Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liga (J22) : La Liga au petit trot

par Emilien Gomez 7 Février 2012, 17:05 Petit tour d'Europe

Congelée comme le reste des championnats européens, la Liga n'a pas offert un spectacle inoubliable en ce premier week-end de février. Seul fait notable dans cette parodie de football : le magnifique match auquel se sont livrés l'Athletic Bilbao et l'Espanyol Barcelone (3-3). Outre cette rencontre à rebondissements, la fatigue évidente du Barça et de son étoile argentine, la renaissance de Villareal sous les ordres de  ou encore le but splendide de Vladimir Weiss à San Mames sont les faits majeurs de cette vingt-deuxième journée de Liga.

http://real-madrid-cf.football.fr/public/.ALeqM5i3_Go9M1Bpqa2F5SWh5pbdQLfiYA_m.jpg
Les enseignements du week-end
Les deux grands d'Espagne ont maintenu leurs positions et sont toujours séparés de sept points. Le Barça, vainqueur non sans peine de vaillants joueurs de la Sociedad (2-1), a répondu à son rival madrilène qui l'a tranquillement emporté sur la pelouse de son voisin Getafe (1-0).
A la troisième place, le CF Valence ne décolle toujours pas après son nul contre l'Atletico Madrid (0-0). Ce cinquième match sans victoire des Chés n'a cependant pas été sanctionné, Levante, son poursuivant direct, n'ayant obtenu qu'un triste match nul à domicile contre Santander (1-1). Malaga, battu à Grenade (2-1) ainsi que l'Athletic Bilbao et l'Espanyol qui se sont séparés sur un match nul n'en ont pas profité et restent à leur place respective.
En bout de classement, Saragosse, battu à domicile par le Rayo (2-1), est plus que jamais lanterne rouge avec douze petits points tandis que Villareal, vainqueur surprise du FC Seville (2-1), a profité des nuls de Gijon et Santander pour sortir (enfin) de la zone de relégation.

L'évènement du week-end
La force tranquille du Real Madrid est évidente. Un seul objectif pour les joueurs de Mourinho : remporter la Liga au nez et à la barbe du Barça. Et il faut bien dire que rien ne semble les perturber, même pas les températures frigorifiques de ce week-end. Loin d'être transcendante, la Maison blanche a fait le boulot. Sûr de sa force, le Real a tranquillement pris la mesure de Getafe pour l'emporter (1-0) grâce un corner de Mesut Ozil conclu par Sergio Ramos (Photo AFP). Après cela rien...ou presque à se mettre sous la dent. Une seul réelle occasion - la frappe enroulée d'Higuain détournée par le gardien de Getafe - et surtout la grossière erreur d'arbitrage de M.Gamez qui n'a pas vu une main pourtant flagrante de Pepe en pleine surface (71ème). Peu importe, la Liga semble promise aux coéquipiers de Karim Benzema tant leur régularité est impressionnante cette saison.
L'autre événement du week-end est la sortie de la zone de relégation de Villareal. La victoire du sous-marin jaune (la deuxième en trois match) obtenue grâce à des buts de Valero et Camunas, permet

http://elcentrocampista.com/wp-content/uploads/2012/02/Bilbao_Espanyol.jpg_916179109-e1328432813660-595x310.jpg
Le top du week-end
Le match à rebondissements entre l'Athleti et l'Espanyol Barcelone a ébloui ce week-end de football espagnol. Un score époustouflant, des buts aussi beaux les uns que les autres, des retournements de situation, des équipes motivées et séduisantes : tous les éléments qui font un beau match étaient là. L'Athletic Bilbao de « El loco Bielsa » s'est montrée aussi séduisante qu'à son habitude. C'est  d'ailleurs l'équipe de Fernando Llorente qui ouvrait la marque par De Marcos (26ème). Cependant les catalans répondaient du tac au tac, égalisaient par Romaric et prenaient l'avantage sur une frappe splendide de Weiss (48ème). Par la suite, les basques égalisaient par Llorente puis reprenaient l'avantage grâce à Javi Martinez (65ème). L'Espanyol égalisait en toute fin de match sur une très belle demi-volée d'Albin (90+2). Un gros score qui n'arrange cependant aucune des deux formations dans la course à la Ligue des Champions.

Le flop du week-end
Révélation de la première partie de saison, Levante est au point mort. Tenue en échec par le Racing Santander (1-1), l'équipe de la banlieue de Valence vient de conclure un sixième match consécutif sans victoire en Liga. Depuis sa dernière victoire, le 10 décembre dernier contre le FC Seville (1-0), les Granotes ont enchaîné trois nuls et trois défaites ainsi qu'une élimination expéditive en Coupe du Roi. Cette mauvaise passe ne devra pas durer trop longtemps pour les coéquipiers d'Aruna Koné s'ils veulent se qualifier pour la Ligue des Champions. Derrière eux, Bilbao, l'Atletico Madrid et l'Espanyol sont dans les starting blocks pour leur « chiper » leur quatrième place.

Le joueur du week-end
Mais où s'arrêtera Adil Rami ? On est en droit de se poser la question tant l'international français crève l'écran en Espagne. Parlant déjà un bon espagnol, l'ancien lillois s'est très vite fondu dans le système défensif d'Unai Emery au point de devenir de leader de l'arrière garde Ché en à peine six mois. Sa solide prestation face à l'Atletico Madrid où il a été l'auteur de deux sauvetages sur la ligne de but n'est sans doute pas passée inaperçue. Le quotidien catalan Sport faisait en effet état d'un intérêt du Barça pour Rami qui aurait fait du joueur français sa priorité en cas de refus du Milan AC pour Thiago Silva. Interrogé à ce sujet, Adil Rami a avoué qu'il irait à Barcelone sur les mains si ces révélations étaient fondées...

Le but du week-end
On est à la quarante-huitième minute de jeu entre Bilbao et l'Espanyol. Les deux formations sont au coude à coude (1-1). C'est alors que Vladimir Weiss, l'international slovaque des Pericos, s'avance aux trente mètres balle aux pieds et déclenche une frappe monumentale qui se loge sous la barre d'un Iraizoz totalement impuissant.


Article réalisé par Emilien Gomez
Crédits Photos : AFP, Reuters

commentaires

Haut de page