Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ligue 1 : La lutte acharnée pour la troisième place (1/2)

par Théo Douet 15 Mars 2012, 10:00 Ligue 1

Si les deux premières places du championnat semblent d’ores et déjà promises à Paris et Montpellier, la lutte pour la troisième place qualificative pour la Ligue des champions s’annonce serrée : Lille, Rennes, Saint Etienne, Toulouse, Lyon et Marseille sont toujours en course.

 

Si la troisième place est si importante pour tous les grands clubs de Ligue 1, c’est parce qu’elle est synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, la plus prestigieuse  des compétitions européennes. S’il est primordial de la disputer, c’est qu’elle est une rentrée d’argent très importante. Elle permet également de remplir les stades et d’acquérir une notoriété sur la scène européenne. Autant  de bonne raisons qui nous annoncent une fin de saison très disputée.

article_hazardok.jpg

 

  LE FAVORI  

 

Lille

Avec  sa défaite à Lyon (2-1) ce week-end, les lillois ont vu la marge de points qui les séparaient du quatrième  se réduire dangereusement ce week-end. A présent, les hommes de Rudi Garcia ne possèdent qu’un petit point d’avance sur Saint Etienne. Cependant, le champion de France en titre est incontestablement le mieux placé pour décrocher sa carte de participation. Avec la pépite Eden Hasard, la nouvelle recrue Nolan Roux, et  un des plus grands gardiens français : Mickael Landreau, le LOSC à toutes les cartes en main pour conserver cette troisième place. D’autant que les lillois ont la « chance » de ne plus être engagés dans aucune autre compétition, ce qui va les avantager car le banc du LOSC n’est pas celui de Manchester City. Les remplaçants lillois sont en effet très jeunes. A présent,  Lille n’a plus que le championnat pour briller, ce qui n’est pas forcément  le cas de tous ses poursuivants. Mais pour conserver cette place, Lille devra faire attention à ne pas rééditer les fautes commises  contre Auxerre notamment (2-2 alors que les lillois menaient deux à zéro), sans quoi, cette troisième place  les abandonnerait, et Lille devrait se séparer de ses  meilleurs joueurs.

 

  LES GRANDS EN DIFFICULTE  

 

Lyon

Eliminé mercredi dernier en Ligue des champions contre l’Apoel Nicosie, tous les spécialistes voyaient déjà la fin d’un cycle. Pourtant, samedi soir, contre toute attente, Les lyonnais se sont sortis les tripes pour mettre le LOSC au tapis. Ce match-là était d’une importance cruciale pour les hommes de Rémi Garde, qui se replacent sur les bons rails. Peut- être le début d’une guérison. Ce qui est sûr, c’est qu’avec cette victoire (2-1), l’OL peut de nouveau rêver de se qualifier pour une nouvelles Ligue des champions, ce qui serait la treizième d’affilé, encore faudra-t-il revenir sur Lille, quatre points devant, et qui ne voudra pas laisser sa part au chien. Cette humiliation subie à Nicosie n’aura peut-être pas que des mauvais côtés, puisque Lyon pourra bénéficier d’un calendrier plus allégé. Alors les Lyonnais retrouveront-ils tout leur éclat pour revenir sur Lille ? La partie s’annonce quand même difficile puisque le calendrier de ces prochaines semaines prévoit des matches très compliqués. Samedi soir, l’OL ira défier  Saint Etienne, qui vise aussi la Ligue des champions, un nouveau match capital qui se profile !

 
909493_olympique-marseille-brandao-celebrates-after-scoring.jpg

Marseille

Seize matches sans défaites toutes compétitions confondues, puis le trou. Une impasse dans laquelle se sont fourrés les marseillais depuis la défaites à Brest. La journée suivante, c’est Toulouse qui est venu à bout du club présidé par Vincent Labrune, puis deux promus ont achevé les phocéens : Evian, Mercredi (0-2), puis Ajaccio (0-1) ce vendredi soir. Pourtant Mardi soir, c’est une équipe soudée, costaud défensivement et opportuniste devant, qui a arraché sa qualification  pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Quand Milito a marqué à l’entame du dernier quart d’heure, qui ne voyait pas l’OM s’effondrer ? Pourtant, lorsque Deschamps prend la décision de faire rentrer Brandao, le miracle se produit. Suite à un contrôle involontaire du dos, le brésilien arme et marque. Incroyable, inattendu, c’est un véritable exploit que réalisent les hommes de Didier Deschamps. Le deuxième but Interiste sur pénalty n’y changera rien, l’OM est qualifié et tout le reste oublié l’espace d’une soirée. Pourtant, les coéquipiers de Mandanda  vont vite devoir se remettre dans le bain du championnat. A huit points de Lille, l’OM est dans l’obligation de réaliser un sans faute pour espérer arracher sa qualification.  La mission semble très dure, d’autant que cette qualification pour les quarts de finales pourraient ne pas leur rendre service (accumulation de fatigue). Nous verrons samedi si cette qualification sera l’élément déclencheur d’un renouveau marseillais, puisque les phocéens accueilleront Dijon, et il ne faudra pas calculer sous peine de voir la moutarde leur monter au nez.

 


Article réalisé par Théo Douet
Crédit photos : Sipa, Reuters
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page