Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ligue 1 (J32 retard) : Allô Aulas ? On a un problème

par Aurélien Maubert 20 Avril 2012, 08:00 Ligue 1

Lundi et mercredi se sont joués trois matchs en décalé de la trente-deuxième journée de Ligue 1. Rennes s’est imposé 3-1 contre Nice, Toulouse a fait implosé Lyon 3-0 et Marseille a concédé un nul 1-1 sur sa pelouse face à Caen. Aussi bien dans la lutte pour l’Europe que pour celle du maintien, ces rencontres ont eu des incidences. Retour en détails sur ces dernières.

 
telechargement.jpg

Une lutte à quatre

En quelques jours Lyon a vu deux de ses objectifs se dérober. Après avoir perdu la Coupe de la Ligue sans réellement lutter contre l’OM, les Lyonnais ont sombré mercredi à Toulouse en championnat. Défaits sur un score large de trois buts à zéro, la sentence est double pour les Gones. Désormais à six points de Lille, la troisième place et la Ligue des Champions semblent perdues pour de bon. De plus, en jouant de cette manière, on se demande comment l’OL va pouvoir s’accrocher à cette quatrième place, surtout maintenant que le TFC est à égalité avec lui. Pire. On en vient à se demander si les hommes de Garde arriveront à repousser les assauts de Quevilly en finale de la Coupe de France samedi 28 avril. Cette onzième défaite sonne définitivement la sonnette d’alarme pour le club d’Aulas. Cela faisait quatorze ans que le club n’avait plus perdu autant de matchs en une saison, et cela faisait presque aussi longtemps que le club disputait la Champion’s League saison après saison… En cas de nouvelles contre-performances face à Lorient dimanche, l’OL pourrait se faire doubler par Toulouse, Rennes voire même Saint-Etienne. Ils sont quatre à se tenir en trois points et à vouloir l’Europe. Il reste six matchs pour faire la différence. Même si le calendrier lyonnais semble favorable, c’est certainement l’envie qui jouera un rôle primordial. Et si les envies lyonnaises et toulousaines restent identiques à celles affichées mercredi, inutile de parier sur le nom du futur quatrième…

Quant aux Rennais ils ont disposé d’une pâle équipe niçoise lundi soir. Une victoire 3-1 primordiale dans la course à l’Europe. Avec cinquante-et-un points les hommes d’Antonetti sont encore dans le coup pour la Ligue Europa. Le derby samedi à Brest s’annonce capital : le Stade Rennais aura l’occasion d’enchainer  une troisième victoire de suite en championnat, chose qu’il n’a jamais su faire jusqu’à présent. Cette capacité à enchainer scellera sans doute le sort des rouges et noirs qui, d’ici le 20 mai, joueront trois équipes de bas de tableau (Brest, Ajaccio et Dijon) mais aussi les deux leaders (Montpellier et Paris). Les Aiglons ne disposent que d’un petit point d’avance sur la ligne de flottaison. Pour éviter le naufrage en Ligue 2, il ne faudra pas rater les deux prochains matchs contre Auxerre puis Valenciennes. La « pêche aux points » est ouverte.

 
306675_le-milieu-de-l-om-charles-kabore-g-a-la-lutte-avec-l.jpg

Caen prend un point précieux

Marseille a repris son train-train habituel en concédant son onzième match nul de la saison contre Caen. Les joueurs phocéens se cherchent des challenges à relever d’ici la fin de saison. Réussir à battre Bordeaux samedi en est déjà un. En effet l’OM n’a plus gagné en Gironde depuis 35 ans ! Il existe des défis plus personnels également. Rémy par exemple, après son pénalty transformé de mercredi, a encore quatre buts à inscrire d’ici la fin de saison pour atteindre son objectif de quinze réalisations. Valbuena peut toujours finir meilleur passeur du championnat. Avec onze passes décisives il est deuxième derrière Hazard qui en totalise douze. Avec ce 1-1, les Caennais sont désormais quatorzième à égalité avec Nice et Dijon. Les Normands n’ont toutefois qu’une toute petite longueur d’avance sur la zone rouge. Samedi ils accueilleront Saint-Etienne, un candidat à l’Europe, dans l’espoir d’accumuler d’autres points.

 


Article réalisé par Aurélien Maubert
Crédit photos : AFP

commentaires

Haut de page