Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@cultureSPORT

@cultureSPORT

Retrouvez-nous sur cultureSPORT.net / culture SPORT est un jeune média global entièrement consacré à l’actualité sportive et dédié à tous les pratiquants : professionnels comme amateurs, féminins et masculins, valides ou en situation de handicap, des plus jeunes aux plus anciens.


L’USA Pro Challenge, la course qui monte

Publié par Nicolas Gréno sur 29 Août 2011, 22:52pm

Catégories : #CYCLISME

Le Tour du Colorado, classé en catégorie 2.1, a surpris cette semaine avec un plateau de prestige, un parcours bien tracé, une bonne organisation. Appelé USA Pro Challenge de l’autre côté de l’Atlantique, l’épreuve Américaine pourrait devenir après le Tour de Californie, la seconde course à étapes de haut niveau aux Etats-Unis.

 

 Le plateau : des stars mondiales 

En se penchant sur la « start-list », on peut rapidement apercevoir que sur les dix-sept équipes engagées, huit possèdent le label World Tour. La moitié du peloton est donc issu de la première division mondiale. De quoi faire des jaloux dans le monde, parfois cruel, des organisateurs de courses. Outre les équipes de premier choix, quatre groupes Contiental Pro et quatre autres Continenal (la deuxième et troisième division) ont été de la fête.

 

http://farm7.static.flickr.com/6191/6078293600_0900f945ca_b.jpg
Du côté des coureurs, le podium du Tour, rien que ça, a paradé sur les routes du Colorado. Cadel Evans (BMC Racing Team) - accompagné par George Hincapie, vainqueur d’une étape – disputait là sa dernière course officielle de la saison. On a également vu passer à l’offensive les frères Andy et Franck Schleck (Team Leopard-Trek) qui étaient venu avec Jens Voigt. Le double vainqueur du Giro (2006, 2010), Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), a lui aussi fait le déplacement aux USA. Deux de ses équipiers, Viviani et Oss, ont claqué respectivement deux et une étapes sur les sept programmées. A noter que le frère de Peter Sagan, Juraj, a couru cette manche du circuit America Tour. La Rabobank a envoyé de très bons éléments avec ses Hollandais Robert Gesink, Stef Clement, Weening et Ten Dam ainsi que l’Allemand Niermann. A domicile, les formations US n’ont pas lésiné avec leurs rosters. La Garmin-Cervelo a quasiment envoyé une équipe type Grand Tour avec ses trois leaders Tom Danielson, Ryder Hesjedal et Christian Vande Velde. Le Britannique Lloyd et les Américains Peterson, Stetina étaient présents autour de leurs têtes de gondoles, tout comme Zabriskie, le champion des Etats-Unis du chrono. Ben King, champion national 2010, a été inscrit par la RadioShack pour prendre part à la compétition tout comme Levi Leipheimer, vainqueur final et lauréat de deux étapes. Pour son ultime grande course à domicile, le Team HTC-Highroad a aligné son espoir maison Tejay Van Garderen mais aussi Peter Velits - troisième de la dernière Vuelta- le sprinteur Roulston ainsi que les rouleurs Pate et Gretsch, vainqueur du prologue. La Saxo-Bank SunGard n’est pas venue avec un gros groupe mais le vice-champion Olympique en titre du chrono, Gustav Larsson était bien là.

 

D’autres noms : Rory Sutherland et Robert Förster (UnitedHealthcare), Alexander Efimkin (ex Ag2r-La Mondiale) et Rubens Bertogliati (ancien vainqueur et Maillot Jaune lors du Tour 2002) (Team Type 1–Sanofi), Kenny Van Hummel, Martin Reimer (champion d’Allemagne 2009), Thomas Bonnin et Thierry Hupond (les deux seuls Français de l’USA Pro Challenge) (Skil-Shimano), Sergio Henao (la nouvelle recrue du Team Sky et espoir du cyclisme colombien) et Oscar Sevilla (l’Espagnol repenti, ancien membre de la T-Mobile) (Gobernacion de Antioquia-Indeportes Antioqua).

 

 Le parcours : un Tour de Californie bis ? 

Les étapes ont été très diversifiées par les organisateurs : un prologue, un chrono en montée, des arrivées au sprint mais aussi en côte.

