Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Handball - Objectif monde pour les femmes de défis

par Fabien Dézé 30 Septembre 2011, 08:00 HANDBALL

Dans le paysage du handball français, il y a les experts mais aussi les femmes de défis. Si ces demoiselles n’ont pas encore le même palmarès que leurs homologues masculins, elles n’ont qu’un objectif en tête : devenir championnes du monde en décembre prochain.

 http://d.yimg.com/i/ng/sp/afpji/20101126/newsmlmmd.6699ab827b90fcc46fa54b5a179a5fce.2f10b.jpg


A quelques mois du Mondial qui se déroulera au Brésil du 2 au 18 décembre, les vices-championnes du monde 2009 ont répété leurs gammes lors de la traditionnelle World Cup, compétition amicale qui regroupe huit pays, du 20 au 25 septembre. L’occasion de faire une revue d’effectif pour le sélectionneur Olivier Khrumbolz qui a pu s’apercevoir que tout était encore loin d’être parfait. La France qui restait sur une série d’invincibilité de douze matchs avait à cœur de poursuivre son beau parcours au Danemark face à des nations de top niveau mondial. Et après une victoire rassurante contre la Roumanie en ouverture (30-25), les bleues ont infligé une leçon aux championnes du monde norvégiennes pour leur second match (34-27) avec un festival de Paul Baudouin (7 tirs sur 7) et Mariama Signaté (6/8). De quoi s’enflammer un peu trop rapidement et de vite redescendre sur terre après la pale copie rendue face à l’Allemagne (20-26). En éternel perfectionniste, le sélectionneur français regrettait la déconcentration de ses joueuses après deux très bons matchs : « On a pris une leçon de handball, on est retombé dans nos travers. Cela doit nous servir de leçon ». Oui mais voila, les françaises avaient à peine le temps de la retenir qu’elles subissaient un nouvel échec, certes moins alarmant, contre la Russie en demi-finale (26-27). « On a été fébriles sur la fin mais je suis globalement satisfait », affirmait Khrumbolz à l’issue de la demi-finale. Il restait désormais à préserver l’essentiel et ne pas quitter le Danemark avec un nouveau revers dans les valises. Solidaires en défense mais inefficaces en attaques, les coéquipières d’Amélie Goudjo ont finalement sauvé l’honneur en venant à bout de l’Espagne au terme d’un match pénible (16-15). Trois victoires, deux défaites, le bilan de cette semaine scandinave n’a rien d’exceptionnel ni d’inquiétant. Toujours aussi imprévisible, la France a alterné le très bon et les très mauvais. Espérons qu’elles choisissent l’option 1 dans un peu plus de deux mois pour un deuxième sacre mondial, huit ans après.

 

Classement final World Cup

 

1) Russie

2) Norvège

3) France

4) Espagne

 

Article réalisé par Fabien Dézé l Image : AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page