Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les belges à l’étranger : Kevin Mirallas

par Pol Loncin 26 Décembre 2011, 12:00 CS BELGIQUE

Chelsea, Benfica, Arsenal ou encore Manchester City et le Bayern Munich. Non ! Cette liste ne reprend pas les plus grands clubs européens mais seulement une petite partie des clubs où évoluent ceux que l'on appelle les « Expats ». Ces joueurs belges sont de plus ne plus nombreux à aller voir hors des frontières noir-jaune-rouges si l'herbe est plus verte ailleurs. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous les présenter à raison d'une fois toutes les deux semaines. Ce lundi, partez à la découverte de l'attaquant de l'Olympiakos, Kevin Mirallas.

 
http://ds4.ds.static.rtbf.be/article/big_sport/c/8/a/624_341_1e4d9e35f91e22057f612c558e0ed557-1322682693.jpg

La carrière de Kevin Mirallas est faite de réussites mais aussi d'échecs cuisants. Pour le moment, le Liégeois surfe plutôt sur la vague du succès. Titulaire et homme décisif depuis plus d'un an en Grèce, Kevin Mirallas fait les beaux jours de l'Olympiakos le Pirée. L'année dernière, l'attaquant belge est devenu champion de Grèce avec son club. Il a été l'un des principaux artisans de ce sacre en inscrivant pas moins de quatorze buts en vingt-sept apparitions. Cette saison, Mirallas est toujours actif dans le club du Pirée. Il a déjà mis à neuf reprises le ballon au fond des filets. La semaine dernière, il a inscrit trois buts lors de la victoire du club athénien 4-0 contre Levadiakos. En Champions League, l'attaquant de vingt-quatre ans n'a pas marqué mais il a joué les six matches de poules. Dans un groupe assez relevé avec Marseille, Dortmund et Arsenal, Mirallas et les siens ont terminé troisième. Nous les retrouverons donc en Europa League.

 

Si pour le moment tout va bien pour Kevin Mirallas, cela n'a pas toujours été le cas. En 2008, il a atterri à Saint-Étienne pour le meilleur mais surtout pour le pire. Dans le club français, le Liégeois n'a pas été éblouissant en atteste le nombre de but marqués : quatre en deux saisons. En déboursant trois millions et demi d'euro le club français attendait sûrement mieux de la part de Mirallas. Comme il n'a pas répondu aux attendes, Saint-Étienne a prêté son attaquant de pointe à l'Olympiakos avec le succès que l'on sait.

 

http://i.eurosport.fr/2008/04/27/435357-2942628-317-238.jpgAvant son escapade chez les Verts, le joueur formé au Standard de Liège a évolué à Lille, le club qui l'a révélé. Kevin Mirallas a fait ses premiers pas en division un le 7 mai 2005 face au PSG. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a fait des débuts remarqués : trois minutes après être monté au jeu, il inscrit le seul but de la rencontre et offre la victoire au LOSC. Kevin Mirallas est resté quatre années à Lille.

 
814438_france-s-sakho-challenges-belgium-s-mirallas-during-.jpg

Grâce à ses belles performances en club, Kevin Mirallas est de nouveau dans les plans du sélectionneur national après être resté très longtemps sur le côté. Il s'est déjà illustré sous le maillot noir jaune rouge mais avec les Diablotins. Après avoir été en demi-finale de la Coupe d'Europe, il a mené les U21 jusqu'au pied du podium olympique en battant l'Italie dans un match complètement dingue. A l'image de Moussa Dembele, il a été l'homme du match. Il était alors en pointe de l’attaque. A cette position, il y a un problème chez les Diables Rouges.  Avec son sens du but, sa vitesse, son physique et son intelligence de jeu, Kevin Mirallas pourrait prétendre à une place de titulaire chez les Diables Rouges. Il ne reste plus qu'à convaincre Georges Leekens et Marc Wilmots.

 

Article réalisé par Pol Loncin | Images : EPA / Imago / Reuters

commentaires

Haut de page