Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NBA Planet : Spéciale All Star week-end

par Thomas Coignac 28 Février 2012, 20:30 BASKET

Comme chaque année, à la fin février, la NBA se met en mode pause et part faire la fête pendant trois jours dans une de ses plus grandes salles. Cette saison raccourcie ne faisait pas exception à la règle puisque c’est l’Amway Arena d’Orlando qui accueillait les plus grands basketteurs du monde. Matchs des débutants, challenge des meneurs, concours de tirs à trois points, concours de dunks et bien sûr match des stars rythmaient évidemment ce week-end.

 
41c05.jpg

Rising Stars Challenge

Cette édition du NBA All Star Week-end débutait donc comme à l’accoutumée le vendredi avec le match des débutants. Sauf que cette année, on a vu du changement. Alors que le match traditionnel opposait des sélections de rookies (débutants en NBA) et de sophomores (deuxième années), la NBA avait cette fois décidé que deux anciennes stars de la NBA, Charles Barkley et Shaquille O’Neal, feraient leur choix parmi ces joueurs pour composer deux équipes. L’association entre la nouvelle coqueluche de la NBA Jeremy Lin et l’énorme dunkeur Blake Griffin choisis par O’Neal faisait déjà saliver. Avec également Ricky Rubio ou Greg Monroe, l’équipe du Shaq avait fière allure. Face à eux, Charkles Brakley avait choisi des joueurs peut-être moins médiatiques mais dont le talent ne se discute pas, comme le numéro un de la dernière draft Kylie Irving, Kawhi Leonard, DeMarcus Cousins ou encore Paul George.

Et au final, après un match où aucune équipe n’a pensé à défendre, c’est finalement la deuxième équipe, celle de Barkley qui s’est imposée (146-133). Si Lin et Griffin ont peu joué, on a pu voir des gestes de grande classe sur le parquet notamment grâce à Ricky Rubio le génial passeur espagnol  ou encore d’Evan Turner (16 points, 7 passes, 11 rebonds). Mais le grand bonhomme de la nuit s’appelait Kylie Irving. Désigné MVP, le meneur de Charles Barkley a scoré 34 points avec un superbe 8/8 à 3 points.

 

Les concours

Concours des meneurs : Premier sacre pour Tony Parker. Pour sa troisième participation, le français n’avait jamais remporté cette épreuve. Pire, en 2003 et 2009, il s‘était même classé dernier de cette compétition, alors remportée par Jason Kidd et Derrick Rose. Et cette fois-ci le vieux, c’était lui ! Il affrontait en effet Kylie Irving, Deron Williams, Rajon Rondo, Russel Westbrook et John Wall. Dans un concours où vitesse, agilité et précision sont les maitres mots pour réaliser un parcours mêlant passes, tirs et dribles, le meneur des Spurs a pris le meilleur en finale sur Rondo et Williams respectivement deuxième et troisième.

Concours de tirs à 3 points : Surprise dans ce concours de tirs à 3 points. Alors que se présentaient des spécialistes comme James Jones, Mario Chalmers ou Anthony Morrow, c’est l’intérieur des Minesota T’Wolves, Kevin Love qui s’est imposé. Avec seulement 17 points (total le plus faible depuis 10 ans), Love a battu en finale la star NBA Kevin Durant.

Concours de dunks : Dans un concours privé de stars, c’est l’invité surprise qui s’impose. Appelé à la dernière minute pour pallier le forfait d’Iman Schumpert, l’intérieur du Utah Jazz a dominé en finale Paul George, qui a dunké dans le noir et Chase Budinger, les yeux bandés. Son dunk vainqueur s’est déroulé avec deux ballons qui lui ont été lancés par son coéquipier  Gordon Hayward, assis sur une chaise.

 

All Star Game

Lorsque l’on joue un All-Star Game, d’habitude, on pense à deux choses : le plaisir et le spectacle. Et si ce credo a été respecté lors de la première mi-temps, ce fut moins le cas en seconde. Le spectacle était donc au rendez-vous en début de match. Et c’est LeBron James qui lance les hostilités avec un dunk magnifique sur une contre-attaque. Alley-oops,  dunks, et passes hallucinantes  se succédaient donc lors de ce premier acte. Ce n’importe quoi général permettait à Kobe Bryant de dépasser Michael Jordan comme meilleur marqueur de l’Histoire du All-Star Game avec 271 points en 14 ( !) matchs consécutifs. Mais à trop vouloir faire le show, on cause la perte de son équipe. Devant son public d’Orlando, Dwight Howard a par exemple frustré ses coéquipiers en ratant 4 tirs à 3 points sur 4 tentés. La deuxième mi-temps ressemble donc davantage à un match de basket et plus du tout à un All-Star Game. Des remplaçants sous-utilisés comme Steve Nash (4 minutes jouées), Luol Deng (6 minutes) ou encore Andrew Bynum (5 minutes). Parker, seul français invité, a un peu plus foulé le parquet (6 points et 4 passes en 12 minutes). Les contacts se sont également durcis à l’image d’une intervention rugueuse de Wade sur Bryant qui s’en tire avec un nez cassé. Doit-on regretter que les coachs aient à l’esprit la victoire plutôt que le spectacle ? Toujours est-il que la victoire, c’est l’Ouest qui a été la chercher. Alors qu’il restait 3 secondes à jouer et que l’Est avait deux points de retard, LeBron James a vu sa passe vers son coéquipier Dwayne Wade interceptée par Griffin. Score final 152-249 pour l’Ouest et c’est Kevin Durant avec 36 points qui remporte son premier titre de MVP.

 


Article réalisé par Thomas Coignac
Crédit photo : Reuters
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page