Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Belges à l'étranger : Daniel Van Buyten

par Pol Loncin 28 Novembre 2011, 20:00 CS BELGIQUE

http://static.foot01.com/img/images/650x600/2011/Nov/12/van-buyten-se-mefie-des-bleus-avant-france-belgique-iconsport_blg_111111_11_14,27167.jpg
Chelsea, Benfica, Arsenal ou encore Manchester City et le Bayern Munich. Non ! Cette liste ne reprend pas les plus grands clubs européens mais seulement une petite partie des clubs où évoluent ceux que l'on appelle les « Expats ». Ces joueurs belges sont de plus ne plus nombreux à aller voir hors des frontières noir-jaune-rouges si l'herbe est plus verte ailleurs. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous les présenter à raison d'une fois toutes les d
eux semaines. Ce lundi, partez à la découverte de l'excellent défenseur central du Bayern Munich, Daniel Van Buyten.

 

Sa place dans le onze européen du mois d'octobre au côté de Vincent Kompany dans l'axe de la défense suffit à montrer que Daniel Van Buyten est de nouveau au sommet de son art. Après plusieurs périodes de troubles, Big Dan (surnom qui lui est attribué en référence à son jeu physique) est presque redevenu titulaire en Bavière. Même s'il n'a pas joué le match contre Dortmund, le défenseur d'un mètre nonante-six a pris part à neuf des dix derniers matches de son équipe.

 

Le natif de Chimay peut être fier de son parcours. D'un petit club de Promotion 4, il a atterrit dans le plus grand club allemand. Ses débuts footballistiques, il les a faits à huit dans le très modeste club de Froidchapelle, bourgade dans laquelle il a passé une partie de son enfance. En 1997, il a rejoint le club professionnel de Charleroi d'où il a rallié le Standard de Liège. Van Buyten a joué deux saisons chez les Rouches avant d'être transféré à l'Olympique de Marseille. Le montant de la transaction : douze millions d'euro. Après trois saisons passées chez les Phocéens, le fils de catcheur professionnel a fait un passage éclair à Manchester City, d'où il a rallié Hambourg. Avec plus de quatre-vingt matches au compteur, Big Dan s'est fait un nom en Bundesliga, ce qui a attiré le grand Bayern Munich.

 

ALeqM5hFNrEjR0nkrikKtEXCClmFN6k9rw.jpgLes qualités physiques de Van Buyten sont indéniables. Elles constituent d'ailleurs un de ses principaux atouts. « Que ce soit dans les duels aériens ou dans les tacklings, il met tout son poids dans ses interventions et il impressionne réellement son adversaire » livre Étienne Delangre, chroniqueur pour le Sport Foot Magazine mais aussi ancien champion de Belgique avec le Standard de Liège. Il ne faut cependant pas négligé son jeux de tête défensif et offensif. Grâce à sa formation d'attaquant, Van Buyten peut être considéré comme défenseur-buteur. Tout au long de sa carrière, il a inscrit plus de soixante buts au plus haut niveau. Ce week-end encore, le colosse wallon a marqué les deux buts de son équipe, un de la tête et l'autre du pied droit.

 

Au Bayern, le défenseur belge a tantôt joué, tantôt ciré le banc de touche. Dès son arrivée, le numéro cinq bavarois a percé et était aligné aux côté de Lucio mais les deux saisons qui ont suivi se sont révélées moins probantes pour Big Dan. Heureusement pour lui et foot belge, en 2009, Louis Van Gaal lui a rendu son statut de titulaire indiscutable, avec le succès que l'on sais : un titre de champion d'Allemagne (le deuxième pour lui), un sacre en Coupe (également la seconde) mais surtout une finale perdue de Ligue des Champions. Van Buyten est l'un des rares joueurs belges a avoir été jusqu’à ce stade de la compétition ces dernières années.

 

Le joueur âgé de trente-trois ans est aussi un pion extrêmement important chez les Diables Rouges. Depuis 2001, il a porté à soixante-six reprise la vareuse noire-jaune-rouge avec à la clé dix réalisations. Van Buyten est pour le moment le meilleur buteur encore actif (s'il on ne prend pas en compte Wesley Sonck qui ne joue plus). Le grand Daniel aime le maillot national et s'est toujours battu pour lui. Les critiques à son égard après sa bourde face à ses amis allemands lui ont fait mal. Les journaux wallons avait fait fort en titrant « Big Danke Schön ». Le défenseur avait répondu à ses détracteurs de la plus belle des manières, sur le terrain avec deux buts contre la Turquie.

 

Daniel Van Buyten est évidemment un des meilleurs joueurs belges ayant évolué cette dernière décennie. Ce qui est dommageable, c'est qu'il ne jouera sûrement plus de grand tournoi (après la Coupe du Monde en 2002, la dernière pour les Belges) vu son âge.

 

Article réalisé par Pol Loncin | Contact : pol.loncin@culturesport.infoImages : IconSport/AFP

commentaires

Haut de page