Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@cultureSPORT

@cultureSPORT

Retrouvez-nous sur cultureSPORT.net / culture SPORT est un jeune média global entièrement consacré à l’actualité sportive et dédié à tous les pratiquants : professionnels comme amateurs, féminins et masculins, valides ou en situation de handicap, des plus jeunes aux plus anciens.


Lettre ouverte à Andy Schleck

Publié par Chloé Lemarchand sur 20 Juillet 2011, 15:14pm

Catégories : #Divers

Andy,

 

        Il faudra que tu saches un jour que de ses erreurs on apprend toujours. On apprend à ne pas les réitérer, à mieux faire, et pourquoi pas prendre exemple sur ceux qui n’en ont pas faites, en gros, réussir. Toi, tu ne te remets pas en cause, malgré ton talent. Se remettre en questions, c’est valable pour tout le monde, les plus faibles, les plus forts … car tous, nous faisons des erreurs.

        Dans ta tête ça n’est surement pas cela, mais saches que si tu as perdu le Tour 2010, ce n’est pas à cause de ton problème de dérailleur, mais à cause de ton problème de tactique. Tu n’attaques pas là où il faudrait. Alors qu’Alberto Contador était dans une forme moyenne dans les Alpes, dans l’étape arrivant à Morzine Avoriaz, tu as attendu, attendu, attendu. Tu aurais pu attaquer bien avant. Tu l’as regardé, jaugé, à peine testé. Puis à 3 km de l’arrivée, alors que ça devenait plus simple, tu attaques. Alors que tu aurais pu le faire avant, tu le fais maintenant. Certes tu as gagné l’étape, mais tu n’y as pris que 10 secondes sur Contador, alors que tu aurais pu en prendre plus. Tu as fait une erreur, et c’est à peine si tu sembles le savoir.

        Tu as pleurniché, critiqué Alberto Contador après que ton dérailleur ait fait des siennes. Dis moi, tu ne croyais tout de même pas qu’il allait descendre de son vélo, t’aider, t’attendre et que vous seriez repartis main dans la main ? Il s’est assez retourné comme ça, et c’est déjà remarquable : certains seraient partis comme des bombes dès qu’ils t’auraient vu ainsi. Tu n’as pas réfléchi, tu l’as critiqué, lui, avant de te remettre en questions … t’es-tu au moins remis en questions ?

        Ce même coureur t’offre le Tourmalet, il te l’offre ! S’il se rate, il ne critique pas l’adversaire. Il voit ce qu'il s’est mal passé, il regarde vers l’avant, mais il ne critique pas la course ni les adversaires s’il échoue. S’il échoue c’est de sa faute, il le reconnait. Tu dis que c’est ton ami, essaye peut-être, alors, de le prendre en exemple.

        Au final de cette 16° étape, tu viens critiquer : "ASO n'a pas compris que les gens veulent que ça se joue à la pédale et non l'hôpital"; tu aurais été à la place de Cadel Evans aujourd’hui, tu n’aurais rien critiqué ! Ton Papa t’a même dit que c’était heureux que tu ne sois pas à l’hôpital. Mais ?? Tous étaient dans le même cas ! Je ne dis pas que ce n’était pas dangereux, bien au contraire, ton mal être dans cette descente était compréhensif, mais ne critique pas ce qui n’est pas critiquable, qui d’autre que toi a critiqué ? Vous étiez tous logés à la même enseigne. Et puis … oui, la descente était dangereuse à cause de cette pluie, mais dans cette montée du col de Manse est-ce la pluie qui, au final, t’as empêché de reprendre el Pistolero lors de l’attaque décisive ? Cadel Evans et Samuel Sanchez l’ayant réussi, je ne crois pas. Tu es vexé de ne pas avoir pu répondre, d’avoir été pris au piège, et tu te défends comme tu peux. Tu n’as pas à te défendre, cette perte de secondes face à lui est à 100% de ta faute.

 

andy.jpg

 

        Je suis sure que tu t’en veux, sans l’avouer bien entendu, mais tu t’en veux. Tu t’en veux de ne pas avoir attaqué dans les Pyrénées ! Avoue-le ! Tu as eu deux occasions en or où tu aurais pris, au moins et en tout, une minute à Contador qui n’était pas au mieux ! Vu que c’était lui que tu visais, que tu jaugeais, que tu regardais : le seul à qui tu faisais attention, tu aurais dû attaquer vu qu’il était mal, au souvenir du Tour 2010, mais tu sembles ne rien avoir appris de ton erreur !

