Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Miarritzeko Mutilak, tous derrière le Biarritz Olympique (2/2)

par Nicolas Gréno 22 Février 2012, 21:00 La gazette du BOPB

Notre « Gazette du BOPB » était quelque peu en sommeil depuis le retour triomphant des cinq finalistes (Damien Traille, Imanol Harinordoquy, Dimitri Yachvili, Raphael Lakafia et Fabien Barcella) de la Coupe du Monde, sur la côte Basque. La situation du club au classement du championnat de France n’a pas tellement évolué. Biarritz se retrouve encore et toujours enlisé dans les derniers de la classe. Il va falloir se battre pour sauver sa peau en Top 14. Pour faire le point, nous avons interrogé le créateur de Miarritzeko Mutilak, un groupe de jeunes supporters, qui devrait donner de la voix, jusqu’à la dernière journée de la phase régulière, pour aider son équipe favorite à se maintenir dans l’élite.

Après la première, voici la deuxième partie de l'entretien.

303991_2256234612068_1434427866_32020923_1759356710_n.jpg

 

Culture Sport : Ca fait quoi d’avoir cinq finalistes de la dernière Coupe du Monde dans son équipe ?

Romain Domège : Nous avons cinq finalistes et c'est évidemment avec joie que l’on a pu voir nous joueurs combattre pour la nation et pour les millions de Français. Ils ont vécu une aventure humaine exceptionnelle et unique. Maintenant, ils ont fait preuve, malgré les sollicitations des autres clubs, de bien belles valeurs en signant à nouveau pour deux ou trois saisons supplémentaires à Biarritz. C'est le cas de Raphael Lakafia ou de Fabien Barcella. On est fier de voir que ces hommes ne lâchent pas le club dans les moments compliqués.

 

Culture Sport : Après l’entrée du père d’Imanol Harinordoquy, Lucien, le BOPB a été suspendu pour un match. Il faut donc aller voir ailleurs pour la prochaine rencontre. Qu’allez-vous faire, mettre un dispositif spécial en place ? Pour vous et selon les informations que vous avez, le match se jouera plus à Dax ou plus à Pau ?

Romain Domège : Nous n'en savons pas plus que vous concernant le déroulement de cette rencontre. Dax est censé jouer à domicile ce week-end là. Nous devrions donc à priori jouer au Stade du Hameau à Pau, bien que Dax soit la solution souhaitée. Qu'importe le lieu, il est évident que nous ferons le déplacement et que nous allons mettre des bus à disposition de nos abonnés et de toutes celles et ceux qui souhaitent venir soutenir le BO. Il faut une mobilisation générale (il insiste bien) de tous les amoureux du Biarritz Olympique et du rugby car le Top 14 sans le BO cela n'aurait pas la même saveur.

 
Dernière minute : le match contre Bordeaux se déroulera le 3 mars au Stade Maurice Boyau de Dax, à 14h15.

Culture Sport : Etes-vous pour les matchs délocalisés à Anoeta ? Vous ne préférez pas le chaudron d’Aguiléra ? Le derby n’est pas mieux à Biarritz plutôt qu’à San Sébastian ?

Romain Domège : La question de la délocalisation fait un peu jaser les supporters. Pour ma part, une délocalisation à Anoeta est une formidable aubaine au point de vue économique et une formidable tradition depuis des années concernant les phases finales de Coupe d’Europe. Ce sont des journées fabuleuses et il est bien rare que nous perdions sur cette pelouse. On s'y sent comme chez nous. Cependant, il faut tenir compte d'un contexte général. Jouer un match de Top 14 dans des conditions aussi défavorables à la venue de supporters supplémentaires et face au manque de confiance de nos joueurs, j'y suis hostile et je n'y vois aucun intérêt. Anoeta se mérite. C'est un superbe stade dans lequel nous jouons lorsque nous sommes l'un des grands d'Europe. Face à la crise que connait le club, il faut se retrancher dans notre Stade Aguiléra, que j'aime particulièrement et que je ne souhaite être remplacé pour rien au monde. C'est notre maison. Le derby doit s'y faire là, c'est évident.

 
215653_1712774305900_1434427866_31509321_3129871_n.jpg

Culture Sport : Avez-vous des échos concernant le nouveau stade ? Quand fera-t-il son apparition et que retrouverons-nous autour ? Des commerces par exemple ?

Romain Domège : Le nouveau stade... Je crois qu'à l’heure actuelle il est plus important d'investir dans une équipe, que dans un stade. Une équipe peu compétitive ne fera pas recette. Aujourd’hui, nous ne sommes pas à une capacité d'occupation avoisinant les 100%. Nous y sommes loin. Notre stade est vraiment bien et il est évident que si Biarritz repart vers les sommets, il faudra alors reparler de ce projet. Mais un grand stade en Pro D2 ne servirait à rien. Il faut pérenniser le club en Top 14 et reconstruire une équipe digne de ce nom. C’est ensuite que l’on reparlera de ce projet.

Tout ce que nous savons c'est que le projet est ambitieux et souhaite intégrer un espace de vie autour du club. Il s'agit d'un projet moderne avec la mise en place de commerces et autres lieux de vie. Mais je n'en sais pas plus car les changements de projets et les négociations avec la mairie sont en cours.

 


Article réalisé par Nicolas Gréno
Propos recueillis par
 Nicolas Gréno
Contact :
 nicolas.greno@culturesport.info
Crédit photos :
 Facebook de Miarritzeko Mutilak, site officiel du Biarritz Olympique

commentaires

Haut de page