Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lyon retrouve ses vieux démons

par Loïc Espitalier-Noël 22 Décembre 2011, 19:00 OL Inside

Pour la dernière journée de cette première partie de saison, Valenciennes a fait tomber l'Olympique Lyonnais (1-0), alors que les Rhodaniens restaient sur cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues.

http://www.leprogres.fr/fr/images/BC5187B6-C5B9-4E2E-A351-AB02C30BA927/LPR_03/photo-stephane-guiochon.jpg
On connaissait Valenciennes comme l'une des meilleures équipes à domicile cette saison, dans son nouveau stade du Hainaut comme forteresse quasi imprenable (une seule défaite cette saison). Mais l'Olympique Lyonnais écrasait tout sur son passage en ce mois de décembre et c'est avec une confiance certaine que les Lyonnais arrivaient en terre valenciennoise. Malheureusement, ils sont retombés dans leur travers de début de saison avec une première mi-temps pire que mauvaise, durant laquelle les joueurs de Rémi Garde, pour qui « les quarante-cinq premières minutes ont été dures à supporter », n'ont tout simplement pas existé, à l'image de Yoann Gourcuff, transparent hier soir.

Et comme dans ses pires jours, les Lyonnais se punissent tout seuls, lorsque Cissokho marque contre son camp (27e), comme à Sochaux, il y a un mois. Mais à l'inverse, les joueurs offensifs pouvaient habituellement renverser la tendance. Hier soir, mis à part Lisandro, qui a multiplié les appels et touché la barre dans le dernier quart d'heure (77e), ils ont été apathiques. Jimmy Briand le reconnaît d'ailleurs aisément : « On méritait de perdre ». Amputés de Michel Bastos, Maxime Gonalons, puis de Cris en cours de match, sorti sur blessure, les Lyonnais n'avaient clairement pas l'étoffe d'un champion, alors que grâce aux contre-performances conjuguées de Lille (match nul 4-4 contre Nice) et de Montpellier (défaite 4-2 à Evian), ils auraient pu être vice-champion d'automne.

Et le printemps radieux que tout le monde annonçait pour les troupes de Jean Michel Aulas s'est assombri, avec de nombreuses absences présumées. En effet, le groupe se retrouve hypothétiquement sans défenseur central, avec Koné et Mensah probables partants pour la CAN, Cris blessé et Lovren qui pourrait être suspendu par la commission de visionnage pour un coup de poing dans le dos de Ducourtioux. Pourtant, malgré leurs six défaites en championnat, les Lyonnais sont tout de même au pied du podium de la Ligue 1, et bien partis en Ligue des Champions, avec un huitième de finale face à l'APOEL Nicosie. Finalement, seul Lyon décide de son destin, car ce sont eux qui gagnent les matchs, mais ils les perdent tout seuls également.

Valenciennes 1-0 OL
Au stade du Hainaut, arbitré par M. Malige
VA : Pennetau, Ducourtioux, Gil, Isimat Martin, Bong, Mater (Loriot, 82e), R. Gomis, Kadir (Nam, 87e), Saez, Danic, Aboubakar (Samassa, 87e).
OL : Lloris, Cris (Koné, 40e), Réveillère, Cissokho, Kallström, Gourcuff (Gomis, 53e), Fofana, Lopez, Lacazette, Briand (Pied, 68e).
Buts : VA : Cissokho (28e, CSC)
Cartons jaunes : OL : Cissokho (53e), Lopez (77e)

Article réalisé par Loïc Espitalier-Noël l Image : Le Progrès

commentaires

Haut de page