, 7-6(3)

Benneteau (n°6) bat Darcis : 3-6, 6-1, 6-2

Istomin bat Roddick (n°2) : 6-2, 6-4

 

Demi-finales

Raonic (n°3) bat Harrison : 7-6(4), 6-2

Istomin bat Benneteau (n°6) : 6-3, 6-7(4), 6-3

 

Finale

Raonic (n°3) bat Istomin : 7-6(3), 6-2

 4-copie-12.jpg

 L'ascension n'en finit plus pour le jeune Raonic

 


 

Article réalisé par Gwendal Le Priellec

Crédit Photos : Reuters

commentaires

Haut de page