Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier League (J14) : Chelsea est de retour

par Simon Festinesi 6 Décembre 2011, 19:00 Petit tour d'Europe

Cette semaine au Royaume-Uni a été fortement marquée par la mort tragique de Gary Speed à l’âge de 42 ans. Celui qui avait remis sur pieds la sélection galloise a mis fin à ses jours dimanche dernier laissant une nation orpheline d’un véritable gentleman du football. Le monde du football est sous le choc et les hommages se sont succédé toute la semaine et vont continuer dans les jours à venir dans les clubs où il est passé. Le malaise qui nous a tous saisi ici s’est manifesté Jeudi lorsque la Professional Football Association a distribué un comic-book sur la dépression dans lequel Paul Gascoigne et Andy Cole notamment ont partagé leur expérience. Mais comme on dit pour honorer la mémoire de ce grand Monsieur, « the show must go on ».

 
http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201112/650x475/en-haut-le-statu-quo.jpg
Aguero et Nasri toujours en tête de la Premier League avec Manchester City.

L’évènement du week-end

Ce week-end, l’évènement était le choc attendu entre Newcastle et Chelsea. C’est un Chelsea blessé qui se rendait à Saint James Park. Après la douloureuse élimination en quart de finale de la Carling Cup à Stamford Bridge contre Liverpool cette semaine, l’entraineur des Blues admettait que son équipe devait « s’améliorer ou faire une croix sur la saison. » Andre Villas-Boas est dans une situation difficile avec la « finale » du groupe en Ligue des Champions Mardi contre Valence et trois défaites sur les six dernières rencontres de championnat. L’erreur n’est plus permise pour le « Special Two » qui peut se targuer d’être soutenu par Gary Neville et Carlos Ancelotti selon lequel « l’équipe est vieillissante et Villas-Boas ne peut pas faire de miracles ». La mission s’annonçait pourtant difficile avant d’affronter des Magpies qui n’avaient perdu qu’une seule fois cette saison contre l’ogre City et qui a la meilleure défense de Premier League.

 

Le match a très mal commencé pour les visiteurs. Dès la troisième minute, David Luiz en position de dernier défenseur est coupable d’une très vilaine faute, pris dans le dos par l’excellent Demba Ba qui filait seul au but. L’arbitre siffle mais ne sanctionne que d’un carton jaune. Cette décision très discutable est sans doute un des tournants du match mais compense le penalty plus que généreux qui avait été sifflé pour Newcastle la semaine dernière contre United. Très fébrile dans le premier quart d’heure, Chelsea obtient pourtant un penalty avec une faute de Cabaye sur Sturridge contre le court du jeu. Comme un symbole de la faiblesse mentale de son équipe, le penalty sera mal tiré par Lampard et repoussé par un excellent Krul sur son poteau. Dans la première demi-heure, Chelsea a été porté par un Sturridge intenable sur contre-attaque. Ce joueur a beaucoup de talent et a tout pour devenir un grand mais il faudra qu’il améliore son efficacité devant le but. Petit à petit l’attaque des Blues s’est mise en place et grâce à un superbe travail de Mata qui s’affirme de plus en plus comme le meneur de cette équipe Drogba a ouvert le score de la tête. Malgré une défense hésitante, Chelsea a trouvé la clé en passant par les côtés avec Mata et Sturridge et a mis à mal la meilleure défense du championnat diminuée par la perte de Coloccini. Ben Arfa auteur d’une prestation très moyenne est sorti à la pause. Il n’est pas encore prêt pour tenir le rythme d’un match de haut niveau et poursuit son retour tranquillement. En seconde période, Chelsea s’est fait peur et s’est accroché à son petit but d’avance. Le poison Demba Ba a touché les montants deux fois et Ameobi a vu deux superbes frappes repoussées par Terry sur sa ligne et par la barre transversale. Newcastle a beaucoup poussé en fin de rencontre mais Kalou a tué le match en marquant à deux minutes de la fin du temps réglementaire avant que Sturridge ne scelle le score avec un but très mérité pour l’ensemble de son œuvre. Chelsea s’en est très bien sorti dans ce match très plaisant mais le score est très flatteur. C’est un résultat de bon augure avant d’aborder la rencontre capital de mardi en Ligue des Champions.

 

Les enseignements du week-end

Dans les autres matchs du week-end il est à noter qu’avant la rencontre entre Liverpool et Fulham de ce Lundi, tous les gros ont gagné. Tottenham après sa contre-performance de la semaine en Europa League contre la modeste équipe du PAOK Salonique s’est bien repris et n’ont laissé aucune chance à Bolton. Très tôt réduits à dix avec l’expulsion de Cahill à la 18e minute, les Wanderers n’ont rien pu faire contre la force offensive des Spurs et s’enfoncent encore un peu plus. Bolton signe sa onzième défaite de la saison et est l’équipe qui a le plus perdu cette année et présente la pire défense avec 34 buts encaissés. Tout va bien en revanche du côté de White Hart Lane. Les joueurs d’Harry Redknapp enchaînent leur sixième victoire de rang et n’ont plus perdu depuis onze matchs.

