Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Belges à l’étranger : Timmy Simons

par Pol Loncin 9 Janvier 2012, 20:00 CS BELGIQUE

Chelsea, Benfica, Arsenal ou encore Manchester City et le Bayern Munich. Non ! Cette liste ne reprend pas les plus grands clubs européens mais seulement une petite partie des clubs où évoluent ceux que l'on appelle les « Expats ». Ces joueurs belges sont de plus en plus nombreux à aller voir hors des frontières noir-jaune-rouges si l'herbe est plus verte ailleurs. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous les présenter à raison d'une fois toutes les deux semaines. Ce lundi, partez à la découverte de l'expérimenté milieu de terrain Timmy Simons.

 


Pour la plupart des amateurs de football, la carrière de Timmy Simons est derrière lui. Le joueur de trente-cinq ans a brillé dans le championnat belge au Club de Bruges mais aussi en Eredivisie avec le PSV Eindhoven. Après avoir été au plus haut, Simons continue à jouer dans le club allemand de Nuremberg. Il est toujours un élément décisif de son équipe. L'année dernière, alors que son équipe avait comme objectif le maintien en Bundesliga, le natif de Diest et ses équipier ont raté de peu une place européenne (sixième). Le Belge a été une des pièces maîtresses de sa formation. Il a presque joué l’intégralité des matches. A trente-quatre, il était encore un des meilleurs numéros six d'Allemagne.

 

Si Timmy Simons a toujours un tel niveau, c'est parce qu'il ne lâche rien. « Je veux tout gagner, en tant qu'ancien je ne veux pas me laisser faire par les jeunes » annonce-t-il fièrement lors d'une interview pour la Dernière Heure les Sports. Le Flamand détient encore une forme athlétique hors du commun. Son secret : l’entraînement. « Mon corps exige que je m’entraîne. Je n'aime pas lorsque j'ai trop de repos. Ce n'est pas bon pour moi. » Ces qualités lui ont toujours donné un plus pendant les matches car Simons est un récupérateur inépuisable. Simons n'est pas un grand technicien mais il est quand même un buteur assez fréquent vu qu'il a inscrit cinquante-neuf buts tout au long de sa carrière (9,11 buts par matches).  Pourtant, le Belge doit essuyer quelques critiques. Certains disent que le joueur formé à Lommel ne fait que de défendre, qu'il n'est pas assez offensif. Une autre qualité qui peut lui être imputée est le Fair Play. Le joueur de Nuremberg n'a jamais reçu de carton rouge et a même été lauréat du prix du Fair Play en 2003.

 

large 567388

 

Le club qui a révélé Timmy Simons au grand jour est le Club de Bruges. Après deux ans à Lommel, il a rejoint le Club en 2000. Il y est resté pendant cinq ans. Il restera un grand joueur des Blauw en Zwart. Pendant son séjour en Venise du Nord, Simons a remporté la Coupe (2003 et 2004) et le championnat (2003 et 2005) à deux reprises. Il a également été élu joueur de l'année 2003. Après cinq chez les Gazelles, Simons a donc décidé de franchir un palier en signant au PSV Eindhoven. En Eredivisie, le Belge a de nouveau été champion à plusieurs reprises (2006, 2007 et 2008). Tout comme à Bruges, Simons a eu le brassard de capitaine. Malheureusement pour lui, après avoir cartonné pendant quatre ans, le PSV l'a laissé sur le banc la plupart du temps. En 2010, il a donc quitté le club pour Nuremberg.

 

A trente-cinq ans, l'international belge pense à la retraite. Il se laisse encore un an en Bundesliga et compte revenir en Belgique au terme de cette saison même si son club aimerait le prolongé pour au moins un an. En équipe nationale, le Flamand est revenu au premier plan après un passage à vide. Même si son choix est critiqué, le sélectionneur continue à appeler Simons. Il reste à savoir pour combien de temps encore l'éternel milieu de terrain évoluera son le maillot des Diables.

 

 


Article réalisé par Pol Loncin

Contact : pol.loncin@culturesport.info

Crédits photos : AFP/Belga

commentaires

Haut de page