Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le baromètre Ligue 1 #2

par Loïc Espitalier-Noël 23 Décembre 2011, 11:00 Ligue 1

Tous les mois, le baromètre Ligue 1 revient sur les cadors du championnat, les surprises, la lutte pour le maintien et les joueurs à suivre. Cette semaine : le PSG champion d'automne, la chute de Montpellier, le renouveau d'Ajaccio mais aussi la descente aux enfers de Dijon et Sochaux. Retour sur les 17e, 18e et 19e journées.

 
1621349_3_ff44_les-parisiens-felicitent-bodmer-buteur-contr.jpg

Le PSG champion d'automne, Kombouaré tout de même limogé

Après un Clasico totalement raté au cours duquel les Parisiens avaient été tout bonnement humiliés, les joueurs d'Antoine Kombouaré avaient perdu la première place au profit des très étonnants Montpelliérains, qui tenaient un rythme d'enfer. Restait à savoir si, après leur élimination en Ligue Europa, énorme déception pour les investisseurs qataris assoiffés de renommée internationale, ils pourraient reprendre leur marche en avant pour conquérir le titre honorifique de champion d'automne. Ils avaient conclu le mois de novembre par une victoire étriquée sur l'AJ Auxerre. Ils ont su enchaîner en s'imposant à Sochaux. Mais le plus dur restait à venir, avec la venue au Parc des Princes des Dogues Lillois, champions en titre, et clairement candidat à leur propre succession. Et à défaut de retrouver la magie de son carré d'as offensif, les supporters du club de la capitale ont pu compter sur une défense (presque) retrouvée et un grand Sirigu en fin de match pour garder leur cage inviolée et récolter le point du match nul. Lors de la dix-neuvième journée, lors de leur déplacement périlleux à St-Étienne, ils ont profité de la contre-performance du leader Montpellier à Evian, pour leur ravir la première place et passer l'hiver en tant que champion d'automne. Malheureusement, cela n'aura pas suffi aux qataris ou à Leonardo, puisque l'entraîneur Antoine Kombouaré a été limogé cet après-midi selon l'AFP, alors que son équipe est la seule à évoluer à plus de deux points par match. Ses dirigeants invoqueront sans doute l'élimination prématurée en Coupe d'Europe ou peut-être même la défaite en Coupe de la Ligue face à Dijon.

 

La chute de Montpellier

Après cinq matchs sans défaites dont un seul match nul depuis la douzième journée, les hommes de René Girard n'ont pas gagné un seul match depuis le 3 décembre, soit en trois rencontres, ce qui ne leur était pas arrivé cette saison. Galvanisés par leur attaquant de pointe Olivier Giroud depuis plusieurs semaines, ils ont perdu leur première place si durement acquise. De surcroît, l'attaque n'a plus fonctionné en ce dernier mois de l'année, malgré le fait de jouer contre des équipes de bas de tableau. Les Héraultais ont perdu à Valenciennes sans marquer de but, alors que la dernière fois que l'attaque montpelliéraine était restée muette remontait à la huitième journée et un match contre le grand PSG perdu 3-0. Ils ont ensuite été tenu en échec à domicile face à des vaillants Toulousains, avant de totalement perdre pied et de voir leur défense prendre l'eau en Savoie, à Évian, puisqu'ils ont été battus 4-2. Une mauvaise période pour le jusque-là surprenant leader de ce début de championnat.

 

Le renouveau corse

Fin novembre, l'AC Ajaccio était au fond du trou. Lanterne rouge, les Corses comptaient six points de retard sur le premier non-relégable, Valenciennes, mais aussi sur le dix-neuvième, Nancy. Bons derniers, les hommes d'Olivier Pantaloni le sont toujours, mais ils ont réduit de moitié l'écart qui les sépare de la zone de non-relégation, symbolisée par Nice, seulement trois points devant, soit une seule victoire. Une seule victoire, c'est ce qu’avaient acquis les Ajacciens jusqu'à début décembre. Non seulement, ils n'ont pas perdu depuis trois journées, une première cette saison, mais les Corses ont engrangé lors des deux derniers matchs deux fois plus de victoires qu'en dix-sept rencontres. Mieux encore, en trois matchs (match nul à Nancy, victoire face à Rennes et à Sochaux), ils ont presque doublé leur capital point. On voit donc là les prémices d'un nouveau départ pour les Corses, qui reviennent dans la course au maintien.

 

Le père Noël est une ordure pour Dijon et Sochaux

Quatorzième et alors bien loin de la zone de relégation fin novembre, les Dijonnais s'en sont rapprochés en décembre, en ne gagnant aucun match, enchaînant deux matchs nuls face à Sochaux et Auxerre et deux défaites contre Lille et St-Étienne. Ils sont désormais seizièmes du championnat de France.

Un autre club dans la tourmente est celui de Mecha Bazdarevic, le FC Sochaux. La zone de relégation, ils ne connaissaient pas jusqu'à ce mois de décembre. Ils étaient seizièmes et ont fait pire que Dijon. Après un match nul face aux rois de la moutarde, ils n'ont plus marqué le moindre point, alignant trois défaites consécutives sans marquer le moindre but, face au PSG, Bordeaux mais surtout à Ajaccio, qui se rapproche de plus en plus de Sochaux, qui sombre donc vers la place de lanterne rouge.

 

L'homme du mois : Mathieu Valbuena

newsmlmmd.2c73e520809f95cc9faaee00415d4e44.1711b.jpgLes Marseillais n'ont plus perdu en Ligue 1 depuis la quatorzième journée. Et Mathieu Valbuena n'y est sans doute pas étranger, surtout tout au long de ce mois de décembre. Car le petit diable d'Anfield cultive l'art de sortir de sa boîte au moment où on l'attend le moins. Cantonné sur le banc, Valbuena profite du peu de temps de jeu qui lui est accordé pour qualifier son équipe pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Dès lors, il devient l'Incontournable de l'Olympique de Marseille. En effet, il a grandement participé aux succès contre Lorient et Nancy en inscrivant deux buts et en délivrant deux passes décisives lors des deux dernières journées. Son match face à Lorient est remarquable. Alors que les joueurs de Didier Deschamps sont menés à la 84e minute, il égalise et dans les arrêts de jeu dépose le ballon sur la tête de Lucho Gonzalez pour offrir la victoire aux siens.

 

À suivre bientôt le baromètre spécial trêve et à bientôt pour la suite de la Ligue 1 en Janvier.

 

Article réalisé par Loïc Espitalier-Noël l Images : AFP

commentaires

Haut de page