Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jonathan Zwikel sur le grill

par Laurent Goasdoué (Roller Hockey And Fun) 18 Mars 2012, 22:00 Roller hockey

Comme tous les dimanches, place au roller hockey avec notre partenaire Roller Hockey And Fun.

 

JZwikel.jpg

Sept championnats du monde, deux olympiades, huit fois champion de France, voilà Jonathan Zwikel en quelques chiffres. L’ancien attaquant de l’équipe de France de hockey sur glace a fait les beaux jours de Rouen, où il a été formé au début des années 90, mais aussi de Reims et d’Amiens. Il a quitté la compétition en mai dernier après près de vingt années passées au plus haut niveau. Il est désormais joueur de roller hockey à Franqueville, en N3

 

Jonathan, vous vous essayez au roller hockey depuis le début de saison. Comment avez-vous connu notre sport ?

« Ce n'est pas compliqué, après avoir stoppé ma carrière je voulais deux choses. Tout d’abord, continuer à suer une fois par semaine pour mon bien être. Mon dos étant détruit, il m'est interdit de courir. Je voulais un sport collectif et le water polo ne me disait rien… Ensuite, je voulais passer des moments avec mes amis d'enfance qui sont encore à Rouen, à savoir Allan Carriou, Orlando Cudicio, Charles Madonna et Alexandre Bourreau. Nous jouons une fois par semaine ensemble et clôturons notre séance par une belle blonde. Je ne parle pas d'une femme… On se retrouve, on joue, on sue, et on est heureux ! Prise de tête interdite! »

 

Sans le comparer au hockey sur glace, comment trouvez-vous le roller hockey ?

« Je ne retrouve pas tout à fait les mêmes sensations de glisse. Pour cela la glace n'est pas remplaçable. Par contre, je retrouve les joies du sport collectif, de la passe... En terme de technique, il y a des points comme le freinage qui nécessite une adaptation, sur ce point je suis encore à la ramasse, quand je vois Orlando par exemple et la facilité qu'il a à changer de direction, je me dis que j'ai encore du boulot… »

 

Selon vous que manque-t-il à notre sport pour vraiment se développer, se faire connaitre ?

« Le développement d'un sport est très long et très complexe. C'est difficile de répondre à cette question. L'avantage du roller est qu'il peut se pratiquer facilement et pratiquement partout en extérieur. Pour moi, l'axe de développement est là. Avant de parler de haut niveau il faut, à mon humble avis, plus se positionner sur un concept "roller pour tous", et notamment pour les jeunes. »

 

Avec le CV sportif que vous avez, comment avez-vous été accueilli à Franqueville ?

« Très bien, je cherchais un esprit simple avec des gens qui ne se prennent pas la tête, qui ne se prennent pas trop au sérieux. J'ai trouvé cela, c'est un petit club, je viens jouer de temps en temps avec eux comme n'importe quel autre joueur du club. Mon passé sportif n'a pas d'importance, on s'en fout, on est là pour se retrouver et s'amuser ensemble. »

 

Pour voir et lire l’article en intégralité, cliquez ici.

 


Article réalisé par Laurent Goasdoué (Roller Hockey And Fun)
Crédit photo : JC Salomé/Hockey Hebdo

commentaires

Haut de page