Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Open d’Australie - Troisième tour Hommes

par Gwendal Le Priellec 22 Janvier 2012, 08:00 Grands Chelems

 

Les matchs s’enchainent et le tableau final se dessine peu à peu. Place désormais aux huitièmes de finale, le troisième tour s’étant achevé ce samedi sous la chaleur australienne. Entre favoris et tricolores en nombre, les attractions sont nombreuses.

 1-copie-29

Nadal monte en puissance 

 

Le Top 4 en marche

Deux jeux concédés par Djokovic, huit par Nadal, un match plus délicat pour Federer et une démonstration de Murray. Quatre victoires en trois sets qui donnent le ton. Le tenant du titre et numéro un mondial a tout d’abord dominé outrageusement un Mahut diminué physiquement, lui infligeant une défaite bien douloureuse. Le Français n’aura en effet pas existé l’ombre d’une seconde, ne parvenant à inscrire que deux petits jeux. Nadal, qui affrontait le qualifié Lacko, n’a pas non plus fait dans la dentelle pour rejoindre les huitièmes. Trois sets intenses où l’on a vu un Espagnol conquérant. Les soucis physiques ne semblent plus d’actualité et l’adaptation à une raquette plus lourde s’effectue petit à petit. Un match plein, le meilleur jusqu’ici, pour Rafa. Federer fut le seul des favoris a avoir une réelle opposition. Le géant Karlovic et sa flopée d’aces n’est en effet pas simple à mettre en déroute. Après voir sauvé une balle de set dans la première manche, Federer a ensuite mis son jeu en place pour l’emporter logiquement. Murray enfin s’est fait plaisir face à Llodra. Montant progressivement en régime, il a fini par faire exploser le Français.

-           Djokovic (n°1) bat Mahut : 6-0, 6-1, 6-1

-           Nadal (n°2) bat Lacko (Q) : 6-2, 6-4, 6-2

-           Federer (n°3) bat Karlovic : 7-6, 7-5, 6-3

-           Murray (n°4) bat Llodra : 6-4, 6-2, 6-0

 

Les Français en effectif réduit

Six au départ pour seulement deux à l’arrivée, le troisième tour a décimé l’effectif tricolore. Ajouté aux défaites de Mahut et de Llodra, Monfils (n°14) et Benneteau quittent également le tournoi. Le premier, pourtant favori sur le papier, s’est incliné face à Kukushkin, 92e mondial. Enorme contre performance donc, surtout que « La Monf », qui était mené deux sets à rien, avait égalisé à deux sets partout. Le cinquième set aura été celui de trop, une fois de plus, Monfils quittant le tournoi par la petite porte. Plus logique est la défaite de Benneteau, face au Japonais Nishikori (n°24). L’issue du match aura mis longtemps à se dessiner mais deux tie-breaks gagnants auront permis à Nishikori de l’emporter. Tsonga et Gasquet sont ainsi les derniers représentants français. Tandis que le premier a écrasé Gil en trois sets rondement menés, le second a offert une véritable correction à Tipsarevic. De bonne augure pour la suite.

-           Tsonga (n°6) bat Gil : 6-2, 6-2, 6-2

-           Gasquet (n°17) bat Tipsarevic (n°9) : 6-3, 6-3, 6-1

-           Kukushkin bat Monfils (n°14) : 6-2, 7-5, 5-7, 1-6, 6-4

-           Nishikori (n°24) bat Benneteau : 4-6, 7-6, 7-6, 6-3

 

2-copie-4   

 

L’Australie tient son duo

Non. Hewitt n’est plus seul. Tomic, symbole de la jeune génération prometteuse, se hisse désormais au niveau de son ainé. Hewitt s’est tout d’abord qualifié aux dépends du jeune Canadien Raonic, au terme d’un beau combat de quatre sets, et ce pour la plus grande joie du public tout acquis à sa cause. L’inimaginable objectif Grand Chelem tient toujours. Tomic, opposé à la tête de série numéro treize Dolgopolov, le rejoindra ensuite, au terme d’un marathon de cinq sets (son deuxième après son premier tour face à Verdasco). Une véritable renaissance pour le tennis australien, qui ne comptait jusqu’alors que sur un Hewitt toujours en forme mais vieillissant. Prochain objectif pour les deux hommes : les quarts de finale.

-           Hewitt (WC) bat Raonic (n°23) : 4-6, 6-3, 7-6, 6-3

-           Tomic bat Dolgopolov (n°13) : 4-6, 7-6, 7-6, 2-6, 6-3

 

  3-copie-17.jpg

 

Hormis Nadal, la nation espagnole est fièrement représentée, puisque Ferrer, Lopez et Almagro ont rejoint leur leader national. Chela, Isner et Wawrinka n’auront pu les stopper. A l’image du Top 4, Ferrer affiche une forme grandissante, montant peu à peu en régime. Tête de série numéro dix, Almagro retrouve lui peu à peu ses automatismes et sa force, mentale surtout, d’antan. Berdych et Del Potro sont toujours de la partie, auteurs tous deux de matchs très sérieux et plein d’autorité. La surprise vient enfin de Kohlschreiber, tombeur de Falla, qui n’aura récidivé son exploit du second tour (tombeur de Fish).

 

  4-copie-2.png

 

Article réalisé par Gwendal Le Priellec

Crédit Photos : Reuters

commentaires

Haut de page