Prologue http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/prologue_profile_600.png
Etape #1 http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/stage_1_profile_600.png
Etape #2 http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/stage_2_profile_600.png
Etape #3http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/stage_3_profile_600.png
Etape #4http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/stage_4_profile_600.png
Etape #5http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/stage_5_profile_600.png
Etape #6http://media.cyclingnews.com/2011/08/16/1/stage_6_profile_600.png

 

 Bonne médiatisation : à l’heure des nouvelles technologies 

Le site Internet officiel est très bien réalisé. A la fois sobre et complet, on y retrouve toutes les informations rapidement. La course possède une page sur Facebook (avec une communauté de quarante-trois mille fans après l’épreuve), un espace sur Twitter (8700 abonnés) mais aussi un compte Youtube et Flickr. Une boutique en ligne a même été ouverte ! Les Américains sont vraiment les rois du marketing ! Pour la petite histoire, pour les personnes ne recevant pas Versus (la chaîne qui diffuse une grande partie des compétitions cyclistes aux Etats-Unis), un live est disponible sur le portail web. La présentation de ce direct vidéo est le même que pour… le Tour de Californie.

 

 Bonne organisation : du travail très sérieux 

Ce n’est surtout pas pour attaquer ou critiquer certaines épreuves Françaises, ou ayant lieu en Europe. Mais dans plusieurs courses, les maillots de leader, les panneaux départs/arrivées, le podium post-étape, tous ces éléments ne sont pas pris au sérieux. Enfin, c’est ce que l’on peut penser. Il manque certainement beaucoup de fonds monétaires, à contrario des « ricains ». A l’heure où tous les détails comptent, les organisateurs US et Shawn Hunter, le directeur de l’USA Pro Challenge en tête, ont mis les petits plats dans les grands.

http://farm7.static.flickr.com/6062/6067331382_fcbf42d16b_b.jpg
Alors que les dirigeants de l'épreuve (en haut) et les coureurs (en bas/Christian Vande Velde, Tom Danielson, Cadel Evans et Andy Schleck) sont disposés comme lors d'une conférence de presse d'après Grand Prix en Formule 1, les tuniques de leaders sont présentées devant eux. Chaque maillot a sa couleur, comme le veut la tradition, mais aussi ses formes géométriques ! Les carrés jaunes et blancs pour le classement général, les pois blancs sur fond rouge pour le classement de la montagne, les longs triangles blancs sur fond vert pour le classement par points et les losanges bleus et blancs pour le challenge du meilleur jeune. Il y a même un maillot pour le plus combatif de chaque précédente étape, à défaut d'un dossard distinctif (comme sur le Tour ou la Vuelta).

 

Très fiers de leur plateau de rêve, les organisateurs ont glissé dans leur dossier de presse, tous les palmarès des stars qu’ils ont accueilli, sur leur sol, pendant une semaine. Tout y passe : podiums sur le Tour de France, victoires dans la Grande Boucle, titres mondiaux (jeunes, espoirs, pros), titres nationaux… Sur ce dossier de presse justement, les étapes y sont très bien détaillées, les équipes décortiquées, les villes étapes décrites parfaitement. Presque un carnet réalisé par ASO et L'Equipe avant le Grand Départ du Tour. Mais sur le leur, on peut même y retrouver une liste avec tous les termes cyclistes ainsi que le règlement UCI.

 

 A quand la promotion ? Pour bientôt 

Pour sa première édition, la course Américaine et son organisateur, Shawn Hunter, ont frappé un grand coup. Elle a su faire déplacer quelques stars du cyclisme mondial, accueillir des équipes de qualité et réaliser un parcours alléchant. Par endroit, il y avait même beaucoup de monde sur les routes.

 

http://farm7.static.flickr.com/6087/6089758579_c3d25a4cfd_b.jpg
Avec ce succès populaire et médiatique, la course classée en catégorie 2.1 pourrait monter d’un cran dans l’échelle mondiale. En Hors Catégorie. Les dirigeants de l’USA Pro Challenge travaillent « en étroite collaboration » avec Pat McQuaid. Hunter « pense que ce serait logique de promouvoir cette épreuve en Hors Catégorie ». Pour lui, le cru 2011 est « vraiment bon » et pense que « la saison prochaine se sera une meilleure année ». Le calendrier de l'America Tour étant très maigre, la course du Colorado pourrait voir son vœu s’exaucer via McQuaid : « Notre décision va être prise en fonction du nombre de courses qu'il y aura la saison prochaine aux Etats-Unis. Pour l'UCI, c'est une épreuve importante, car elle s'inscrit dans notre stratégie de mondialiser ce sport, de le faire connaître à un maximum de gens. Nous espérons que l'organisation progresse avec le temps et qu'elle puisse continuer à attirer un plateau toujours aussi relevé ».

 

Levi Leipheimer a très bien réussi sur Tour de Californie : trois victoires finales (2007 à 2009), une deuxième (2011) et une troisième (2010) place. Depuis, la compétition la plus importante des Etats-Unis se porte idéalement bien. Elle s’apprête même à faire son entrée dans le calendrier World Tour. Le premier vainqueur du Tour du Colorado est… Leipheimer. Un signe ?

 

Article réalisé par Nicolas Gréno l Images : Site officiel de l'USA Pro Challenge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents