Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier League (J27) : Les Manchester sans trembler, Arsenal confirme

par Kévin Cassin 6 Mars 2012, 09:00 Petit tour d'Europe

Le week-end dernier, rien a changé en terme de classement en Angleterre. Toujours dominés par Manchester City et United, le suspense commence à bien monter pour le titre de champion. Mais derrière, la course à l’Europe continue. Retour sur cette vingt-septième journée.

 

1200_manutottenham.jpgLes affiches du week-end

Décidément, Tottenham sombre dans les gros derbys. Humilié la semaine dernière à Arsenal (5-2) pour le 150e derby face aux Gunners, on peut dire que ce chiffre ne réussit pas aux Spurs. Ce week-end se tenait justement le 150e du nom entre Tottenham et Manchester United en championnat, à White Hart Lane. Un écart déjà conséquent avec leur adversaire du jour,  Tottenham pouvait revenir à cinq points des Reds Devils. A domicile, Redknapp et ses hommes devaient jouer leur chance à fond. Mais les espoirs de Tottehnam ont vite été réduits à néant par United. Wayne Rooney ouvre la marque d’une tête à bout portant sur un corner d’Ashley Young. Ce dernier très en jambe depuis son retour  avec les Reds Devils s’est montré particulièrement efficace. En plus de cette passe décisive, l’anglais s’offre un doublé en moins de dix minutes. Soixantième minute, Young au second poteau, double la mise sur une reprise acrobatique imparable. Et l’est tout autant, une frappe magnifique enroulée lucarne opposée pour offrir à United une avance de trois buts à la soixante-neuvième minute. Jermain Defoe réduit la marque à la quatre-vingt septième minute d’une frappe parfaitement placée, qui n’a laissée aucune chance à De Gea, impuissant ici mais irréprochable tout le match.

 

Liverpool était en regain de confiance depuis plusieurs matches, et a confirmé avec son titre en Carling Cup face à Cardiff. Le choc à Anfield Road opposait donc Liverpool à Arsenal, beaucoup mieux  également après leur balade à domicile contre Tottenham. Un match intense, où Liverpool à beaucoup donné en première période, avec de très nombreuses occasions, dont deux poteaux. Un manque de réussite éphémère car c’est l’international français Laurent Koscieleny qui marque contre son camp à vingt-troisième minute. Liverpool doit en ce moment même maudire Szczesny, le gardien des Gunners qui sauve un pénalty de Kuyt et sa reprise derrière qui aurait pu mettre Liverpool dans une position plus confortable. Mais la bonne forme d’Arsenal passe bien entendu par… Robin Van Persie. Le meilleur buteur du championnat s’offre un doublé à la trente-et-unième minute et dans le temps additionnel à la quatre-vingt douzième minute, offrant à son équipe les trois points d’une victoire au combien précieuse. Avec la défaite de Tottenham, Arsenal revient à quatre points de la troisième place. Le rêve de podium ne serait-il pas si inaccessible… ? A noter les huit minutes de temps additionnel après la sortie sur civière et sous oxygène de Mikel Arteta, victime d’une commotion cérébrale.

 

624_341_6081d1dad81dee340e61ac70991d25e9-1330789635.jpg
Van Persie confirme son statut de meilleur buteur en marquant ses 24 et 25èmes buts en championnat

 

Les évènements du week-end

Du côté de Chelsea, s’en est trop ! Encore défait en championnat 1 à 0 sur la pelouse de West Bromwich Albion, Chelsea s’éloigne d’Arsenal et du podium, mais voit revenir dans son sillage, Newcastle à deux points. La possibilité que les Blues ne soit même pas dans les cinq premiers, les mauvais résultats à répétitions depuis janvier ont provoqué l’inévitable : l’entraîneur André Villas Boas a été limogé par le président Abramovitch. Le portugais recruté pour quinze millions d’euros n’a donc pas satisfaits les attentes des dirigeants du club. En froid avec plusieurs cadres de l’équipe, notamment Frank Lampard, le licenciement  de AVB était annoncé depuis plusieurs jours. Di Matteo assurera l’intérim jusqu’à la fin de la saison à Chelsea, avant de savoir qui Abramovitch nommera à sa place. En attendant, il reste douze matches aux Blues pour espérer une qualification en Ligue des Champions, même si la tâche s’annonce difficile.

 

A l’inverse, tout va bien à Manchester City. Quatorzième victoire en autant de matches à domicile pour les Citizens. Victorieux face à Bolton 2 à 0, grâce à Gaël Clichy (son premier but avec City) et Mario Balotelli, Manchester City conserve son fauteuil de leader et maintient la lutte avec son éternel rival United en tête de la Premier League. Un leader bien ancré à sa place et qui pour le moment, n’a montré aucune faiblesse en championnat, faisant de plus en plus office de favori. D’ici le 28 avril prochain et la rencontre entre les deux équipes pour la trente-sixième journée de championnat, il faudra attendre de voir si les Citizens pourront gérer ce nouveau statut de favori à la couronne.

 


Article réalisé par Kévin Cassin
Crédit photo : Reuters, AFP

commentaires

Haut de page