Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Belges à l'étranger : Radja Nainggolan

par Thomas Lecloux 6 Février 2012, 16:00 CS BELGIQUE

Chelsea, Benfica, Arsenal ou encore Manchester City et le Bayern Munich. Non ! Cette liste ne reprend pas les plus grands clubs européens mais seulement une petite partie des clubs où évoluent ceux que l'on appelle les « Expats ». Ces joueurs belges sont de plus en plus nombreux à aller voir hors des frontières noir-jaune-rouges si l'herbe est plus verte ailleurs. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous les présenter à raison d'une fois toutes les deux semaines. Ce lundi, partez à la découverte Radja Nainggolan.

 
624_341_34f8750f5b0cdedbe7f73f67ad1cccca-1326047280.jpg

Inconnu du public belge il y a encore quelques mois Radja Nainggolan, milieu défensif formé au Beerschot, illumine à présent la série A italienne avec son club de Cagliari. Faisons un retour en arrière sur sa carrière qui ne fut pas toujours brillante...

 

Né le 4 mai 1988 à Anvers, ce Belge d'origine indonésienne a toujours été baigné dans une culture, de par son père, asiatique et, de par sa mère, européenne. Très vite, il décide de jouer au football et est repéré par le club anversois du Germinal Beerschot. Il se forme dans ce club mais à l'âge de dix-sept ans, il décide de s'exiler en Italie où le club de Piacenza, évoluant en Série B, l'acquiert. Sa première saison n'est pas rose, jugé un peu jeune, sans doute à juste titre, il ne participe qu'à une rencontre de championnat lors de la saison 2006-2007.

Mais Piacenza, qui voit en ce gabarit moyen (1m75, 65kg) un futur très bon élément, décide de ne pas brûler les étapes avec lui. Lors de l’exercice suivant, il est aligné à dix reprises sur la pelouse. Vif, doté d'une bonne vista et d'une relance impeccable, il impressionne de plus en plus les observateurs aiguisés.

 

2008-2009  est LA saison de la révélation pour Nainggolan. Ce dernier s'impose totalement dans l'équipe du nord de l'Italie et marque aussi ses premiers buts en compétition officielle (trente-sept matchs/trois buts). L'année suivante se passe parfaitement pour l'Anversois qui est en plus prêté par son club à Cagliari, une formation de première division. A la fin de ce prêt, les dirigeants sardes décident de lever l'option d'achat sur ce joueur qui fait désormais partie intégrante du noyau en juin 2009. C'est aussi à cette période qu'il joue ses premières minutes pour le compte de l'équipe nationale belge à la Kirin Cup.

 

La suite est tout aussi honorable, titulaire indiscutable de Cagliari, il a fait les gros titres des presses sportives  le mois précédant quant à son transfert vers la Juventus de Turin. Malheureusement pour lui, son club actuel a refusé un départ du Belgo-indonésien cet hiver mais au mercato d'été, nulle doute qu'il sera la cible privilégiée des Turinois.

De plus, à vingt-trois ans, Nainggolan semble être dans les bonnes grâces de Georges Leekens, le sélectionneur fédéral. En effet, celui-ci la repris en novembre dernier pour les matchs amicaux face à la France et à la Roumanie. Pour beaucoup de suiveurs de notre équipe nationale,  c'est lui qui devrait être notre futur milieu défensif et prendre la succession du vieillissant Timmy Simons

 

Article réalisé par Thomas Lecloux

Crédit photo : Belga

commentaires

Haut de page