Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que doit on attendre des Belges en 2012 ? (1/2)

par Julien Detroz 15 Janvier 2012, 16:00 CS BELGIQUE

Après une année faste pour les coureurs belges, la saison 2012 est riche en question. Est-il possible de rééditer tous ces exploits? Gilbert est-il capable de faire mieux ? Ou est-ce que 2011 fût une année à part ? Tentative de réponse…

 
110417185230238_32_000_apx_470_.jpg

Philippe Gilbert, le porte drapeau

 

Si la Belgique a connu une année 2011 fabuleuse, c’est principalement grâce aux performances de Philippe Gilbert. Le numéro un mondial est définitivement devenu la référence sur les classiques. Avec notamment un quadruplé ardennais historique, un maillot de champion de Belgique, et une étape au Tour de France, le Liégeois a éclaboussé le peloton de son talent.

En 2012, Gilbert débarque chez BMC. L’équipe managée par John Lelangue est considérée comme la plus forte de ces dernières années. Mais comment réagira « le Phil » en présence de grandes stars dans son équipe ? On doute de l’association avec Greg Van Avermaet. Lequel avait fuit son leader chez Lotto pour avoir plus de liberté. De plus, il est difficilement imaginable qu’un garçon comme Alessandro Ballan, vainqueur du Ronde en 2007, se sacrifie pour quelqu’un d’autre sur les classiques du nord. Et lors des épreuves ardennaises, Gilbert devra rééditer ses exploits sans la présence de son fidèle équipier Vanendert. Lequel était d’une précieuse aide pour son leader.

Mais Gilbert semble en faire abstraction. Il veut dominer les classiques. Il rêve du San Remo et du Tour des Flandres. Sur la Grande Boucle, l’étape de Seraing semble lui convenir à merveille. Enfin, le résident monégasque est conscient que le profil du Mondial 2012 est taillé pour lui. Avec la forme qu’il détient, c’est l’année ou jamais !

 

Les nouveaux statuts de Nuyens et Van Summeren

 

En s’imposant sur le Ronde et Roubaix, Nick Nuyens et Johan Van Summeren ont franchi un cap dans leur carrière. Ces deux vainqueurs surprises abordent la saison 2012 comme l’année de la confirmation. Nuyens disposera d’une équipe Saxo Bank entièrement vouée à sa cause sur les classiques pavées. Van Summeren, fidèle équipier reconnu pour son travail en tête des pelotons, sera le chef de file de la Garmin lors du prochain Paris-Roubaix. Un statut inédit pour le natif de Lommel. Ce coureur grand de deux mètres aura à cœur de briller également sur d’autres classiques tels le GP E3 ou le Tour des Flandres.

Mais cette année, leurs adversaires auront un œil plus attentif à leurs égards. Il ne faudra plus compter sur l’effet de surprise pour s’imposer sur les plus grandes courses du calendrier. Si Nuyens, victorieux dans A Travers la Flandre, semble apte à contredire les plans des Cancellara, Boonen, et autre Gilbert, il est plus compliqué pour « Summie » de distancer les spécialistes des pavés.

 


Article réalisé par Julien Detroz

Crédit photo : AFP

commentaires

Haut de page