Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris-Nice : la Belgique brille sur la course au soleil

par Pol Loncin 11 Mars 2012, 18:00 CS BELGIQUE

Trois victoires d'étape, un maillot distinctif et une place dans le Top 10. Au terme des huit journées de courses, le bilan des Belges sur Paris-Nice est excellent.

 
120310182205380_58_000_apx_470_.jpg

Alors que, lors du premier jour de course, Thomas De Gendt avait pris le maillot à poids en terminant cinquième du prologue, la formation belge, Omega Pharma-Quick Step, a décidé de mettre en route entre Mantes-la-Jolies et Orléans. Un groupe de vingt-et-un coureurs s'est alors dégagé du peloton à quatre-vingt-dix kilomètres de l'arrivée. Grâce à une bonne cohésion entre les coureurs l'écart est rapidement monté et est resté de deux minutes et vingt-neuf secondes à l'arrivée. La victoire d'étape s'est donc jouée entre les hommes de tête et c'est Tom Boonen qui a émergé du petit peloton pour empocher son centième succès chez les professionnel.

 

Deux jours plus tard, la Belgique a repassé les plats grâce à Gianni Meersman, déjà troisième la veille. Le coureur Lotto-Belisol est sorti victorieux d'un sprint en côte pourtant promis à Alejandro Valverde, finalement huitième. Meersman a signé sa deuxième victoire de la saison après un premier succès au Tour d'Algarve. Pendant ce temps, Maxime Monfort avait conforté sa cinquième place au classement général.

 

L'étape reine de cette course au soleil ne verra pas un nouveau sacre belge mais la longue échappée de Frederik Veuchelen. Le coureur Vacansoleil-DCM en a profité pour emmagasiner les points pour le trophée du grimpeur. Repris à trois kilomètres de l'arrivée, il se consolera avec la victoire de son équipier, Lieuwe Westra, et avec son maillot blanc à poids rouge. Maxime Monfort, moins à l'aise dans la Montée Laurent Jalabert, y a concédé deux places.

 

La troisième et dernière victoire d'étape belge sur ce Paris-Nice a été l’œuvre de Thomas De Gendt qui, parti avec Rein Taaramae à 170 kilomètres de l'arrivée, a réussi à lâcher son compagnon d’échappée pour terminer les cinquante derniers kilomètres seul. Il est donc arrivé le premier à Nice avec six minutes d'avance sur l'Estonien et plus de neuf sur le peloton.

 

Lors du contre-la-montre final, Maxime Monfort a malheureusement perdu la sixième place qu'il avait grappillée la veille. L’Ardennais a tout de même terminé dans le top dix à la septième place soit trois de mieux que l'an dernier.

 

Le Paris-Nice 2012 a été un bon cru pour la Belgique. Espérons que le reste de la saison soit aussi bon que cette semaine.

 


Article réalisé par Pol Loncin
Contact : pol.loncin@culturesport.info
Crédit photo : Reuters

commentaires

Haut de page