Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand la TA Rennes éclipse le Stade Rennais !

par Gwendal Le Priellec 12 Décembre 2011, 17:38 FOOTBALL

Week-end de folie sur les bords de la Vilaine. Matchs de gala, occasions de rêver. Magique Coupe de France, derbys endiablés, les Rennais étaient gâtés ce week-end. Quand l’amateurisme rime avec spectacle et fête, quand derby rime avec « Celtico », une ambiance à vous réchauffer les cœurs dans le froid de l’hiver. Rennes ville de foot, on se prend à rêver.

 http://www.ouest-france.fr/photos/2011/12/10/111209232317136_43_000_apx_470_.jpg

  Des joueurs héroiques, une foule en liesse : la magie de la Coupe.

 

20 heures vendredi soir. 3000 personnes billet à la main au « Vélodrome » rennais, habituellement terrain de rugby mais reconverti terrain de coupe pour l’occasion. Un champ de patates pour les « ennemis » nantais, jamais les bienvenus en terres rennaises, rival ancestral oblige. Cela fait bien longtemps qu’ils n’ont pas affronté le Stade Rennais. Ils devaient ce soir là se contenter des petits poucets la Tour d’Auvergne de Rennes, une équipe de DH qui leur était largement inférieure sur le papier.

 

Brest et Angers connaissaient la musique, tombeurs des « petits » rennais lors des deux dernières saisons. Nantes, en revanche, a du mal à apprendre la mélodie. La magie de la Coupe est belle à voir, en toutes occasions. Oui, cette Coupe de France nous fait vibrer, et quel spectacle unique nous offre-t-elle. Quelle joie de voir ces petites équipes locales, qui s’entraînent au courage le soir après de longues journées de travail, triompher d’équipes professionnelles, touchant le ballon rond à longueur de temps. Quelle joie de voir ce monde amateur, trop ignoré et laissé à l’abandon ces derniers temps, plongé dans un bonheur sans précédent, réalisant des miracles auxquels personne ne croyait. Héros d’un soir pour des soirées d’une vie.

 

Dans ce néo derby breton, les valeureux rennais ont écrit la plus belle page de leur histoire. Triomphant du FC Nantes, pensionnaires de Ligue 2, au bout de la séance de tirs au but, les partenaires de Kévin Aubry, capitaine de la TA, épatants de combattivité, de générosité mais également de talent, sont allés au bout d’eux même ce vendredi soir. 2-2 au terme des prolongations, au terme d’un match haletant où ils ont d’abord fait la course en tête, avant de se faire dépasser puis de revenir à égalité au forceps. L’abnégation, une volonté sans failles d’amateurs, de passionnés du ballon rond. Un plaisir qui fut beau à voir à la fin du match.

 http://www.ouest-france.fr/photos/2011/12/11/111211190031488_44_000_apx_470_.jpg

 

Ce week-end était rennais, c’était écrit. La performance des amateurs allait même éclipser celle des professionnels. Autre derby, autre ambiance, stade de la Route de Lorient, où le Stade Rennais recevait le Stade Brestois. Match nul logique au final dans un match qui, au contraire de celui de la veille, ne déchaîna pas les foules et les passions, malgré une ambiance sympathique et conviviale, comme à l’accoutumée. Un « Celtico » de bonne tenue qui ne se priva pas d’honorer les joueurs de la TA, présentés en grande pompe à la mi-temps du derby, sous les acclamations du public et du bagad local.

 

Une performance de la TA qui restera gravée dans les esprits, bien plus qu’un pauvre derby se concluant sur un score nul d’un but partout. Rivalité nantaise oblige, on entendit même plus de chants contre les Nantais que contre les Brestois lors du match de Ligue 1 de samedi soir. Les derbys, les histoires, prennent le pas sur les évènements d’un soir. 

 http://www.rennes.maville.com/photosmvi/2011/12/11/P1936526D2058372G.jpg

  La Route de Lorient, futur antre pour nouveaux rennais ?

 

Rennes a donc vibré au son du football ce week-end. Un vendredi 9 novembre que certains ne sont pas prêts d’oublier. Le début d’une nouvelle aventure, pourquoi pas. La TA Rennes attend désormais impatiemment le tirage des 32e de finale de Coupe de France, espérant plus que tout recevoir une équipe de Ligue 1, et pourquoi pas … le Stade Rennais.

 

La Coupe de France, le football comme on l’aime.

 

      

Article réalisé par Gwendal Le Priellec | Images : Ouest France

commentaires

Haut de page