Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Français du plat pays #5 : Julien Gorius

par Adrien Renkin 5 Décembre 2011, 23:17 CS BELGIQUE

 

A l'image de Jean-Pierre Papin ou plus récemment d’Eliaquim Mangala, le championnat belge de football a de tout temps accueilli de nombreux joueurs français. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous présenter les Bleus du football noir-jaune-rouge. Toutes les deux semaines, retrouvez le portrait de l'un d'eux. Ce lundi, partez à la découverte du métronome du KV malinois Julien Gorius.


http://ds2.ds.static.rtbf.be/article/big_sport/1/7/9/624_341_1293097224.jpg

Avec lui Malines est une équipe dangereuse. Avec lui Malines est capable de faire trébucher les plus grands. Avec lui le jeu est fluide, efficace, léché … Julien Gorius est à coup sur le joueur le plus indispensable de division 1. Blessé en début de saison, le capitaine de l’équipe flamande à bien manqué à son équipe pendant sa convalescence. Cette saison, Malines a inscrit vingt buts, dont huit inscrits par le milieu de terrain. Son début de saison a tellement impressionné les spectateurs qu’une partie des supporters l’a rebaptisé « le sauveur » ! A juste titre d’ailleurs tant son emprise sur le jeu était impressionnante. Lors des première et troisième journées, il a offert les trois points à son équipe en marquant des goals dans les dix dernières minutes. Après la troisième journée le club était second au classement général. Le joueur originaire de Metz maintenait son équipe compétitive jusqu’au dix-sept septembre. A cette date, le sympathique blondinet s'est déchiré les adducteurs. Ce jour-là son équipe se déplaçait à Mons, les sang et or ont alors subit leurs pire défaite de la saison (pour rappel 5-1).

L’homme âgé aujourd’hui de vingt-six ans n’a connu qu’un seul club formateur : Metz. C’est dans le club de SA ville qu’il a appris les rudiments du foot. Pourtant en équipe professionnelle, les débuts de Gorius sont plus compliqués. Seulement deux petits matchs entre 2003 et 2005, c’est assez décevant quand on connait le talent du garçon. Transféré au Brussels au mercato, l’athlète fait immédiatement ressentir sa présence sur la pelouse. Il devient vite indispensable dans l’effectif bruxellois. C’est lors de la saison 2006-2007 qu’il fait parler pour la première fois toute sa classe et que son tallent éclate à la Belgique toute entière. On découvre alors un joueur efficace offensivement, qui évolue presque comme second attaquant. A l’époque il évoluait de concert avec Richard Culek. L’année suivante le Tchèque quitta le club et le Français dû jouer beaucoup plus bas. Cette tâche ingrate lui convenait moins bien que sa place de milieu (très) offensif. Il déclara même « L'absence de Richard m'est particulièrement préjudiciable. Notre Tchèque abattait un boulot titanesque qui me soulageait. Aujourd'hui, je travaille beaucoup plus à la récupération. » Lors de cette même saison contre … Malines, il se blessait pour la première fois de sa carrière pro. Avant sa blessure il avait inscrit un but et délivrer un assist (score final 2-2).

On peut se demander à l’heure actuelle comment se fait-il que le Brussels oublia de payer les assurances collectives de son joueur vedette. Profitant de cette occasion le joueur cassa son contrat et partit à Malines. A l’heure actuelle il en est devenu le capitaine et le pion central. Il a même prolongé son contrat de cinq ans en juillet dernier. Même si le Standard de Liège et Gand ont juré de le faire venir dans leurs équipes respectives l’histoire semble bien partie pour durer à Malines.

 

Article réalisé par Adrien Renkin l Image : Belga

 

commentaires

Haut de page