Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation des équipes cyclistes 2012 : Team Sky

par Julien Bonnaud 3 Janvier 2012, 10:00 CYCLISME

Du 1er au 17 janvier, retrouvez sur Culture Sport, la présentation de toutes les équipes World Tour, ainsi que quelques formations, notamment les Françaises et les Belges, qui évolueront cette saison en catégorie continentale pro. Le cyclisme revient sur le devant de la scène !

 
Michael Rogers

Team Sky (Grb)

Création : 2010

Licence : World Tour

 

Staff technique

Manager général : David Brailsford

Directeurs sportifs : Dan Hunt, Marcus Ljungqvist, Steven de Jongh, Nicolas Portal, Servais Knaven, Rod Ellingworth, Bobby Julich, Kurt Asle Arvesen, Sean Yates, Shane Sutton


Appelé à révolutionner le cyclisme selon les propres mots de son manager général David Brailsford dès sa première saison parmi le World Tour en 2010, Sky a réussi à imposer son style au sein du peloton. La première saison fut en dents de scie. Seulement quinzième au classement par équipe et avec le seul Edvald Boasson Hagen dans les vingt premiers du classement individuel (seizième). Des grands tours très mitigés, une dix-septième place pour Dario Cioni au Giro et pour Thomas Lövkvist sur la Grande Boucle suivi d'un abandon de l'ensemble de l'équipe au Tour d'Espagne. La Team Sky n'avait pas réussi à s'imposer sur les grands tours, un de ces objectifs premiers, notamment par le fait que Bradley Wiggins avait été en dessous du niveau attendu. L'autre objectif concernait les classiques. Et là encore, il y eu un bide. Seul Juan Antonio Flecha remporta le Circuit Het Nieuwsblad. Un bilan 2010 donc bien maigre pour cette équipe qui devait être une machine à vaincre.

 

2011 s'annonçait comme déjà crucial pour cette équipe qui avait mis les moyens de ses ambitions mais qui n'avait pas eu les résultats escomptés. Un recrutement léger mais qui visait à peaufiner l'effectif et la saison était lancée. Une troisième place de Ben Swift sur le Tour Down Under lançait la saison. La première victoire se faisait tout de même attendre. Ce fut Chris Sutton le 27 février au Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Les mois de mars et avril s'annonçaient et les classiques avec eux. Auparavant, Bradley Wiggins se montrait en forme avec une troisième place dans le Paris-Nice tandis que Lövkvist prenait la dixième place du Tirreno-Adriatico. Pas présent dans le final de Milan-San Remo et dans celui de Gand Wevelgem, Gerant Thomas et Juan Antonio Flecha pointaient à la dixième et onzième place du Tour des Flandres. Une semaine plus tard, Juan Flecha remettait ça en finissant neuvième de Paris-Roubaix juste devant son camarade Matthew Hayman. Les Ardennaises ne pouvaient être que meilleures sous peine d'un nouvel échec de l'équipe dans les classiques. Simon Gerrans finissait en beauté à la troisième place de l'Amstel Gold Race et Rigoberto Uran à la cinquième de Liège-Bastogne-Liège. Ces deux hommes sauvaient la saison des classiques de printemps de l'équipe britannique, sans que cette dernière n'ait encore vraiment brillé. Il fallait se rattraper sur les grands tours. Le Giro fut un tour de chauffe, avec une vingt et unième place de Lövkvist. Car à l'approche du Tour de France, Bradley Wiggins montrait sa force en remportant en juin le Critérium du Dauphiné, course phare précédent la Grande Boucle. Ce ne fut qu'une étincelle, puisque c'est finalement Rigoberto Uran qui réalisa la meilleure performance sur les routes de l'Hexagone en terminant à la vingt-quatrième place. On se dirigeait à nouveau vers une saison mitigée pour l'équipe britannique. C'était sans compter sur la Vuelta où la Team Sky brilla de mille feux, passant même tout près de la remporter par l'intermédiaire d'un coureur inattendu, Christopher Froome. Ce dernier prit la deuxième place juste devant son coéquipier et leader Bradley Wiggins, troisième. Dans le même temps, Edvald Boasson Hagen s'offrait la Vattenfall Cyclassics. La Team Sky avait sauvé sa saison sur ces mois d'août et septembre, et ceci se ressentit dans le classement par équipe, avec une deuxième place et dans le classement individuel avec un Bradley Wiggins huitième, et le jeune norvégien Boasson Hagen le suivant de près à la douzième place.

 

La saison 2012 s'annonce donc comme celle de la confirmation dans les grands tours, à l'instar des résultats de la Vuelta 2011. Le but du Team Sky est donc à nouveau de briller sur ces courses à étapes, et pas seulement dans la montagne. En effet, le recrutement de la star du sprint, Mark Cavendish annonce la couleur. L'équipe britannique veut gagner à tout va et tenter d'écraser le peloton de sa force, tant dans les classiques par l'intermédiaire du vieux roublard Juan Antonio Flecha ou du jeune prodige Edvald Boasson Hagen, voire même grâce à Cavendish sur Milan-San Remo. Elle veut briller aussi dans les grands tours par les Wiggins, Froome, Lövkvist et Uran en montagne, et dans les sprints par Cavendish, relié par Eisel et Boasson Hagen.

 

Les hommes à suivre

Leaders : Bradley Wiggins, Christopher Froome, Rigoberto Uran, Edvald Boasson Hagen, Thomas Lövkvist, Juan Antonio Flecha

Sprinteurs : Bernhard Eisel, Mark Cavendish, Christopher Sutton

Capitaines de route : Xabier Zandio, Michael Rogers, Jeremy Hunt

Les principaux espoirs : Richie Porte, Davide Appollonio, Sergio Henao

 

L'effectif 2012

Davide Appollonio

Michael Barry

Edvald Boasson Hagen

Mark Cavendish (Team HTC-High Road)

Alex Dowsett

Bernhard Eisel (Team HTC-High Road)

Juan Antonio Flecha

Christopher Froome

Matthew Hayman

Sergio Henao (Gobernacion de Antioquia)

Jeremy Hunt

Peter Kennaugh

Christian Knees

Thomas Lövkvist

Lars Petter Nordhaug

Danny Pate (Team HTC-High Road)

Richie Porte (Saxo Bank-SunGard)

Salvatore Puccio (néo-pro)

Michael Rogers

Luke Rowe (néo-pro)

Kanstantsin Siutsou (Team HTC-High Road)

Ian Stannard

Christopher Sutton

Ben Swift

Geraint Thomas

Rigoberto Uran

Bradley Wiggins

Xabier Zandio

 

Départs : Kurt-Asle Arvesen (retraite), John-Lee Augustyn (Utensilnord-Named), Kjell Carlström, Dario Cioni (retraite), Stephen Cummings (BMC Racing Team), Russel Downing (Endura Racing), Simon Gerrans (GreenEdge), Greg Henderson (Lotto-Belisol), Serge Pauwels (Omega Pharma-Quick Step), Morris Possoni (Lampre-ISD)

 


Article rédigé par Julien Bonnaud

Crédits photos : Pauline Buguellou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page