        « Contador, le seul à qui tu faisais attention », ta pire erreur dans cette 2° semaine. Apprends qu’il n’y a pas que lui en prétendant du titre, mais d’autres encore mieux placés, à l’image de Cadel Evans qui pour l’instant te devance et gagne si le classement d’aujourd’hui est celui au matin de Grenoble. Tu avais dit qu’il te fallait 1’30’’ sur Contador à Grenoble pour être certain de gagner si la victoire se jouait entre vous deux. Cette minute trente, tu l’avais largement, alors pourquoi s’occuper de lui ? Cadel Evans, tu le bats facilement sur un chrono ?

        Après de nombreuses pseudo-attaques, attaques non poussées (3 secondes maximum), attaques toutes téléphonées, tu en piques une, une « vraie » à la flamme rouge j’ai cru rêver, j’ai crié que tu étais débile ! Tu avais donc bel et bien les jambes ? Et tu as attendu si longtemps ? Tu as fait travailler ton équipe parce que ça allait bien … pour attaquer au dernier kilomètre et prendre 2 secondes ? Même pas une victoire d’étape ! Tu avoueras que tactiquement c’était mal joué. Si tu n’avais pas eu les jambes tu n’aurais pas fait toutes ces attaques débiles pour t’épuiser encore plus et risquer un contre, j’espère.

 

andy-1.jpg

 

        Andy, tu as 26 ans et tu sembles n’avoir toujours pas grandi. Quand tu perds, tu te plains, tu ne te critiques pas, mais critiques les autres. Tu sembles ne pas chercher ce qui ne va pas chez toi, tu viens même dire que tu ne comprends pas les tactiques des autres favoris, as-tu compris la tienne ?

        Tu dis que si tu ne gagnes pas cette année, et bien tu gagneras plus tard, tu avais déjà dit cela l’année dernière. A ce rythme là tu n'auras toujours pas de Tour de France dans ton palmarès à 40 ans. Tout ceci n’est pas de la critique, mais de l’énervement, de l’énervement de voir autant de talent gâché si facilement. Je ne dis pas que le cyclisme est facile, mais quand on voit une brèche s’ouvrir, il faut toujours en profiter !

        Grandis un peu, c’est ce qui te fera gagner, il te faut de la maturité je crois, il te manque quelques choses : reconnaître tes erreurs, arrêter de te plaindre et de critiquer quand ça ne va pas. Oui, je me répète.

        Maintenant tu/ton frère dois lutter face à au moins 4 personnes à présent dans les Alpes.

        Tout d’abord Cadel Evans. Il est le mieux placé, et il a montré une agréable forme hier. Pour l’instant il est placé pour qu’à Grenoble il revête le maillot jaune, il a déjà une étape de gagnée et il semble assez bien pour te reprendre au train si jamais tu décides d’attaquer. Pour le lâcher il faudra que tu attaques férocement, une vraie et bonne attaque cinglante, celle qui fait mal.

        Il y aussi Thomas Voeckler. Certes, il risque de craquer dans les étapes belles des Alpes, mais qui sait ? Il a suivi les meilleurs dans les Pyrénées et n’a perdu que 2 secondes sur toi. Hier il en a gagné plus de 2, et il est allé au même rythme que toi derrière Alberto Contador dans le col de Manse. Il reste dangereux même s’il n’est pas réputé comme énorme grimpeur, les surprises sur le Tour arrivent toujours.

 

andy-2.jpg

 

        Il y a celui que beaucoup oublient : Samuel Sanchez ! Il a été le meilleur dans les Pyrénées. Vous l’avez laissé sortir, il en a profiter, peut viser le podium et même la victoire. Si tu ne le sais pas, il est tout aussi dangereux que les autres. Il est à 23 secondes de toi !

        Et enfin, il y a Alberto Contador. Le voir en jaune à Paris serait de la folie, c’est certain. Mais qui sait ? Il semble avoir retrouvé ses bonnes jambes, et elles risquent à tous de vous faire mal ! Te reprendre 39 secondes avec lesquelles tu le devances, il en est plus que capable.

