Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les belges à l’étranger : Marouane Fellaini

par Adrien Renkin 12 Décembre 2011, 18:00 CS BELGIQUE

 

Chelsea, Benfica, Arsenal ou encore Manchester City et le Bayern Munich. Non ! Cette liste ne reprend pas les plus grands clubs européens mais seulement une petite partie des clubs où évoluent ceux que l'on appelle les « Expats ». Ces joueurs belges sont de plus ne plus nombreux à aller voir hors des frontières noir-jaune-rouges si l'herbe est plus verte ailleurs. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous les présenter à raison d'une fois toutes les deux semaines. Ce lundi, partez à la découverte de l’excellent milieu défensif d’Everton, Marouane Fellaini.

 
phpThumb_generated_thumbnailjpg-copie-1.jpg

Une pilosité extrême, une taille approchant les deux mètres, des empreintes de pas immenses, je ne vous parle pas de l’abominable homme des neiges mais bien de Marouane Fellaini, plus connu outre-manche sous le surnom d’ « Air Force One ». Ce curieux sobriquet, il le doit à la qualité de son jeu de tête. Le joueur d’origine marocaine est tout simplement imbattable dans le jeu aérien. Sa taille (1m94) lui apporte évidemment beaucoup, mais ce qui est exceptionnels chez lui c’est d’une part son timing et d’autre part sa précision. Vous connaissez beaucoup de joueur, capable de placer de la tête, et en pleine vitesse une balle en pleine lucarne? Il faut dire qu’il a été formé à bonne école. En rejoignant le Standard de Liège en 2005 il a fait la connaissance de maître du genre. Oguchi Onyewu et Igor De Camargo deux spécialistes du trafic aérien lui ont sans doute appris le secret d’une tête correcte. Avant de débarquer au Standard, la « tour de contrôle » a connu deux autres clubs professionnels : les Sportings d’Anderlecht et de Charleroi. Il fit ses débuts dans ces deux clubs mais ne disputa aucun match officiel. Dès son arrivée, le joueur tutoie les sommets. Son gabarit n’est pas sa seule qualité, un peu à la manière de Patrick Vieira il ratisse infatigablement tout ballons passants à sa portée. Pour Benoit Thans Fellaini apporte son travail inlassable et constitue un atout incomparable dans le domaine aérien. La remarque était juste en 2008, mais maintenant il est capable d’apporter bien plus que ce que l’ex-standarman déclarait. Actuellement il distribue presque autant qu’il récupère, en témoigne son entente avec Eden Hazard et Axel Witsel en équipe nationale.

 

L’équipe nationale justement. En 2007, la Belgique toute entière retenait son souffle se demandant si l’homme choisirait de représenter son pays d’adoption ou son pays d’origine, le Maroc. Il choisira, heureusement pour nous, la Belgique. Le succès ne fut pas immédiatement probant avec les Diables, par contre avec les diablotins le succès fut tout autre. Marouane devient vite le leader et la star des U23. En compagnie d’autres futures stars de première League (Kompany, Vermalen, Dembele …) il parvient même à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Hélas cette année-là, les clubs peuvent rappeler leurs joueurs afin de disputer les matches de qualification pour la League des champions. Le jeune joueur peut donc disputer deux matchs aux JO. Lors du premier match de poule face au Brésil de Ronaldinho, Diego et consort, le joueur âgé aujourd’hui de vingt-quatre ans est injustement exclu. L’arbitre ayant assimilé ses grands mouvements comme des attaques envers ses adversaires. Il est donc suspendu pour le second match ce qui lui permet de rentrer plus tôt en Belgique. Le Standard l’avait rappelé afin de disputer face à Liverpool sa qualification pour la C1. A Sclessin le Standard est éblouissant, et domine de la tête et des épaules le club de Steven Gerrard. Marouane inscrira même un but, non validé par l’arbitre qui n’a pas vu la balle passé très clairement la ligne. Après l’élimination le joueur a été transféré dans l’autre club de Liverpool : Everton. Le transfert est un record en Belgique et pour Everton. La somme (18,5 millions) est colossale. Au Standard le joueur a contribué a ramené un titre espéré par les supporters  depuis vingt-Cinq ans. Il a aussi remporté individuellement le soulier d’ébène en 2008. Cette récompense consacre le meilleur joueur africain (ou d’origine) évoluant en Belgique.

 

Chez les blues de Liverpool, il est devenu un des tauliers et le joueur le plus respecté. Malgré la différence de niveau évidente entre la Belgique et l’Angleterre, son adaptation fut rapide et sans trop de problèmes apparent. Toutefois lors de son premier match en championnat il demanda à un de ses équipiers s’ils jouaient toujours aussi vite ?

 

En équipe nationale Fellaini est un des rares titulaires indispensables. Les quatre entraîneurs qu’il a connu avec la Belgique lui ont tous accordé leurs entières confiance. Même si nous ne sommes pas qualifiés pour l’Euro il ne fait aucun doute que c’est avec des gars comme Marouane Fellaini que nous irons peut-être un jour en Coupe du Monde.

 

Pour l’anecdote sachez que cette année il s’est proposé pour être le parrain de Cap 48, un Téléthon pour les personnes handicapées. Sur l’affiche on peut découvrir un homme… disons différent.

 

Article réalisé par Adrien Renkin l Image : AFP

 

commentaires

Haut de page