Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quel avenir pour le Team Saxo Bank ?

par Julien Detroz 18 Février 2012, 18:00 CYCLISME

La suspension d’Alberto Contador a sonné le glas dans le clan Saxo Bank. L’Espagnol, étant écarté des pelotons jusqu’au mois d’août, laisse son équipe dans une situation inconfortable. Saxo Bank a-t-elle encore sa place en World Tour ? Et peut-elle tout de même réussir sa saison ? Culture Sport va tenter de vous répondre…

 
SAXO.jpg

La licence World Tour remise en cause

Alberto Contador, c’est un Tour de Catalogne, et un Giro remporté sous le maillot Saxo Bank, ou plutôt, c’était. Car ses victoires depuis juillet 2010 lui sont destituées, et ses points World Tour également. Autrement dit, c’est 68% des points de la Saxo Bank qui partent en fumée. Si le jugement avait eu lieu avant l’attribution des licences en novembre, nul doute que la Saxo Bank n’aurait reçu d’accréditation en première division. En effet, la formation de Bjarne Riis ne répond plus aux exigences de l’UCI. Certaines équipes continentales possèdent désormais plus de points. Que doit faire Pat Mc Quaid ?

 

La solution la plus simple serait de laisser la Saxo Bank en première division. En effet, la formation danoise a déjà pris par au Tour Down Under, première épreuve du calendrier World Tour. Il serait illogique que les protégés de Riis changent de catégorie en cours de saison. Car dans ce cas, une autre question se poserait : faut-il accorder les points de la Saxo Bank lors de l’épreuve d’ouverture ?

 

L’autre solution fait la controverse. Avec 68% des points en moins, la Saxo Bank possède un total inférieur à certaines formations continentales. L’UCI pourrait alors promouvoir une de ces équipes à l’échelon supérieur. Project 1t4i, Cofidis et Europcar sont concernés. Or, ces équipes n’ont pas répondu à tous les critères de la fédération mondiale, et le règlement ne stipule en rien un quota minimum de dix-huit formations en première division. Il est donc possible de supprimer une équipe, sans la remplacer. Pat Mc Quaid, qui est enclin à la relégation de la Saxo Bank, ne devrait pas tarder à annoncer la sentence.

 

En attendant le retour du Pistolero…

Le futur de la Saxo Bank est donc au conditionnel. Rester parmi les dix-huit meilleures équipes mondiales serait déjà une grande victoire pour Riis. Ce serait l’assurance de participer au plus grandes courses du calendrier. Les organisateurs italiens ont déjà officialisé les formations engagées pour les plus grandes courses transalpines. Label World Tour ou non, Saxo Bank a de grandes chances d’y participer. En effet, on imagine mal les organisateurs refuser la participation de l’équipe danoise, eux qui n’étaient guère satisfait du déclassement de Contador sur le Giro.

 

9rftq.jpgIdem en France où ASO a dévoilé les équipes invitées sur Paris-Nice avant la sanction du TAS. Saxo Bank sera donc probablement au départ depuis les Yvelines. Par contre, en cas de rétrogradation de l’équipe, il est peu probable que Riis aligne des coureurs à Liège pour le départ de la Grande Boucle. En effet, les invitations n’ont pas encore été délivrées pour ce rendez-vous majeur. Une chose est sure, Alberto Contador reprendra la compétition en août et pourra prendre part à la Vuelta… si son équipe y est la bienvenue. Mais vu la popularité de l’Ibère, ASO, organisateur du Tour d’Espagne, devrait céder sous les sollicitations du public et de la fédération espagnole.

 

En attendant, le retour du messie, Riis mise tout sur Juan José Haedo et Nick Nuyens. Ce dernier assure la participation de son équipe sur le Tour des Flandres grâce à son succès en 2011. Le Belge devient provisoirement le leader de la Saxo Bank. Il vise un nouveau succès en Flandre avant de jouer la gagne sur l’Amstel, là où l’équipe a été également invitée avant la sentence du TAS.

 

Bjarne Riis compte aussi sur Rafal Majka. Le Polonais assumera un rôle de leader sur le Giro. Quant aux Chris Anker Sörensen, Daniel Navarro, et autre Jesus Hernanez, ils devront remplacer Contador durant son absence, ce qui n’est jamais simple. Mais c’est aussi l’occasion pour ces coureurs de démontrer tout leur talent, eux qui sont d’habitude barrés par l’ex-vainqueur du Tour de France 2010. Navarro l’a bien compris. Il s’est déjà illustré sur les pentes du col de Garde lors du récent tour Méditerranéen.

 


Article réalisé par Julien Detroz
Crédit photo : Site officiel du Team Saxo Bank, Twitter d'Alberto Contador

commentaires

Haut de page