         Voilà ce qu’il te reste à faire : attaquer. Ca tu le sais, c’est une grande chose ! A moins que ton frère soit meilleur et que tu l’aides, c’est une autre chose à voir. En tout cas, pour l’instant, tu as de quoi te mordre les doigts, les mains, et les bras, jusqu’aux coudes au moins ! J’espère pour toi que tu répareras ces erreurs et que tu arrêteras de te dire « au pire, y’a l’année prochaine ». Tu te dois de gagner pour tes équipiers que tu ne les fais pas travailler à l’avant pour les punir mais pour gagner. Ils font tout pour t’aider, alors rends le leur de la plus belle des manières.

 

 

Article réalisé par Chloé Lemarchand | Photos : Sirotti / Bettini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bob 21/07/2011 19:49



Ne parlons pas de la piètre l'écriture de cette ... c'est catastrophique de voir cela dans le domaine journalistique



Christine 21/07/2011 10:43



Pas d'accord non plus avec l'article totalement déconnecté avec la vie des sportifs de haut niveau entouré de directeurs sportifs qui leur font analyser quotidiennement leurs lacunes.


Andy est un très grand champion à qui il manque la méchanceté et la rouerie de Contador ! Je pense qu'en plus le décès tragique de Wouter Weyland a marqué son esprit.



G 21/07/2011 11:29



ils peuvent analyser leurs lacunes sans forcément y remédier, schleck n'a fait aucun progrès en descente en un an



zinkf 20/07/2011 20:24



Un mauvais article.


Une attitude moralisatrice alors que vous ne semblez absolument pas connaitre le coureur dont vous parlez. Andy Schleck, tout comme l'immense majorité des coureurs cyclistes se remet en doute
tous les jours, sinon aucun n'avancerait. Pourquoi se serait-il entrainé au contre la montre ?


D'autre part, si A.S ne déclare pas a la presse qu'il a été mauvais, cela veut-il dire qu'il ne le pense pas ? Non. Tout cela est une question de caractere. Thomas Vauclerc crie haut et fort
qu'il va perdre le tour alors que A.S ne le ferait jamais.


Enfin, votre attitude moralisatrice contraste fortement avec les nombreuses fautes d'orthographe de votre "lettre ouverte".



Bruno 20/07/2011 19:53



Oui. Sauf qu'en l'occurence, le fait que l'organisation du Tour fasse passer le peloton par des descentes dans lesquelles il n'y a pas la place et dans des virages dangereux, sans les contraindre
à ralentir avant, est bien criticable. Et le fait que le maillot jaune, qui n'est pas un débutant en descente, se retrouve dans la cour d'une maison, quelques minutes après un autre coureur
français est assez inquiétant (surtout qu'il y est arrivé en empruntant un escalier).


 


A l'arrivée, si Cadel Evans, Thomas Voeckler ou Sanchez se retrouve premier au classement général, voire s'il n'y a aucun Schleck ni Contador sur le podium, tout cela paraitra bien dérisoire !


 


C'est le sport de compétition: ils sont cinq à avoir des niveaux à peu près identiques, l'un d'entre eux gagnera, il y aura sûrement une part de chance, c'est comme ça. Andy Schleck, qui est
encore bien jeune, semble déjà faire preuve de suffisamment de sagesse pour son âge.



G 21/07/2011 11:28



Cher Bruno, oui je suis d'accord avec toi, la descente empruntée hier était de toute évidence dangereuse. Néanmoins, la descente est la même pour tous en l'occurence. Ce n'est pas ta fameuse
descente en elle même qui aura une influence sur le classement général final mais plutôt les aptitudes des coureurs en descente, à savoir que dans ce domaine, il n'est pas difficile de faire
mieux qu'Andy Schleck. Certes, Voeckler, bon descendeur, se retrouve dans une cour. J'ajouterais juste qu'il faisait une descente à bloc avec la pression de pouvoir perdre son maillot jaune, ce
qu'il n'a pas tous les jours sur le dos. Et je suis désolé, pour le manque de tactique dont il fait preuve, son incapacité à prendre des initiatibes (il a beau avoir son frère avec lui, ca change
quoi? c'est peut être lui qui va lui coiffer le poteau), pour son incapacité à attaquer, Schleck manque de maturité. Entend-on Evans se plaindre tous les 2 jours? non. Dès qu' Andy perd des
secondes, c'est la faute à untel. Et je trouve cela bien malheureux.


 



Archives

Articles récents