 

Arsenal poursuit son excellente remontée après le nul décevant de la semaine dernière contre leurs voisins de Fulham. C’est Wigan qui en a fait les frais. Le score est sans appel. 4 buts à 0 et encore un excellent Robin Van Persie. Wigan devient lanterne rouge et Arsenal profite de la défaite de Newcastle contre Chelsea pour remonter à la cinquième place.

 

Pas brillant en ce moment, Manchester United se devait d’effacer leur surprenante élimination en quart de finale de la Carling Cup contre Crystal Palace en se rendant à Villa Park. Destination parfaite pour les hommes d’Alex Fergusson puisqu’ils n’ont plus perdu sur la pelouse d’Aston Villa depuis 1995. Cette année ne fait pas exception puisque les Red Devils se sont imposés sur la plus petite des marges. Manchester United est laborieuse en attaque. Les coéquipiers de Wayne Rooney n’ont plus marqué plus d’un but par match depuis la septième journée contre Norwich City. Ce qui remonte tout de même au 1er Octobre dernier.

Avec les victoires de tous ses poursuivants, le leader Manchester City pouvait craindre de perdre quelques points d’avance. Mais les Skyblues continuent leur train d’enfer en atomisant Norwich City 5 buts à 1. Coupables de trop nombreuses largesses défensives, les Canaries n’ont pu que s’incliner contre la force de frappe de City. Avec des buts d’Aguero, Nasri, Balotelli, Yaya Toure et Johnson, les hommes de Mancini prouvent que le danger peut venir de partout. Les statistiques sont impressionnantes. Toujours invaincus en quatorze journées, seulement trois fois le leader a marqué moins de trois buts dans le match, dont deux fois pour un match nul.

 

Cette semaine, Steve Bruce a été le premier entraîneur à se faire limoger. Il est remplacé par Martin O’Neill, qui a connu les bancs des Glosgow Rangers et d’Aston Villa. Mais pour le déplacement chez les Wolves de Wolverhampton, il était dans les tribunes. C’est l’assistant Eric Black qui a pris place sur le banc. Dans ce match critique entre deux équipes en difficulté, les Wolves se sont imposés 2 buts à 1 et se donnent un peu d’air à quatre points du premier relégable. Pour Sunderland en revanche, désormais premier non relégable il reste beaucoup de travail. O’Neill sait ce qui l’attend.

Après le traumatisme du décès de Gary Speed, la seule équipe galloise de Premier League se rendait à Blackburn. Au terme d’un match extrêmement plaisant marqué par un homme, Yakubu, les Rovers s’imposent 4 buts à 2 contre Swansea City.

 

Le joueur du week-end

Ce week-end, le prix du meilleur joueur revient à Yakubu. L’attaquant nigérian des Blackburn Rovers a réussi un triplé contre Swansea City. Avec quatre tirs cadrés sur cinq et quatre buts, c’est efficacité maximale pour le puissant Nigérian. Auteur de neuf buts cette saison, il se replace à la quatrième place au classement des buteurs ex-aequo avec Demba Ba et Wayne Rooney. Arrivé cet été au dernier jour du mercato en provenance d’Everton, il est aujourd’hui un atout offensif majeur de Blackburn. Pointant à la 18eplace, les Rovers sont ravi de l’état de forme de leur joueur. Au moins tout autant que les supporters du Nigéria qui y voient un bon signe avant la CAN.

 

Article réalisé par Simon Festinesi l Image : AFP

commentaires

Simon Festi 06/12/2011 21:24


Merci pour ton commentaire kimbo06. Mais laisse moi te dire que je n'accepte la critique que lorsqu'elle est fondée. Si ton argument est basé sur les dires des commentateurs de Canal +, désolé de
te dire que ton sens de l'analyse est très pauvre. Et si ils ont dit ça, ils doivent être plutôt mauvais. Ben Harfa, 11 ballons joués, 7 passes réussies, 1 seule vers l'avant, 0 tirs. Désolé mais
j'appelle cela une mi-temps très moyenne! Pour information j'habite à Londres donc je n'ai pas Canal + à la demande.

kimbo06 06/12/2011 19:43


Mauvaise analyse sur Ben arfa, il n'a pas du tout été moyen, il a été bon sur tous ses ballons joués mais il en a reçu trop peu pour faire basculer le match. Ecoute les commentateurs de Canal si
vous avez canal+ a la demande.

Haut de page