Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impossible n'est pas Lyonnais !

par Loïc Espitalier-Noël 8 Décembre 2011, 19:34 OL Inside

Les Lyonnais ont écrit une des plus belles pages de leur histoire et de celle du football français hier soir en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions grâce à leur victoire à Zagreb (1-7), alors que tout le monde les donnait éliminés.

http://static.lexpress.fr/pictures/455/232981_les-joueurs-de-lyon-exultent-apres-leur-qualification-en-8eme-de-finale-de-la-ligue-des-champions-au-terme-d-un-match-fou-7-1-contre-le-dinamo-zagreb-le-7-decembre-2011.jpg
Sensationnels, fantastiques, miraculeux, exceptionnels... Les superlatifs manquent pour décrire la performance de l'OL hier soir à Zagreb. Il fallait un réel miracle pour que les Lyonnais se qualifient pour les huitièmes de finale. Personne n'y croyait. Et à la mi-temps, alors que l'OL venait de revenir au score par Bafétimbi Gomis (45'), peu après l'ouverture du score par Kovacic (40'), même les plus fervents supporters de l'OL n'y croyait plus.

Au coup d'envoi, il semble que l'entraîneur Rémi Garde même n'y croit pas. En effet, ses choix semblent ne pas coincider avec une réelle envie de se qualifier. Il se passe de Réveillère, Cris, Kallström, Bastos (forfait), Ederson et Lisandro Lopez. Et le début de match de l'OL n'est vraiment pas brillant, les Lyonnais ne parviennent pas à inquiéter le bloc défensif adverse, bien en place, du moins jusqu'à l'expulsion de Leko. Les Lyonnais rentrent au vestiaire avec encore 5 buts à marquer, grâce aux deux buts du Real à Amsterdam.

Heureusement, ces derniers ne vont pas traîner et vont inscrire pas moins de trois buts en trois minutes par Gonalons, puis Gomis à deux reprises. Le Français, qui n'avait pas marqué depuis dix matchs toutes compétitions confondues avec l'OL, marque ainsi le triplé le plus rapide de l'histoire de la C1, avant de rentrer quelques minutes plus tard dans le cercle très fermé des auteurs de quadruplé. L'incontournable Lisandro Lopez ainsi que Jimmy Briand viendront parachever le magnifique succès et la superbe soirée lyonnaise.

Grâce à cette performance, aussi superbe qu'inattendue, associée à la large victoire du Real à l'Ajax (3-0), les joueurs de Jean-Michel Aulas passent devant Amsterdam à la faveur de leur différence de buts et rejoignent l'autre miraculé de la journée, Marseille, en huitièmes de finale.

La feuille de match :
Dinamo Zagreb - Lyon : 1-7 (1-1)
Zagreb : Kelava, Vida, Vrsalijko, Ibanez, Badelj, Ademi, Kovacic, Calello, Leko, Beqiraj, Sammir,
Lyon : Lloris, Dabo, B.Koné, Lovren (Lisandro, 54e), Cissokho, Gonalons, Fofana, Briand, Gourcuff, Lacazette (Ederson, 65e), Gomis.
Buts : Kovacic (40e) pour Zagreb. Gomis (44e, 48e, 51e, 70e), Gonalons (47e), Lisandro (63e), Briand (76e) pour Lyon
Avertissements : Leko (11e), Ibanez (75e) pour Zagreb. Gomis (61e), Fofana (62e) et Cissokho (78e) pour Lyon
Expulsion : Leko (28e)

Article réalisé par Loïc Espitalier-Noël l Image : AFP

commentaires

Haut de page