Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ligue 1 (J19) : Du jeu et des buts pour Noël !

par Aurélien Maubert 22 Décembre 2011, 19:30 Ligue 1

Si vous aviez demandé du spectacle pour célébrer la fin d’année, les joueurs de ligue 1 ne vous auront pas déçus. Une moyenne de 2,7 buts par match, des rebondissements, de belles parades… bref du jeu en voulez-vous en voilà ! Retour sur cette ultime journée de 2011.

 
mouloungui--afp.jpg

Les attaques ont assurés le show…

La journée avait bien démarré mardi soir avec le match Nancy-Marseille. Quatre buts, dont trois côté olympiens. Une frappe de Valbuena, une splendide tête plongeante de M’Bia et un dernier but signé Lucho sur une passe de… Valbuena ont scellé la victoire marseillaise. L’égalisation de Lemaitre entre temps n’y a rien changé : L’OM est bel et bien de retour au premier plan.

 

Quatre buts également à Auxerre mais cette fois-ci un score final différent : 2-2. Les Auxerrois ont arraché ce point miraculeux alors que les Dijonnais menaient 2-0 jusqu’à la 80ème minute… Les deux équipes repartent donc dos à dos, tous les deux possédants dix-neuf points au classement.

Evian-Montpellier fut une affiche très spectaculaire et riche en buts elle aussi. Les Montpelliérains finissent l’année sur les rotules et s’inclinent 4-2 en Savoie. Bien qu’ils ne se soient pas montrés très brillants, les Héraultais peuvent se sentir lésés par l’arbitrage. En effet à 2-2 Belhanda est stoppé irrégulièrement dans la surface mais l’arbitre ne bronche pas. Sur l’action suivante découle le corner et le troisième but d’Evian. Coup du sort puis coup de poignard sur le quatrième et dernier but savoyard. En effet le coup franc marqué par Djé Djé n’aurait pas dû être sifflé : l’attaquant qui a subi la faute revenait d’une très nette position de hors-jeu. René Girard ne se trompe pas dans son analyse, il n’incrimine pas l’arbitrage mais bel et bien ses joueurs, qu’il n’a pas trouvé bons. Evian impressionne enchainant ainsi sa 4ème victoire consécutive sur ses terres.

 

Scénario incroyable. C’est ce qui pourrait définir le mieux ce Lille-Nice, qui a rappelé à bons nombres d’amateurs le fameux Lyon-Marseille du 8 novembre 2009. Les blessures de Basa et Beria ont affaibli un secteur défensif du LOSC qui aura subi nombre de tourments. Eric Mouloungui représente une bonne partie de ces derniers. L’attaquant niçois aura été dans tous les coups mercredi soir, même les mauvais. Semant la zizanie dans la défense lilloise, il aura réussi une passe décisive avant de se faire expulser, pour un deuxième jaune aussi sévère que le premier. A ce moment-là Nice menait 3-2 grâce notamment à un doublé de Dja Djé Djé. Hazard puis Balmont, de deux gestes splendides croyaient avoir donné la victoire aux Nordistes mais c’était sans compter un énième rebondissement avec l’égalisation de Clerc, au bout du temps additionnel. Score final : 4-4.

 
sirigu--artisan-de-la-victoire-parisienne--afp.jpg

… tout comme certains gardiens

Salvatore Sirigu a certainement été le principal artisan de la victoire parisienne en terre stéphanoise (1-0). Il a parfaitement joué son rôle de dernier rempart, repoussant toutes les tentatives des assaillants pour marquer. Dans un match très enlevé, Stéphane Ruffier n’a pas été en reste, effectuant de belles parades. Il aura été plus malheureux que son homologue parisien, déviant un ballon de Bodmer dans ses filets après que l’ogive ait touché le poteau.

Lors de Lorient-Caen les deux gardiens, Thébeaux côté Normand et Audard côté Bretons, ont tous les deux gardé leur cage inviolée. Alternant les belles parades ils ont réussi à priver de buts  les spectateurs du Moustoir.

 

Les autres résultats

A signaler la belle victoire de Valenciennes face à Lyon 1-0. Les Nordistes possédaient moins de la moitié des points lyonnais avant la rencontre mais ils ne méritent vraiment pas leur position vu le jeu qu’ils produisent. Ajaccio termine bien l’année en enchainant une deuxième victoire d’affilée à Sochaux (0-2). Toulouse et Brest ont fait 0-0 sur une pelouse maltraitée ce week-end par nos amis rugbymen. Pour terminer Rennes s’est ressaisi en battant une pâle équipe bordelaise 1-0.

 

Les enseignements au classement

Paris remporte le titre honorifique de champion d’automne en possédant quarante points, soit trois d’avance sur son premier poursuivant : Montpellier. L’OM a effectué un incroyable retour, le club phocéen n’est plus désormais qu’à cinq points de la ligue des champions. Nancy, Sochaux et Ajaccio passeront les fêtes dans la zone rouge. Tout reste très serré en bas car six équipes sont à trois points ou moins du premier relégable.

 

Place à la période du mercato et de ses rumeurs folles ; je vous retrouverai le 14 janvier pour la reprise du championnat. En attendant ne ratez pas le très prochain baromètre de la ligue 1 avec un bilan de mi-saison à clé. Joyeuses fêtes à tous !

 

Article réalisé par Aurélien Maubert l Images : AFP

commentaires

Haut de page