Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'OL nous en a fait voir de toutes les couleurs

par Jérémy Bazin 26 Décembre 2011, 10:00 OL Inside

Entre joie, déception, souffrance, retour, frustration, exploit et bien d’autres encore, la première partie de saison de l’OL a été animée. Au terme de cette phase aller Lyon est quatrième et toujours en bonne position pour remporter le titre en Ligue 1. Les Gones sont aussi qualifiés en huitièmes de finale de Ligue des Champions et en quarts de Coupe de la Ligue. Retrouvez les images qui ont marqué les premiers mois de l’exercice 2011-2012.

http://sport-web.fr/wp-content/uploads/2011/08/but-Kon%C3%A9-rubin-kazan-retour.jpg
24 août 2011 : Un abonnement à la Ligue des Champions
Troisième lors du dernier championnat de France, Lyon est contraint de jouer le tour préliminaire pour espérer jouer une nouvelle Ligue des Champions. Malchanceux au tirage, l’OL tire le Rubin Kazan, l’équipe que les Lyonnais voulaient éviter. Pour couronner le tout, le retour se jouait en Russie. L’affaire est encore moins bien embarquée quand Kazan ouvre le score à Gerland. Finalement les Français s’imposeront 3-1 ce soir-là, restant en position favorable avant leur déplacement. En Russie, l’OL se fait très peur aussi quand Kazan débloque la situation. Mais c’est le nouveau venu, Bakary Koné, qui qualifie définitivement Lyon dans les dernières minutes (1-1). Un premier test bien négocié pour Rémi Garde, le nouvel entraîneur.

http://a2.idata.over-blog.com/480x320/2/93/73/81/Images-5/Lisandro-blessure.jpg
27 août 2011 : Lisandro se blesse
C’est une des images les plus terribles de ce début de saison. Quatrième journée de Ligue 1, on joue les dernières secondes du match Lyon-Montpellier. Sur une action a priori anodine, Hilton retombe sur la cheville de Lisandro Lopez. L’Argentin se tord de douleur sur la pelouse. Lisandro ne s'en relèvera pas, et devra sortir sur civière. Il passera un mois complet sans entraînement avant de retrouver Tola Vologe. Pourtant ça ne sera pas la fin du calvaire. Pendant plus d’un mois et demi encore, le numéro 9 de  l’OL alternera entre séance de footing et infirmerie parce que la  douleur ne passait pas. C’est finalement mi-novembre qu’il retrouvait les terrains. En ce soir d’été, la victoire lyonnaise contre Montpellier était passée au second plan.

http://photo.europe1.fr/sport/kaellstroem-et-gomis-930x620-671319/12233605-1-fre-FR/Kaellstroem-et-Gomis-930x620_scalewidth_630.jpg
24 septembre 2011 : Gomis, ce buteur
Si Lyon a réalisé un excellent début de saison, c’est en grande partie grâce à un joueur : Bafétimbi Gomis. Remplaçant désigne de Lisandro durant son absence, il ne va pas décevoir. Il inscrit 9 buts en 14 sorties d’août à octobre, avant de s’effacer un peu, à cause de quelques difficultés physiques. Pour l’international Français,  la saison avait parfaitement commencé avec un but dès la première journée. De nombreuses réalisations avaient suivi. S’il fallait retenir une sortie de Gomis on citerait ce match face à Bordeaux fin septembre sur les premières semaines de l’exercice. Auteur d’un doublé ce soir-là, il avait parfaitement lancé son équipe sur le chemin de la victoire (3-1). La suite a été bien compliqué, durant un mois et demi, l’attaquant de pointe n’a plus trouvé le chemin des filets… jusqu’à ce quadruplé à Zagreb, inoubliable !

http://static.foot01.com/img/images/650x600/2011/Oct/30/cris-savoure-la-revanche-de-gourcuff-et-briand-a-l-ol-iconsport_jpt_291011_12_21,26637.jpg
29 octobre 2011 : La preuve par deux
Le derby n’est pas un match comme les autres. Certains disent même qu’un derby ne se joue pas, il se gagne, ajoutant que tout autre résultat qu’une victoire est considérée comme une défaite. Hasard du calendrier et du tirage, Lyon et Saint-Etienne ont dû en découdre deux fois en l’espace de quatre jours. La première rencontre, en Coupe de la Ligue, dans le Chaudron. Une vraie bonne ambiance de derby, et un match qui a même été arrêté à cause des pétards lancés depuis les tribunes. Pas de quoi impressionner les visiteurs lyonnais qui s’imposent 2-1 au terme d’un très beau match. Le « retour » à Gerland, cette fois en Ligue 1, s’annonçait bouillant. Crispant plutôt, personne ne parvenait à trouver la solution. Pourtant c’est Lyon, réduit à dix, qui faisait se lever le public dans les dix dernières minutes. Briand et Gourcuff donnaient de l’ampleur à la victoire et le sourire à tous les Gones (2-0). La magie du derby…

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/E610E667-2687-4EC1-9790-894490EB8D36/LER_15/plusieurs-joueurs-lyonnais-a-l-image-de-cris-ne-sont-actuellement-pas-a-leur-meilleur-niveau.jpg
18 novembre 2011 : Une défaite comme un symbole
Lisandro tout juste de retour, Gomis peu réaliste, Bastos en manque d’inspiration, une défense qui a bien du mal à tenir la route, la maison lyonnaise vacille. Défaits à Caen, Paris, Lille et Sochaux, avec à chaque fois beaucoup de regrets, les Lyonnais n’avancent plus à l’extérieur. Et ce qui devait arriver arriva à domicile. Après plus d’un an d’invincibilité à Gerland, les Rennais  vont faire sauter le verrou. Malgré un visage très pâle, l’OL ouvre le score, dans la foulée les Bretons égalisent. Pire encore, en seconde période, Rennes prend l’avantage, Lyon ne trouve aucune solution et doit laisser filer les points sur leur pelouse.

http://s.olweb.fr/ol/image/phototheque/g/134/26700.jpg
7 décembre 2011 : L’exploit !
Depuis quelques semaines Lyon a relevé la tête en championnat et retrouvé un bon Lisandro. Mais c’est sans grandes espérances que l’OL  se déplace à Zagreb pour le dernier match des poules de Ligue des Champions. Lyon est quasiment éliminé et il faudrait des circonstances improbables pour se qualifier. Improbables mais pas impossibles. Après une première mi-temps calamiteuse (1-1), Rémi Garde passe une soufflante à ses joueurs à la pause, et c’est un autre OL qui revient en deuxième période. Six buts sont inscrits, Lyon s’impose 7-1, le Real bat Amsterdam. Les Gones sont qualifiés pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions. Incroyable ! Au passage, Gomis inscrit un quadruplé et entre dans le cercle très fermé des joueurs ayant réussi cette performance. C’est le huitième seulement et il se retrouve au milieu des Van Basten, Messi, Van Nistelrooy et autre Schevchenko.

La série lyonnaise se poursuivra en Ligue 1 jusqu’à la dernière journée avant la trêve et une défaite à Valenciennes. Lyon finit donc la phase aller à la quatrième place. Le bilan est positif vu le chantier qui attendait Rémi Garde à son arrivée.

Article réalisé par Jérémy Bazin l Images : Le Progrès, AFP, Icon Sport

commentaires

Haut de page