Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lyon comme dans un rêve

par Loic Espitalier-Noël 1 Février 2012, 13:08 OL Inside

L'Olympique Lyonnais s'est imposé mardi soir dans la première demi-finale de la Coupe de la Ligue face à Lorient (4-2 ap) dans un match à rebondissements. Ils retrouveront Marseille ou Nice en finale.

http://cache.20minutes.fr/img/photos/jdn/2012-01/2012-01-31/article_photo_1328049357421-1-HD.jpg
Il y a de ces matchs qui se gagnent à l'expérience, où rien n'est joué jusqu'à la dernière seconde et où c'est l'équipe qui en veut le plus qui en sort vainqueur. Rien ne dit que Lyon a mieux joué hier soir, mais ce sont eux qui iront au Stade de France le 14 avril prochain.

Christian Gourcuff rêvait de décrocher cette première finale pour son 900e match avec son club de coeur. Rémi Garde, pour sa première saison en tant qu'entraîneur, lui a grillé la politesse. Et pourtant, le Breton était bien parti. Car de la première à la dernière minute du temps réglementaire, ce sont les Lorientais qui ont dominé la rencontre, les attaquants bretons mettant au supplice une arrière garde lyonnaise qui retrouvait pourtant son Policier, Cris, sans arrêt pris de vitesse par Barthelme, Emeghara et Mareque.

Et c'est justement Cris qui manquait totalement son duel avec Emeghara dans la surface pour lui ouvrir le chemin du but. Les Lyonnais montrent de réelles difficultés, d'autant qu'ils encaissent un second but seulement dix minutes plus tard. Les Rhodaniens s'en mordent les doigts, ils ont manqué plusieurs occasions franches en première période, notamment par Lisandro ratant trois grosses actions de but (9e, 17e, 40e), lui qui d'habitude ne se fait pas prier pour catapulter les ballons au fond des filets.

On se demande alors qu'est ce qui se passe dans la tête des joueurs de Rémi Garde, qui affichaient avant le match une volonté de fer d'aller chercher cette finale qui pourrait leur permettre de remporter un premier titre depuis 2008. Réveillère sauvait même les siens du KO en repoussant un ballon sur sa ligne alors que toute la défense ainsi que Lloris étaient passés au travers. Hugo Lloris, restera, lui, comme l'un des hommes clés de ce match, impérial dans le but lyonnais et sauvant son équipe à plusieurs reprises.

Menés 2-0 à la 70e minute, les Lyonnais ne sont pas bien engagés et pourtant, ils vont arracher la prolongation in extremis avec un but sur corner de Jimmy Briand dans les ultimes secondes des arrêts de jeu, dix minutes après une frappe imparable de Lacazette à l'entrée de la surface, et les septuples champions de France reprenaient le dessus, du moins dans la tête, car les Bretons craquaient une nouvelle fois à la 102e minute, quand Gomis offrait la victoire aux siens, avant que Lacazette ne marque une nouvelle fois pour parachever le succès lyonnais.

Depuis Alain Perrin en 2008, les Lyonnais n'avaient rien remporté, négligeant même les coupes pendant les trois années de l'ère Puel. En à peine huit mois, le jeune Rémi Garde a déjà fait mieux, mais il faudra désormais aller au bout, en battant Nice ou Marseille le 14 avril prochain au Stade de France.

FC Lorient 2-4 (0-0) Olympique Lyonnais, le 31/01/2012 au stade du Moustoir

Équipes : Lorient : Lecomte, Kone, Gassama (Baca, 88'), Mareque, Romao, Mvuemba, Coutadeur, Monnet-Paquet, Barthelme (Autret, 86'), Douniama (Jouffre, 75'), Emeghara

Lyon : Lloris, Réveillère, Umtiti, Cris (Ederson, 86'), Cissokho, Gonalons, Kallström (Grenier, 76'), Lacazette, Bastos, Gomis, Lisandro (Briand, 76')

Buts : Lorient : Emeghara (69'), Monnet-Paquet (68')

Lyon : Lacazette (80', 120'+2), Briand (90'+4), Gomis (102')

Cartons jaunes : Lorient : Monnet-Paquet (94'), Kone (109'), Emeghara (115')

Lyon : Ederson (107'), Grenier (115')

 

 


Article réalisé par Loïc Espitalier-Noël
Crédit photo : AFP

commentaires

Haut de page