Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chronique de Nicolas Jalabert #1 : La révélation Démare

par Nicolas Gréno 4 Mars 2012, 18:06 La chronique de Nicolas Jalabert

Nicolas Jalabert a rejoint notre toute petite équipe de consultants. Chaque mois, l’ancien coureur professionnel (de 1995 à 2009) fera le point pour Culture Sport. Il vous livrera ses sentiments quant à la saison cycliste, vous présentera aussi par exemple ses coups de cœurs et vous donnera ses tops et flops.

 
demare le samyn 2012 0174 600

Pour ce mois de février, Nicolas Jalabert retient deux « tops ». Le premier est la révélation Arnaud Démare (FDJ-BigMat). Le champion du Monde espoirs, en titre, confirme avec (déjà) trois victoires, tout le bien que l’on pense de lui. Le Français s’est brillamment imposé lors du Samyn. Trois jours plus tôt, il avait pris la quatrième place de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Démare a aussi gagné une étape sur le Tour du Qatar et failli glaner la première étape des Trois jours de Flandre-Occidentale. Mais il a dû s’incliner face au coureur d’Omega Pharma-Quick Step, Francesco Chicchi. Cet après-midi il s’est vengé en franchissant le premier la ligne de la dernière étape.


vca2012_st4_026_valverde_win_600.jpg

Le second top 
est le retour gagnant d’Alejandro Valverde (Movistar). Après s’être classé second du Tour Down Under en janvier, et donc emparé de la deuxième place mondiale, l’Espagnol a remporté le Tour d’Andalousie avec une étape en prime.

 

Pour ce qui est des flops, d’après Nicolas, « on ne doit pas juger sur le seul mois de février, qui lance la saison, mais attendre les premières classiques et courses à étapes importantes pour se faire une véritable idée de la rentrée en matière de chacun ».

 
888790_cycling-qat-tour.jpg

Mais si le frère de Laurent, qui commente à partir d’aujourd’hui Paris-Nice sur France 3, doit parler d'un flop, ce serait plutôt la suspension de Yoann Offredo (FDJ-BigMat). L’un des meilleurs coureurs tricolores dans les classiques a pris un an  par la commission de discipline de la Fédération Française de cyclisme. Pourquoi ? Parce qu’Offredo a cumulé trois « no-shows ». C’est-à-dire qu’il n’a pas, à trois reprises, respecté les règles de localisation liées à la lutte antidopage. « Cette suspension me semble bien injuste, surtout si on la compare à des faits similaires dans d'autres sports. Je suis fan de sport en tous genres mais il serait bien temps que les règles soient les mêmes pour tout le monde ! ».

 


Article réalisé par Nicolas Gréno
Propos recueillis par Nicolas Gréno
Contact : nicolas.greno@culturesport.info
Crédits photos : Bosco Martin, Roberto Bettini, AFP

commentaires

Haut de page